Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 11 . L’ Ecole . > Les rythmes scolaires , horaires . > Le boycoot de la réforme des rythmes scolaires : mobilisation à Tourtour (...)

Le boycoot de la réforme des rythmes scolaires : mobilisation à Tourtour !...



 Le boycoot de la réforme 



 des rythmes scolaires : 



 mobilisation à Tourtour  !!...



Habituellement, beaucoup d’informations locales passent par les vitres du Bar des Ormeaux mais pour une fois, ce tract de "mobilisation générale" n’y a pas été affiché pour annoncer cette mesure de boycott... Par contre, l’épicerie du village s’est placée en tête pour mener le combat !!...(il faut dire que l’épicière, Nadège, est également conseillère municipale participant à la commission "école" du bureau des élus locaux).
Voilà l’appel national ...
Chacun va trouver des justifications pour ce mouvement de protestation mais il est évidemment incontestable que l’objectif premier est politique puisque le tract national annonce clairement "Najat Vallaud-Belkacem, on continue à dire NON !! "...



Bien évidemment, certains tourtourains vont se draper (pour tenter de se disculper !) dans une attitude simplement guidée par l’intérêt de l’enfant, par un souci pédagogique, mais il n’empêche que la ficelle qui tire les marionettes est tenue par les instances de l’UMP...



Quel a été le résultat de l’action menée au village ?
Pour avoir une idée impartiale et objective de la question, il ne viendra à l’idée de personne de douter que la meilleure source sera celle donnée par la plus émérite des correspondantes de la presse locale...Voici donc l’article de notre miss Bono ...

Var-Matin du jeudi 2 octobre 2014 :
Tourtour : Rythmes scolaires : 70 % des parents ont protesté hier.

" Hier matin, sur les 43 enfants de l’école, seuls 13 se sont présentés en cours. La plupart parce que leurs parents n’avaient pas de moyen de garde de substitution.
Le délégué des parents d’élèves, Tony Lecerf, est à l’origine du mouvement de protestation tourtourain. Il précise : « Ici, les parents sont très mécontents de l’aménagement des rythmes scolaires. Au dernier conseil d’école, nous avions voté un planning libérant le jeudi après-midi et permettant de proposer des sorties qui convenaient à la grande majorité des parents. Nous avons appris qu’il avait été refusé cet été. J’ai proposé une opération “ classe vide ” et voyant qu’il existait un groupe national, j’ai rejoint les gilets jaunes par Facebook. J’essaye aussi de rallier d’autres parents des écoles voisines. Cette réforme n’est pas faite pour les enfants. Ils étaient censés rester moins longtemps à l’école alors qu’ils y passent 35 h 30. Un adulte travaille 35 h. Aujourd’hui, on met en péril notre centre aéré et le périscolaire du soir qui fonctionnait très bien. Pour une commune comme la nôtre c’est dangereux de risquer de perdre ces structures bien en place. »
Mme Revelli, responsable du centre aéré les Diablotins : « On a perdu plus de la moitié des enfants inscrits le mercredi, j’ai une personne en moins au centre ce jour-là tout en étant encore en sureffectif par rapport aux enfants présents. Chaque soir nous sommes trois encadrants plus des intervenants alors qu’une partie seulement des enfants s’inscrit aux activités périscolaires. Un vrai casse-tête ! Nous avons la chance de leur proposer beaucoup d’activités par rapport à d’autres communes. Mais pour vraiment optimiser cette réforme qui nous est imposée, la mise en place de la demi-journée que nous avions votée en conseil serait l’idéal. Nous pourrions faire plus de choses hors de l’école et je ne serais pas obligée de licencier un personnel compétent en nous contentant de bidouillage sur 1 h 45 quatre fois par semaine. En plus nous serions coordonnés avec Villecroze qui a eu le rythme que nous demandions, pour une meilleure mutualisation des moyens. » I.B.

__________________________
Commentaires du site "Tourtour, notre village dans le ciel de Provence" :
** " ...La plupart parce que leurs parents n’avaient pas de moyen de garde de substitution " :
On peut aussi imaginer - malgré tout - que certains parents n’aient pas voulu participer au boycott car ils n’étaient pas d’accord avec les arguments avancés ...
D’ailleurs, si les parents "grévistes" avaient été mobilisés avec grande conviction, ils auraient proposé de garder ces gamins dont les parents "n’avaient pas de moyen de garde de substitution " afin de consolider leur mouvement...Ils auraient pu !...
** "...Nous avons appris qu’il avait été refusé cet été " :
Le lecteur lamda de Var-Matin aurait bien aimé savoir par qui a été refusé le planning !!...Mr Tony Lecerf a-t-il donné l’info à Isabelle Bono ? A-t-il informé les familles ?...La mairie avait déclaré que l’Académie avait refusé mais Ampus et Villecroze fonctionnent sur le sytème "refusé"...pourquoi donc ? Drôle d’histoire tout ça, surtout quand d’autres sources font circuler le bruit que c’est la directrice (Céline) qui aurait refusé ... : dans ce cas-là, les mamans auront vite fait de lui demander pour dissiper le doute ...(un détail : il n’est pas possible que la directrice ait pu décider seule dans ce dossier ... elle a pu donner son avis mais pas davantage...).
Il reste évident que la rencontre avec l’Inspecteur de la circonscription de Draguignan ferait avancer les choses : Mr Lecerf, avec deux ou trois autres parents, pourrait demander un rendez-vous et obtenir ainsi toutes les infos nécessaires à la clarté du débat ...
Le site internet de la circonscription est : http://www2.ac-nice.fr/DSDEN83/cid72779/DSDEN83/cid74009/circonscription-de-draguignan.html
Les coordonnées de l’Inspection de Circonscription sont :
1 rue des Minimes, 83300 Draguignan, tél. : 04.98.10.64.80
** "Cette réforme n’est pas faite pour les enfants " :
Il n’est guère facile d’asséner de telles affirmations mais Mr Lecerf ne s’en prive pas devant le "micro Bono"...On sait bien que le ministère planche depuis des années pour une réforme des rythmes scolaires et que le temps était venu de prendre des décisions : les ministres Peillon puis Hamon et Vallaud-Belkacem ont pris des mesures, les ont adaptées et ce sont les municipalités qui doivent prendre le relais pour mettre le dispositif en place. Hélas, pour des raisons politiciennes, certaines équipes municipales trainent des pieds, avancent puis reculent, tergiversent et chipotent... Et surtout, elles invoquent des raisons financières qui ont du mal à convaincre : un budget communal est une question de choix et de priorités à définir ! Si la municipalité en place décide que l’éducation des enfants de sa commune doit passer en second plan et ne mérite pas qu’un effort budgétaire y soit consacré, qu’elle le dise simplement sans être obligée d’user d’artifices et de faux-semblants !...
** " Ils étaient censés rester moins longtemps à l’école alors qu’ils y passent 35 h 30. " :
Les horaires officiels de la semaine hebdomadaire pour un enfant d’élémentaire (maternelle et primaire) sont de 24 heures ...Si l’on rajoute les cantines et activités périscolaires on dépasse le quota mais il ne faut pas tout faire dire aux chiffres !...
**
" En plus nous serions coordonnés avec Villecroze qui a eu le rythme que nous demandions.. :
Là encore, il serait bien utile de contacter Villecroze et Ampus pour connaître le contenu de leurs dossiers (qui ont été acceptés) alors que celui du voisin Tourtour a été refusé !...

Notre village doit se donner les moyens pour offrir aux gamins un enseignement de qualité, pendant le temps école mais aussi durant le temps périscolaire : les enseignants, les parents, les élus doivent agir en concertation efficace pour aborder les vraies réalités en dépassant les questions politiciennes qui gangrènent le débat .

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017