Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 02 . Les coutumes traditionnelles. > Le berger et la transhumance. > Le berger et la transhumance.

Le berger et la transhumance.

Le berger et la transhumance.  

A Tourtour, on voit encore quelques bergers mais ils sont bien rares aujourd’hui : on ira faire des photos avec eux, au printemps 2009. On a aussi au village d’anciens bergers (Eric, Gilbert..) : ils ne faut pas qu’ils s’affolent à la lecture de l’article ci-dessous car il s’agit de généralités sur le phénomène de la transhumance. Bientôt, on leur demandera leurs souvenirs et s’ils ont des photos.....

    

La transhumance, du latin trans (de l’autre côté) et humus (la terre, le pays), est la migration périodique d’une part du bétail (bovidés ou équidés) de la plaine vers la montagne ou de la montagne vers la plaine, d’autre part des abeilles d’une région florale à une autre, et ce en fonction des conditions climatiques et donc de la saison.

    

En ce qui concerne le bétail, on distingue deux types de transhumance :

  • La transhumance estivale (ou transhumance normale), qui est la montée aux alpages de montagne, des troupeaux originaires des basses plaines (en Suisse, on parle d’inalpe).
  • La transhumance hivernale (ou transhumance inverse), qui est le fait de troupeaux de montagne, lesquels, l’hiver venu, fuient les rigueurs du climat montagnard en descendant vers les plaines tempérées (en Suisse, on parle de désalpe).

En Europe, l’estive dure en général de fin mai à mi octobre.

    

 

Dans cette rubrique, d’autres articles sur l’histoire de la transhumance et les aspects écologiques ou sociaux.

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017