Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village (dont la Fête de l’Oeuf) > La Fête d’Août . > La fête provençale d’été (août). > La Fête provençale d’août 2019 > Le bilan des 4 jours de la Fête estivale 2019 à Tourtour ...

Le bilan des 4 jours de la Fête estivale 2019 à Tourtour ...

 Le bilan de4 jours de la Fête 

 estival 201 à Tourtour ... 

La fête aoûtienne de Tourtour se déroule sur quatre jours depuis de très nombreuses années, même si les contenus de chaque journée ne sont pas d’une teneur identique...Pour cette année 2019, tout s’est bien passé et nous allons dresser un bilan de chaque jour de fête...

Néanmoins, avant de passer aux points positifs, il semble utile de préciser un aspect négatif que l’on constate depuis plusieurs années, la décoration de la Place des Ormeaux (et par extension, celle du village) durant la fête...Comment concevoir et comment accepter que la place soit exactement la même le vendredi avant la fête que le mercredi après la fête...? Aucun drapeau, aucun fanion, aucun oriflamme, aucune bannière...RIEN...Rien de plus que les autres jours... Pour la Fête de l’Oeuf, des dizaines de bénévoles décorent la place et les ruelles, construisent chars et maquettes, aménagent des stands !! Et l’été, fête d’août, RIEN !...Il y a sans doute une raison !...Peut-être qu’en avril il faut attirer le chaland alors qu’en août les touristes sont là, quoi qu’il arrive !...

Quelqu’un qui arrive début août à l’un ou l’autre des ronds-points du village ne pourra jamais deviner que c’est la "Fête au village" !...Il reste effectivement une éternelle guirlande qui a fait les beaux jours du village à l’époque des yéyé mais qui est classée depuis belle lurette dans la catégorie vintage de bazar ...On sait très bien que la psychose communale des économies à faire pour éponger une soi-disant dette a freiné les investissements municipaux mais le remplacement de cette guirlande obsolète et ringarde n’aurait pas représenté une dépense énorme (surtout avec les ampoules Led actuelles)...Espérons pour bientôt !!...

Voici l’affiche récapitulative :

Samedi 3 août, "soirée Mousse" :

Une soirée devenue culte pour les jeunes...

Une attraction qui marque le début des festivités...

Dimanche 4 août :

Cette année, le président de l’association "leï bélugo", Ginès Pérez, avait invité le groupe folklorique "leï pegot"de Flayosc... Défilé dans le village puis danses provençales sur la place...
Après-midi, concours de boules , 2 en 2 à la mêlée. Le soir le groupe Synthèse a dynamité la place...

Lundi 5 août :

Dès 9h00, petit déjeuner des boulistes offert par le Bar des Ormeaux puis concours au jeu provençal ("à la longue") avant le repas de midi également offert par le bar historique du village. Victoire de la triplette Eric Rodriguez - Daniel Benhamou - Gilbert de Camp-Fournier (comme l’an dernier).
Le soir, bal avec XX’elle, orchestre très apprécié par le public.

Mardi 6 août :

Le mardi de la fête c’est traditionnellement le repas de "l’aïoli monstre" avec environ 280 personnes sur la place des Ormeaux... Une "pommade" bien réussie par le restaurant "le Provençal", un service convivial assuré par la famille Archier et un accompagnement musical bien adapté avec Pat Trio...Cette rencontre autour de l’aïoli aura permis aux tourtourains de revoir leur maire : ils ont été rassurés de savoir que Pierre Jugy était encore "dans le coin" car la rumeur d’un exil sur l’île d’Elbe commençait à enfler...Le discours du maire aura également permis de comprendre que la candidature à un troisième mandat était désormais acquise... Reste à savoir à quelle date l’annonce officielle sera divulguée....
Pour une digestion bien maîtrisée après l’aïoli, concours de pétanque 2 en 2 mixte, avec de belles rigolades ...

_________________________

Si le bilan d’une fête villageoise se résumait à l’analyse du tiroir caisse des bars et restaurants, aucun doute qu’il serait quasiment toujours très satisfaisant...Les terrasses ne désemplissent pas, les clients sont là par centaines, assoiffés et affamés (4 "f" en deux mots !) grâce à l’ambiance festive...Par contre, il sera plus difficile de savoir si boutiques et galeries auront eu le même degré de satisfaction...

Néanmoins, ce que l’on peut regretter, c’est le côté un tantinet "routine" de la fête, sans innovations, sans surprises, sans nouveautés... Pour y réfléchir, quasiment une seule solution, la création d’un Comité des Fêtes : une structure associative, en collaboration avec les élus, avec les autres associations, avec les habitants... Un groupe qui se réunit pour proposer, réfléchir, décider, prévoir, gérer, analyser, discuter... Un groupe qui définit des objectifs, qui se fixe des délais, qui délimite ses projets, qui prévoit des budgets adaptés, qui recherche des soutiens, qui regroupe une forte équipe de bénévoles... Un comité qui est en perpétuelle coordination avec toutes les bonnes volontés du village, qui est en constante écoute des habitants et de leurs attentes...Un groupe qui s’ouvre sur les idées des autres, qui se sert des expériences vécues par d’autres villages...

Une idée toute simple qui a fait débat il y a une dizaine d’années et qui mériterait d’être réexaminée désormais : un manège d’enfants !!...(n’essayez pas de me faire dire que ce serait là la grande innovation qui viendrait transformer le contenu de la fête...Non ! il ne s’agit que d’un exemple de sujets qui peuvent être discutés et résolus !)...
Durant de nombreuses années, il avait été considéré qu’un manège d’enfants était une attraction trop "populaire" et peu adaptée à l’image que voulaient véhiculer quelques décideurs locaux (qui officiaient en milieu fermé et quasi sectaire !)...Un manège durant deux ou trois journées de fête peut-il compromettre la renommée de notre village ?? La célébrité de notre commune va-t-elle être bousculée si les chevaux de bois tournent durant quelques heures sur la place des Ormeaux ?? Les sourires des enfants et des familles autour du manège vont-ils ternir le "village dans le ciel" et obscurcir l’horizon vers les deux sommets du Bésillon ??...Un manège traditionnel sur une place de village est-il "trop populaire" par rapport à un José de la télé-réalité M6, chaîne qui véhicule une culture légèrement discutable ?? Si l’on considère que Tourtour doit se glorifier d’avoir un acteur vedette d’une série TV comme un symbole de politique culturelle, on doit pouvoir aussi accepter qu’un manège ait sa place trois jours par an au village..!!.
Un détail (pour que les choses soient claires) : Frédéric Bouraly n’est nullement en cause ci-dessus !...Il est un très bon acteur, un homme charmant, simple, très agréable et il commence aussi à faire de gros progrès à la pétanque, ce qui tend à prouver qu’il a réussi une certaine intégration aux moeurs du village !...Il nous reste cependant à espérer que le bon Fred - estampillé comédien engagé bien à gauche - arrive bientôt à faire comprendre à son pote Pierre Jugy qu’il serait temps d’expliquer aux habitants-électeurs tourtourains que le maire du village abandonne enfin ses fricotages avec les idées lepénistes et les relations indignes avec le fascisant David Rachline (même après le "geste généreux" du maire de Fréjus, pour aider à la restauration de la Tour de Grimaud !)...

Après digression, revenons au souhait - exprimé par de nombreux observateurs de la vie tourtouraine - d’une structure associative de type Comité des Fêtes pour une prise en charge collective des festivités locales... Espérons pour bientôt !...

____________________________________________

 

 

 

 

 

Répondre à cet article

Mis à jour le mardi 5 novembre 2019