Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 10 . Les lotissements : Saint-Pierre et Beauvezet . > Le lotissement de Beauvezet . > Le Hameau de Beauveset à Tourtour peut-il devenir une aire pour les gens du (...)

Le Hameau de Beauveset à Tourtour peut-il devenir une aire pour les gens du voyage ?...

 Le Hameau de Beauveset à Tourtour 

 peut-il devenir bientôt une aire 

 pour les gens du voyage ? .... 

En ce début de saison estivale et avant l’arrivée de la migration des touristes sur le territoire varois, la situation causée par le stationnement des gens du voyage est en crise : les élus, les habitants sont vivement opposés à l’arrivée sauvage de centaines de familles qui investissent des terrains non prévus à cet effet .
Mais alors, où sont les terrains disponibles pour recoir ces familles et leurs caravanes ? Dans l’état actuel, peu de zones sont possibles et il est donc nécessaire de faire appel aux communes varoises qui pourraient offrir une solution en attribuant des terrains conscacrés
aux gens du voyage : le terrain du Hameau de Beauveset pourrait en faire partie puisque le lotissement promis par l’équipe municipale n’a toujours pas vu le moindre coup de pelle ...

Le journal régional Var-Matin s’est fait l’écho de cette situation problématique des aires pour les gens du voyage et il est possible de lire l’article sur le lien suivant :

www.varmatin.com/hyeres/le-var-en-manque-daires-pour-les-gens-du-voyage.1272113.html

Manifestation des commerçants hyérois hier et de nombreux élus... L’arrivée de près de 500 caravanes ce week-end à l’est de l’agglomération toulonnaise a provoqué une vive exaspérati

Le Var arrivera-t-il un jour à résoudre ses problèmes d’accueil des gens du voyage ? La question revient à l’approche de chaque été, période pendant laquelle le département est traversé par de grandes cohortes de caravanes.

Le Var est en effet une des destinations privilégiées des groupes évangéliques notamment, qui choisissent le littoral en raison de la possibilité d’y travailler plus facilement, note une étude réalisée dans le cadre de la révision du schéma départemental pour l’accueil des gens du voyage en 2010. Mais la côte, c’est aussi le lieu où les touristes s’agglutinent l’été. Et l’endroit où les terres sont les plus rares. D’où des conflits permanents entre gens du voyage qui s’approprient un lieu d’accueil faute de s’en voir proposer un qui leur convienne et des municipalités ou des propriétaires privés furieux d’être spoliés de leurs biens. 

Les gens du voyage se sont installés en début de semaine au carrefour de la Foux.-La semaine dernière, des caravanes étaient stationnées à Cogolin.-Dans cette zone du golfe de Saint-Tropez, le plan départemental prévoit deux aires de grand passage et deux aires d’accueil.

« Vandalisée »

Si on s’en tient à la seule loi, le schéma pour le Var, datant de 2003, prévoyait 7 aires de grand passage (soit un millier de caravanes) et 18 sites d’accueil (pour près de 450 emplacements). Neuf ans plus tard, seules trois aires fonctionnent (Brignoles, Le Luc, La Farlède). Le terrain de Six-Fours, inondé l’an dernier, a perdu pour l’instant ses 28 emplacements. Quant à l’aire de Puget-sur-Argens (25 places), elle a été « vandalisée »selon le terme employé par Georges Ginesta, président de la communauté d’agglomération de la CAVEM (dans l’Est Var), en charge aujourd’hui de ce dossier.

Concernant les aires de grand passage, aux espaces plus importants, le tableau n’est guère plus reluisant : une seule de 150 places a été créée à Fréjus, mais fonctionne cahin-caha « à cause des gens du voyage qui ne respectent pas la loi » peste Georges Ginesta. Les propriétaires de caravanes, répondent, eux, qu’ils hésitent à s’installer en terrain inondable. Même problème à Cogolin, où le maire propose une aire de grand passage, au moins temporaire, pour une centaine de caravanes, en bordure d’une rivière.

" Toujours plus " :

Enfin, la communauté de communes dracénoise a bien ouvert son site de grand passage à Vidauban comme prévu pour une centaine de caravanes, mais il n’a pas été homologué. « Cette aire est pourtant totalement praticable. Des gens s’y installent régulièrement. L’État nous réclame des équipements supplémentaires. C’est la politique du toujours plus »s’agace Olivier Audibert-Troin, président de la CAD (communauté d’agglomération de Draguignan).

Le nouveau schéma d’accueil adopté fin 2012, a réduit la voilure : il ne prévoit plus que 6 aires de grands passages (mais avec une importante capacité d’accueil), notamment deux dans la région toulonnaise, deux dans le golfe de Saint-Tropez ainsi que 10 aires de 30 places minimum (au lieu de 18) un peu partout.

Mais pas évident que ce plan, qui court jusqu’en 2018, soit plus facile à concrétiser. Même si plusieurs municipalités font preuve de bonne volonté. TPM (Toulon Provence Méditerranée) a ainsi prévu un site de grand passage à La Crau, ce qui provoque l’hostilité des riverains . « Au nom de quoi ne pas admettre le comportement de vie des gens du voyage ? Ils sont des citoyens comme les autres. La République doit leur laisser une place »rétorque Julien Carboni, le président de la ligue des droits de l’Homme. La question est de savoir où.
(fin de l’article de Var-Matin).

_____________________________________      

Commentaires du site " Tourtour, notre village" :


La situation semble bien préoccupante sur la Côte d’Azur mais les ennuis se posent également dans d’autres zones plus au nord et le département du Var dans son ensemble doit donc se montrer solidaire pour tenter de résoudre au mieux cette question épineuse.
Les villages du Haut-Var
ont donc chacun un rôle à jouer pour désengorger le littoral et favoriser l’implantation dans plusieurs localités disseminées sur le département et lutter ainsi contre la concentration excessive en quelques lieux. Les maires ont été contactés par les députés et les conseillers généraux et cette démarche aurait reçu l’accord de Pierre Jugy qui se serait montré sensiblilisé face à la situation des familles évangélistes : la mère du maire serait à l’origine de cette position car elle aurait manifesté longtemps sa sympathie pour ce genre de groupes religieux (sans que l’on sache si elle en est aujourd’hui totalement éloignée ). Toujours est-il que la commune de Tourtour serait la première du territoire haut-varois à se déclarer favorable à l’ouverture d’une aire pour les gens du voyage et cette démarche sera sans doute bien commentée dans les semaines à venir .

*** " « Au nom de quoi ne pas admettre le comportement de vie des gens du voyage ? Ils sont des citoyens comme les autres. La République doit leur laisser une place »rétorque Julien Carboni, le président de la ligue des droits de l’Homme. La question est de savoir où."
La ligue des Droits de l’Homme, en liaison avec les demandes officielles des responsables institutionnels, prend une position axée d’abord sur l’aspect humain et elle essaie donc de mobiliser les élus pour accueillir des familles des gens du voyage sur leurs communes . Dans cette optique généreuse, notre maire semblerait donc avoir répondu favorablement à cette requête .
Bien sûr, la démarche serait également téléguidée par d’autres idées sous-jacentes puisque nous savons que Pierre Jugy et son gourou Thierry Coste ne se lancent pas dans un projet sans avoir quelques idées derrière la tête ... Par exemple, le shéma consisterait à sensibiliser les 10 autres communes de la Communauté "Lacs et Gorges du Verdon" afin de mener un combat médiatique qui rapporterait des voix dans la candidature Jugy à la présidence de cette communauté . Les 11 communes seraient donc liées par un objectif louable et le retentissement auprès des citoyens sensiblisés aux théories de la Ligue des Droits de l’Homme serait donc très important . Le dossier du gaz de schiste abordé aussi dans l’ensemble de la communauté des 11 localités permettrait également de fédérer un électorat sensible aux questions du développement durable et de la préservation écologique du territoire haut-varois . On appelle cela "gratter" dans plusieurs directions et l’on sait que Mr le maire de Tourtour sait bien le faire , le clientélisme à géométrie variable étant sa principale marque de fabrique...
Certains pensaient mùalgré tout que Pierre Jugy n’avait pas de vision à long terme et que seule son inaction était durable : avec cette action humanitaire en direction des gens du voyage, notre cher maire nous montre qu’il évolue dans le bon sens et nous prouve donc qu’il ne fallait pas totalement désespérer de lui !...

***
L’emplacement choisi pour recevoir les gens du voyage serait le Hameau de Beauveset qui n’a vraiment eu aucun succès auprès des acheteurs éventuels et qui devient ainsi l’un des flops les plus retentissants de l’histoire du village de Tourtour . Le maire avait basé sa campagne électorale sur cette réalisation et cinq années après, il se retrouve la queue basse, situation qui peut nuire à sa réputation ...

L’équipe municipale serait donc obligée de se replier vers une autre solution et l’option de l’aire pour caravanes serait l’ultime possibilité d’occuper cet espace déserté par les clients ... Le maire n’a pas l’habitude de consulter ses habitants mais il nous reste à espérer que les tourtourains auront leur mot à dire (par exemple dans le cadre des orientations du PLU), à moins que la mise en place de l’aire soit plus rapide que prévue ...

On verra bien !....

Vos commentaires

  • Le 16 juin 2013 à 22:05, par Goure En réponse à : Gens du voyage

    Je ne crois pas un seul instant à cette proposition !! Ce serait la révolution à Tourtour qui ne veut que des artistes et si possible bien friqués !!!}}

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017