Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 01 Les monuments, le musée, le moulin, le théâtre de verdure. > Le Théâtre de verdure . > Dénomination du théâtre de verdure . > Le Théâtre de verdure s’appellera(it)...Gilles Blanchard !...erreur ou cagade (...)

Le Théâtre de verdure s’appellera(it)...Gilles Blanchard !...erreur ou cagade ?...


 Le Théâtre de verdure de Tourtour 
 


 s’appellera(it) ...Gilles Blanchard ! 


 ... erreur ou cagade ??...


Le nouvel équipement culturel du village de Tourtour devait être inauguré le 15 août 2014 mais rien n’est moins sûr car les conditions météorologiques peu favorables se sont jointes aux problèmes purement techniques pour contrarier le calendrier ...
En effet, des petits soucis sont apparus dans l’architecture générale de l’édifice : escaliers latéraux peu pratiques, escalier central inexistant (le retardataire fait déplacer tout le gradin !), partie réservée à la régie-son trop étroite, scène-estrade non construite...La photo ci-dessous date de mi-juillet 2014 et l’on voit bien que ce sera difficile d’inaugurer ce théâtre de verdure en grandes pompes (à moins que l’on ne veuille le faire qu’en sandalettes !)...Les aménagements nécessaires (escaliers) vont être réalisés mais les délais sont courts et la cérémonie sera alors peut-être décalée dans la saison ...


Au-delà des questions techniques, la question se posait de la dénomination de cet équipement... Souvenons-nous que les travaux avaient été engagés après l’offre d’une somme de 22 000€ par un mécène hollandais, producteur musical : ce généreux donateur a proposé à la mairie d’accorder cette somme pour la consacrer à l’achat de tout le matériel scénique (projecteurs, enceintes, micros, potences, micros, équipement sono et électricité générale). ce musicien était venu en 2013 sur la place des Ormeaux et le groupe avait souhaité revenir au village pour d’autres concerts estivaux. En échange de la somme de 22 000€, le mécène batave a souhaité bénéficier du théâtre durant une semaine entière à sa disposition : il a aussi demandé à recevoir une dizaine de billets gratuits pour tous les autres concerts organisés au théâtre sur la période estivale. Le conseil municipal a déjà accepté ces conditions et les travaux avaient donc été lancés ... 


Durant deux années, l’entreprise Révelli a réalisé une bonne partie du gros-oeuvre avec le tractopelle et a livré des tonnes de pierres qu’elle a sorti de ses terres : les deux employés communaux Judikaël Mazurier (vacataire) et Jean Piatte se sont ensuite démenés pour trier les pierres (ce n’était pas la plus mince affaire), pour tailler les dalles, les poser, les jointer...Ils ont réussi à monter sept rangées de gradins en réalisant un vrai travail de mosaïste, avec rigueur, précision et méticulosité : un grand bravo à Judi et Jean pour ce magnifique résultat ! D’autres entreprises sont également intervenues sur ce chantier : Raymond Tercero pour le dallage des zones où les spectateurs seront assis et les deux frères Stéphane et Frédéric Charrier pour les talus aménagés en béton sur les bords du théâtre. Bien évidemment, on ne saura pas de sitôt quelles sont les conditions budgétaires de cet équipement et quelles sommes ont été allouées pour cette réalisation : mais nous savons bien que quand on aime, on ne compte pas !...



On aurait pu croire que la dénomination du théâtre de verdure puisse faire l’objet d’une discussion avec les habitants …On se souvient évidemment de l’imbroglio juridique où s’était déjà plongée la municipalité dirigée par Pierre Jugy pour son premier mandat, lorsque le préfet n’avait pas pu accepter que le jardin public reçoive l’appellation « Annabel et Bernard Buffet » pour la bonne et toute simple raison que cette décision n’avait pas été prise en conseil municipal (ce qui avait donc reporté l’inauguration à l’année suivante). Cet incident digne des belles œuvres de Clochemerle ( !) aurait normalement du (et pu) conduire notre maire et son équipe à bien réfléchir pour les prochaines fois mais il ne semble guère que nos élus aient bien retenu cette leçon à l’occasion du choix de l’appellation du nouvel équipement communal !....Eh bèn non, ils recommencent la même couillonnade !...
Pour preuve…. Pour preuve, une phrase bien discrète sur le site internet de la mairie, à la rubrique « Travaux », chapitre que vous pouvez trouver facilement en cliquant sur le lien suivant http://www.mairietourtour.com/travaux.html . Il est écrit tout simplement, sur la première ligne : finition des traveaux (avec « eaux », ça fait plus stylé pour le site mairie !, … à corriger bientôt !) du théâtre Gilles Blanchard …
attention, dernière minute : la phrase en question a été supprimée ce dimanche matin (le bigophone tourtourain a fonctionné fissa !). Vous ne pourrez pas lire ce qui était écrit mais déjà 42 personnes l’avaient fait depuis la publication de l’article...Pour la suite de ce présent article, il faut donc essayer de lire en oubliant que vous avez vu la "dernière minute" !...(en tout cas, on comprend donc qu’il s’agissait d’un gag et l’on attend de savoir qui a autant d’humour pour avoir imaginé une telle cagade !... OUF !...).
Ah bon, ça y est, c’est donc déjà décidé, le théâtre de verdure s’appellera « GILLES BLANCHARD » !... Soyons vraiment fiers que cet artiste d’Ampus reçoive cet insigne honneur de figurer dans l’histoire du village de Tourtour ! Soyons fiers que ce génie du dessin "à la manière de Ronald Searl" et de la sculpture type "frameto" soit propulsé à un destin aussi médiatique que, même en rêve, ses plus fidèles groupies n’osaient pas l’imaginer… !
Aucun conseil municipal n’a jamais abordé cette question de la dénomination du théâtre de verdure et l’on en vient à croire qu’il s’agit – pour cette mention officielle - d’un canular, d’une couillonnade, d’une galéjade …. Quand on donne cette info (répétons encore qu’elle vient du site internet de la mairie – et non pas des divagations d’un webmaster déséquilibré - !), certains tourtourains parlent autant de scandale que d’irrespect, autant de clientélisme que d’inconvenance, pendant que d’autres soulignent un gag très peu risible ou une caméra cachée bien éventée …Alors, c’est un gag ou c’est vrai ??...
Comme souvent, la question peut se résumer à « comment a-t-on pu en arriver là » ? Comment peut-on soulever autant d’interrogations alors qu’un débat avec les habitants que l’on qualifie (sans que ce soit une insulte !) de démocratie participative aurait facilement pu être mis en place sur le village ? Pourquoi, encore une fois, le staff au sommet n’a-t-il pas émis l’hypothèse que le nom donné – "pour l’éternité" - au théâtre de verdure puisse intéresser quelques administrés du village et que ce thème devienne le sujet d’une consultation locale ? Eh oui, chers élus, chers édiles de la commune, figurez-vous que des citoyens, des contribuables peuvent aussi avoir un avis, peuvent réfléchir, peuvent avoir des idées ou des propositions !!... Quand arriverez-vous à vous mettre dans la tête que vous n’avez pas, dans votre village, que des lapins de trois semaines, des incultes et des ignorants, des pèquenots et des paysanasses ?...Quand vous circulez dans les ruelles, quand vous venez sur les terrasses, quand vous faites des dizaines de bises à la demi-heure, des accolades surjouées, comment considérez-vous vos électeurs ? Comme de simples futurs bulletins de vote, comme des votants potentiels pour 2020 ? Ne les voyez-vous jamais comme de possibles acteurs de votre commune, comme des citoyens capables d’être associés à vos décisions, à vos projets ? Ne les croyez-vous jamais impliqués dans la vie du village et dans son devenir ? ….


Pour la campagne électorale, "on" nous avait promis que les termes qui allaient qualifier le second mandat seraient les deux mots transparence et concertation  !!...Très bien, très bien ! mais en quelle année on commence ?...


Sur la forme, on voit bien que le team Jugy continue à faire comme il veut, quand il veut : le conseiller Alain Ouaki avait laissé entendre qu’il veillerait à ce que les pratiques municipales peu démocratiques soient endiguées et révisées mais on s’aperçoit qu’il a été mis au pli et qu’il se contente de veiller au ramassage des crottes et du lessivage des terrasses (ce qu’il fait d’ailleurs avec beaucoup d’abnégation avec son alter-ego Gil Dall’Erta !). Sur la forme, la dénomination du théâtre de verdure manque donc totalement de concertation et de transparence, nul ne pourra le contester...
Par contre, sur le fond, là aussi on peut légitimement s’interroger sur le choix du prince ...Pourquoi Gilles Blanchard ? Pourquoi pas d’ailleurs, puisque ce monsieur mérite "d’être honoré pour l’ensemble de son oeuvre", admettons ! Mais avant de couronner l’artiste G.Blanchard, ne pouvait-on pas rendre hommage à d’autres personnes du village qui ont oeuvré durant des années et parfois des décennies pour les traditions provençales et la culture locale par les animations estivales ? Des noms ont déjà été donnés et les tourtourains savent bien que Marie-Claire Verdaine est un personnage hautement symbolique de notre village dans le domaine du patrimoine communal...
On peut aussi imaginer sans crainte ni scrupule que le nom de Ronald Searle puisse être honoré : le couple Buffet pour le jardin public, l’humoriste-caricaturiste britannique pour le théâtre de verdure, rien de très illogique dans la démarche ...non ?...mais certaines choses nous dépassent ....!


En tout cas, si la phrase du site internet est une erreur, on la pardonnera assez facilement mais on se gardera néanmoins de prononcer une sentence du type d’Alain Ouaki qui en parlant du site "Tourtour, notre village dans le ciel " (titre déposé en 2009 !) déclare entre élus : "giraud, il ne dit que des choses fausses !"...Cher Alain, parfois, au milieu de toutes les inepties, en cherchant vraiment bien, on arrive à trouver quelques bribes de vérité......... par exemple, donner au théâtre de verdure le nom de Gilles Blanchard, c’est absolument vrai que ce serait une belle cagade !!....Non ? Alain, dis-nous ?..c’est une chose fausse, ça ??...



Il est vrai que tout cela n’a pas une très grande importance, n’est-ce pas ?...Donc, pour rester dans le "tourtourainement correct", ne nous bilons pas, ne nous faisons pas de souci, ne soulevons pas de problème, pas de polémique !.. Comme disent les jeunes "quand je dis ça, je dis rien", il suffit d’adapter avec le clavier et ça devient " quand j’écris ça, je n’écris rien !...".


Eh bèn voilà... pour ceux qui ont eu le courage (et la gentillesse) d’arriver jusque là, vous n’avez rien lu puisque je n’ai rien écrit .....

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2014 à 18:05, par Marie-jo En réponse à : Le Théâtre de verdure s’appellera(it)...Gilles Blanchard !...erreur ou cagade ?...

    Gilbert,

    bonne idée pour appeler "Le Théatre de verdure" : Ronald Searle",

    qui a habité au village !!!

  • Le 1er août 2014 à 13:15, par picpic En réponse à : Le Théâtre de verdure s’appellera(it)...Gilles Blanchard !...erreur ou cagade ?...

    Effectivement pourquoi pas Ronald Searle,le couple était très attaché à Tourtour,
    Ronald travaillait ds l’ombre,mais je suis persuadée que Monica,
    aurait été très "enthousiaste".Et pourquoi pas Marius et Angèle Tholozan
    qui en leur temps ont fait la promotion de Tourtour en régalant tant de célébrités en tout genre ?
    Tourtour est peuplé de gens extraordinaires,alors le choix reste difficile.
    Je vais mettre mon grain de sel,puisque le village à pour appelation :
    "village dans le ciel",pourquoi pas théatre :Souto li estello "pour un petit plus authentique provençal.(orthographe à vérifier)

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017