Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 06 . Vie économique et tourisme . > Le " Tourtourisme " .... > Le tourtourisme du tiroir-caisse . > La tapenade des pompiers de Tourtour : urgence à intervenir !!...

La tapenade des pompiers de Tourtour : urgence à intervenir !!...

 La tapenade des pompiers de Tourtour :

 urgence à intervenir !!...

Avant toute chose et en préambule (ce qui revient à peu près au même !), pour que les choses soient bien claires et qu’aucun doute ne soit permis, qu’ilil me soit autorisé de préciser que je respecte avec la plus grande ferveur le métier de pompier… Je n’oublierai jamais les efforts qu’ils ont consentis quand j’ai eu besoin d’eux (en particulier Maud et Stéphane à Tourtour), tous ceux qu’ils déploient toute l’année dans la caserne et je connais évidemment tout l’engagement de mon frère Luc, pompier professionnel à Saint-Raphaël et actuellement en poste au CGI (Centre de Gestion des Interventions). Il ne me viendrait pas, non plus, à l’idée de nuire au travail des deux chefs de corps de village, Loulou Dauphin et Henri Ferran, deux tourtourains de la classe 1950 comme moi !...

Cette précision s’imposait pour bien montrer que le contenu de l’article ne vise en aucun cas les pompiers en tant que corps constitué de volontaires sur notre village : le texte polémique est simplement là pour critiquer (et je n’ai jamais eu la sensation de critiquer « à vide » !) un comportement indélicat qui n’est guère de nature à donner une image favorable de notre commune. Bien sûr, cet état de fait a concerné les Pompiers de Tourtour ce dimanche mais la même chose aurait pu se produire avec d’autres : autrement dit, ce ne sont pas les pompiers qui sont en cause mais une attitude fort dérangeante face aux visiteurs et touristes, ce que je me plais à qualifier de dérives "tourtouristiques", ces comportements peu recommandables qui nuisent à notre authenticité et à notre crédibilité …

Dimanche dernier, le 24 août, les tartines étaient assurées par les Pompiers de Tourtour : je me suis arrêté pour en acheter deux, une de chaque … L’anchoïade était dans un saladier et Henri nous a donc fait la tranche, tout va bien ! Pour la tapenade, nous n’en sommes pas encore revenus, trois bocaux sur la table, avec la petite cuillère pour tartiner !!... La stupeur passée, on rouvre les yeux, on se pince pour vérifier que l’on ne s’est pas assoupi un instant et l’on constate qu’effectivement on ne rêve pas, la tapenade est dans un bocal tout droit sorti d’un rayon d’Intermarché Salernes (à moins qu’il ne s’agisse de celui d’Aups, ce qui ne serait guère une excuse d’ailleurs !...).

La tapenade tirée du bocal !... Dans un village du Haut-Var !... Par une association militante !.... Mà outè sian !!... Pas poussiblé aquô !... E pas véraï !...

Et pourtant oui, c’est vrai !...
Et après on s’étonne que les touristes partent comme les époux Rabbia en Croatie !..(lol). Chez nous, on leur offre de la tapenade tirée du bocal comme d’autres vendent des montres tombées du camion !...Sans vergogne !...

Ce n’est vraiment pas respectueux du visiteur, c’est une atteinte à l’authenticité du village et à la culture culinaire provençale !...

Allez, on ne va pas aller plus loin... on va dire (pour adopter un ton "tourtourainement correct") que c’était pour les pompiers, qu’ils étaient pressés, que ce n’est pas grave et qu’il ne faut pas critiquer ....Allez, d’accord, ok !...(et, comme disent les jeunes... quand on dit ça, on dit rien !).

La prochaine fois, pour les pompiers, je prendrai encore de la tapenade... (mais espérons - lol - qu’elle sera au moins présentée dans un petit saladier !...).

Vos commentaires

  • Le 22 septembre 2014 à 10:35, par giraud luc En réponse à : La tapenade des pompiers de Tourtour : urgence à intervenir !!...

    Bonjour Gilbert
    Tout dabord merci pour ce vibrant hommage rendu a notre profession et a l engagement de Louis et Henri unanimement reconnu . Mais il y a un Mais et meme deux !
    1er Mais (pas le feriè) :Apres le vase de Soissons le saladier des pompiers de Tourtour.Certains esprits mal inspirès auraient pu penser que si les pompiers avaient le temps de confectionner de la tapenade dans les regles de l art et de la deposer delicatement dans un saladier pendant la saison estivale c est que leur emploi du temps n etait pas surchargè mais bon !!!
    2eme Mais:Mon etonnement de te voir utiliser , toi defenseur de la langue francaise et surtout de notre culture provencale ,un mot issu du langage SMS et de l argot Anglo-Saxon (lol)tu me diras il faut vivre avec son temps et bien les SP de Tourtour l ont fait aussi .
    Allez je considere qu au niveau de l ethique vous faites match nul .
    Cordialement
    PS:Je ne te ferai pas manger des grives avec du pain de mie !

  • Le 22 septembre 2014 à 16:41, par Gilbert Giraud En réponse à : La tapenade des pompiers de Tourtour : urgence à intervenir !!...

    Mon cher frérot,
    Je suis ravi de constater que tes congés estivaux ont été bénéfiques pour ton énergie et ton enthousiasme… Néanmoins, ton empressement légitime à vouloir protéger ta corporation ne devrait pas te priver de prendre quelques secondes pour bien lire ce qui est effectivement écrit !...A aucun moment l’article ne voulait viser le corps des sapeurs tourtourains et des précautions oratoires ont été notées au départ du texte…Ce qui était visé c’était principalement le comportement qui devient récurent depuis des années et que j’appelle le « tourtourisme », cette attitude détestable qui consiste à se moquer délibérément des touristes pour ne les prendre que pour des portefeuilles à vider sans aucun scrupule et au mépris de notre hospitalité ou de notre culture joviale …
    Bien évidemment, il ne m’était pas venu à l’idée de croire que les pompiers du village allaient faire une tapenade « maison » au lieu de surveiller les forêts…Par contre, sans honte, j’émettais l’hypothèse que verser le contenu des bocaux d’Intermarché dans une terrine en terre cuite aurait été bien accueilli par les touristes (et aussi les gens « du coin » !..).
    Pour les non-avertis, l’allusion sur les grives et le pain de mie mérite une petite précision : la dernière fois que nous avons mangé ensemble (les trois frères), je me suis retrouvé aux urgences de Draguignan pour soigner un œdème du à un os de siffleuse dans l’œsophage, œdème qui n’avait pas été résolu par la mie de pain que tu avais cru capable de régler l’histoire !!...( Mdr… ! terme francisé accepté par les lexicologues de l’Académie des Lettres ..).
    A bientôt, comique ! et gros bisous.

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 4 décembre 2018