Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > Théâtre : Association "Les coulisses de Tourtour" > Le Festival Perché de Tourtour (Théâtre-danse-musique) > Le 3ème Festival de Théâtre de Tourtour, édition 2020 > Le 3ème Festival Perché, un coup de théâtre chasse l’autre...

Le 3ème Festival Perché, un coup de théâtre chasse l’autre...

Le 3ème Festival Perché,

un coup de théâtre chasse l’autre...

Il n’est pas certain que Florence Lamanna invite au restaurant les élus tourtourains en les remerciant pour le festival Perché, 3ème édition... Par contre, Richard Strambio et certains de ses collaborateurs élus de Draguignan seront peut-être à la table... Ah bon !?..Un peu compliqué tout ça, non ?...

Eh bien oui ! Premier coup de théâtre, mardi soir 4 août : la Mairie de Tourtour vers 18h, organise un conseil municipal "en urgence absolue" (avec juste le quorum) pour prendre un arrrêté municipal qui a fait grand bruit dans le village ! Figurons-nous que la décision du conseil a été "ANNULATION DU FESTIVAL" !!...

Oh pauvre de nous ! Là c’est un tsunami... Le festival annulé, la veille de son premier soir de spectacle au théâtre de verdure !! Pour un coup de théâtre, c’est du lourd ....Une déflagration, un pétage de plombs de gros calibre, une détonation entendue jusqu’à Aups.... Ou plutôt, jusqu’à Draguignan..(et vous comprendrez pourquoi un peu plus bas !)...

Message facebook de Florence Lamanna et Sébastien El Fassi, mercredi 5 août 2020 à 9h30...
" On dit : Le théâtre c’est la vie ...Hier alors une municipalité a tué la vie ! Aujourd’hui devait être un jour de fête. Le premier jour de la troisieme edition du FESTIVAL PERCHÉ DE TOURTOUR ! Les réjouissances commençaient très fort avec un spectacle incroyable ! ROSIE VOLT. Vu et remarqué dans un festival d’Avignon en guichet fermé... la peine, le désarroi et la honte nous submergent. 10 jours de festival étalés entre le 5 et le 16 août. 34 spectacles ! Des mois entiers de travail acharné à devoir répondre aux nombreux caprices des réalités administratives et financières. Des frais engagés dans une période tendue et difficile qui risque fort de nous mettre à genoux ! Oui, le risque est là. Les compagnies qui était invitées à venir divertir et nourrir culturellement les yeux, le sourire et le coeur de nos si chers spectateurs. Alors que nous avions TOUT mis en ordre pour pouvoir vous accueillir dans les règles sanitaires les plus recommandées, voici que la lame de l’arrêté municipal vient de tomber. Elle vient de tranché la tête bicéphale de la joie et l’espoir... Cet arrêté municipal pour des raisons de sécurité sanitaire paraît alors bien léger... espérons qu’ils aient la dignité de dédommager les compagnies qui nous ont donné leur confiance et seraient engagées dans cette aventure mort née... Nous rebondirons quoiqu’il en soit... quoiqu’il en coûte..."

Puis, message Facebook de "Ciel mon Tourtour" : 10h30mercredi 5 août 2020 à 10h30

Nous apprenons ce matin que le festival perché de théâtre n’a pas eu l’autorisation de démarrer ce soir comme prévu par ses organisatrices. Nous en sommes désolés puisque nous avons pris en charge d’imprimer ce programme "digne d’Avignon". Toutes nos condoléances à Florence et Brigitta qui doivent passer des moments douloureux actuellement.

Commentaires sur ce message : 
Rappelons que le président de Ciel mon Tourtour est toujours Fabien Brieugne, maire du village, et qu’il ne serait pas inconvenant de démissionner de la présidence de cette association... Il serait bon aussi que les messages "officiels" d’une structure associative comme "CmT" soient signés et que l’on sache simplement qui a écrit le texte... (ça permettrait par exemple de féliciter l’auteur des "condoléances" pour son choix de vocabulaire aussi approximatif qu’excessif dans ces conditions quelque peu troublées. Le clavier n’est pas une mesure barrière et l’anonymat non plus !!...(surtout qu’à Tourtour, on sait reconnaître les coupes de cheveux !!)...

Puis, message Facebook de la page "mairie" : (texte de fabien Brieugne)
Communiqué de M le Maire de Tourtour :
J’ai été contraint par la présidente des coulisses de Tourtour organisatrice du Festival perché à annuler le festival prévu à Tourtour par le fait de son incurie. Malgré les nombreuses sollicitations et demande de doc d’autoriser ce festival, je n’ai pas eu de réponse permettant d’autoriser en responsabilité la tenue de ce festival
Je peux vous assurer que je n’ai pas ménagé mes efforts car je tiens plus que tout à ce festival et aux manifestations de qualité qui permettent à Tourtour de rayonner
Je démens tous les propos qui pourraient être tenus par Mme Florence Lamanna. 
Fabien Brieugne
___________________________

Oulala...ça barde !!... Le maire et ses élus tourtourains parlent d’incurie, de documents non fournis, la suite nous en dira plus sur ces aspects juridico-administratifs et sur les responsabilités respectives... Toujours est-il que le second coup de théâtre s’est produit quelques heures après ... Le staff de Florence et du festival avait bien déclaré "Nous rebondirons quoiqu’il en soit... quoiqu’il en coûte..." et le fait est que la mobilisation a été aussi rapide qu’efficiente puisque toute l’équipe a trouvé la solution quasi miraculeuse, avec l’appui de Richard Strambio et de Christine Nicoletti (5ème adjointe chargé des Animations)....Faute de "village dans le ciel", le Festival se tiendra dans la cité du Dragon...Le festival devient donc le "Festival de Théâtre de Draguignan"...(puisque dans la série des villes perchées, Draguignan n’a pas encore obtenu le label !..).

Evidemment, la nouvelle fait du bruit dans le landernau local ! Et l’on comprend facilement que ces rebondissements successifs puissent provoquer incompréhensions, interrogations, supputations et insinuations, sans compter les fausses informations, les rumeurs peu fondées. Il est encore trop tôt pour démêler les nombreux fils de l’écheveau tourtourain mais on peut déjà considérer que cette affaire complexe va constituer la première situation à risques de l’équipe municipale...Il n’est pas difficile d’imaginer que le délégué municipal à la Culture, Bernard Roux, doit avoir du mal à se regarder dans la glace, peu fier de ne pas avoir su aider à résoudre le problème en amont...(c’est vrai qu’il n’avait pas su, non plus, faire ses courses à l’épicerie et qu’il avait n’avait pas su, là non plus (!), aborder la question de sachets de cacahuètes avec l’attitude qu’une serveuse de boutique est en droit d’attendre d’un élu, fût-il adjoint à la Culture !!)... Guère de difficultés, là aussi, pour se douter que sa copine, la déléguée aux animations, Madame Liagre, puisse être mal dans ses escarpins et regretter que le manque total de soutien administratif avec le festival ait pu conduire à ce fiasco innommable...

Sans doute que les élus vont insister sur le fait que depuis des semaines, le maire et ses adjoints réclamaient des documents d’assurance, des imprimés règlementaires d’organisation sanitaire des lieux en cohérence avec les préconisations médicales liées à la pandémie Covid 19. Lors du dernier conseil municipal, au moment de l’examen des subventions aux associations, la discussion avait porté sur l’absence de ces documents nécessaires pour que la mairie accorde son autorisation , après avis préfectoral... N’aurait-il pas fallu que les deux conseillers concernés prennent le dossier avec force et qu’ils suivent Florence au centimètre près...Une collaboration plus soutenue, plus étroite aurait peut-être réussi à débloquer les rouages...

 ...ça c’était un peu avant le clash ...

De son côté, Florence Lamanna et son staff pourront arguer du fait que le festival en était à sa troisième édition, que l’organisation était huilée, que les gestes barrières et autres règles sanitaires seraient obligatoirement observées, donc que tout était clair et limpide... Hélas, les artistes et les créateurs ne brillent pas souvent par leur attachement aux obligations administratives et se placent souvent loin de ces contingences matérielles qui ne les préoccupent guère...A plus forte raison, pour qu’ils soient soutenus encore plus par les élus...

Deux conceptions, deux attitudes... La mairie apportera son lot de justifications règlementaires pour bien clarifier sa position mais il n’est pas certain que le staff Lamanna veuille s’éterniser sur cette affaire puisque le festival a commencé ce mercredi à Draguignan et que toute l’équipe va vivre une douzaine de jours sur les charbons ardents... Après les dernières représentations, on verra les retours de manivelle...

Le festival tourtourain, à Draguignan !!!...

.... Tourtour barré en rouge...pas top la com !!...

Notre village est barré, remplacé, effacé des listes, rayé des agendas... On sait bien que Tourtour n’a pas acquis sa notoriété sur ses compétences à commenter les aléas de la vie quotidienne : les discussions sur de tels sujets ne soulèvent guère les foules et les réactions seront rares... Néanmoins, d’aucuns n’hésiteront pas trop à se demander comment on peut accepter à Draguignan ce que l’on refuse ici... Les formalités à accomplir ne sont-elles pas les mêmes en ville qu’en milieu rural ? Peu probable ? Comment la municipalité dracénoise peut-elle accorder les autorisations en quelques heures alors que la municipalité tourtouraine a eu besoin d’un dossier d’un demi mètre-cube (qu’elle n’a donc pas eu !). Suivant la tournure des événements, nos élus vont pouvoir inviter Richard Strambio pour avoir quelques tuyaux... Et notre déléguée aux animations, Sophie Liagre, pourra inviter son homologue Christine Nicoletti pour bénéficier de cours de recyclage accéléré dans la gestion de crise avec des organisateurs de spectacles....

Du point de vue culturel, l’annulation de cette 3ème édition est une véritable catastrophe dans le calendrier des animations estivales : le Festival Perché avait installé sa notoriété régionale et c’est un événement culturel de qualité qui aura donc disparu cette année . Quelle sera l’avenir du festival ? Comme disent les jeunes, ça va être tendu ...

Du point de vue économique, cette même annulation va entraîner une baisse de l’affluence de clients potentiels (avant et après les spectacles) mais les bars et restaurants semblent déjà très satisfaits de la fréquentation des terrasses (les français sont là) et les conséquences du festival squizzé seront alors minimes... Quand une fiole est à la limite du débordement, il est inutile et vain de vouloir rajouter des gouttes...

Tout le monde a toujours reconnu l’implication de Florence Lamanna et de ses soutiens, la motivation et l’engagement des organisateurs pour un festival qui soigne l’image du village et nous lui souhaitons la réussite du Festival perché avec l’appui bienvenu et miraculeux de la mairie de Draguignan.

Bientôt, plus tard, il sera temps de poser les bonnes questions, avec le souci honnète d’oser y répondre avec sincérité et vérité... Tourtour en a besoin !...

 

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 17 septembre 2020