Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 15 . Jumelage avec Portaria. > Le centaure de Portaria .

Le centaure de Portaria .

 Le Centaure.  

Notre village est jumelé avec La ville de Portaria, en Grèce. Sur les murs du château-mairie, les deux plaques blasonnées des deux communes (voir photo ci-dessous).

Le motif supérieur est une pièce sculptée en fer qui représente le centaure, héros fabuleux de la mythologie grecque : cette pièce d’art est un cadeau de Portaria aux habitants de Tourtour, en gage d’amitié pour les 10 ans du jumelage. En 2007, Tourtour avait offert une réplique en fer forgé de notre campanile (sur l’horloge).

Dans la mythologie grecque, les centaures (en grec ancien Κένταυροι / Kéntauroi) sont des créatures mi-hommes mi-chevaux que l’on disait issues soit d’Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.

Récits mythologiques :

Une étymologie ancienne fait dériver leur nom de deux mots grecs : κεντειν / kentein, « piquer », et ταυρος / tauros, « taureau ». Dans l’Iliade cependant, Homère utilise le mot φηρ / phêr, « bête » (I, 268 et II, 743) pour désigner les adversaires de Pirithoos, décrits comme de sauvages habitants des montagnes de la Thessalie. Le terme de « centaure » est réservé à Chiron, « le plus juste des centaures » (XI, 832).

       

Les centaures étaient décrits comme ayant la partie supérieure du corps humain, et la partie inférieure équine. Ils vivaient à l’origine sur le mont Pélion, en Thessalie. Parmi les plus connus (outre Centauros, leur ancêtre commun), on peut citer : Chiron, Eurytion, Hyléos et Rhocéos, Nessos, Pholos . 

Le combat contre Héraclès :

Héraclès fut un temps l’hôte de Pholus tandis qu’il traquait le sanglier d’Érymanthe. Il exprima un jour le souhait de boire du vin : Pholos le prévint qu’il n’osait ouvrir la jarre à vin, qui était commune à tous les centaures. Mais sur l’insistance du héros, il s’y résolut : alors les autres centaures, sentant l’odeur du vin, devinrent furieux et se jetèrent sur Héraclès, qui en tua plusieurs et poursuivit les autres.

         

Mort de Chiron et dispersion des centaures :
Après avoir été chassé du mont Pélion, Chiron s’était installé au cap Malée. Or les autres centaures, toujours traqués par Héraclès, parvinrent jusqu’à lui ; là, le héros utilisa ses flèches empoisonnées et en décocha une par mégarde sur Chiron, son tuteur. Celui-ci, rongé de douleurs mais ne pouvant mourir parce qu’il était immortel, obtint finalement de
Zeus de mourir à la place de Prométhée.

  

Interprétation :

Si l’on excepte Pholus et Chiron, tous deux « avisés » (leur parenté est d’ailleurs différente des autres), les centaures symbolisaient pour les Grecs les appétits animaux (concupiscence et ivresse en sont les traits caractériques). Ainsi le combat contre les Lapithes peut se lire comme une parabole de l’affrontement des états civilisé et sauvage.

L’origine de leur représentation est généralement expliquée ainsi : le cheval a été introduit en Grèce dès le XVIe siècle av. J.-C., mais n’était alors utilisé que comme bête d’attelage ; les centaures représenteraient, dans les légendes de l’Âge héroïque, les premiers cavaliers.

     

Lien externe :

 

 

Vos commentaires

  • Le 24 janvier 2009 à 16:51, par Jean Lainé En réponse à : Jumelage Tourtour-Portaria

    Un Grand Bravo pour l’article sur le Centaure., bien documenté.En d’autres rtemps il aurait pu paraître dans le "Troumpetoun" !! Ce serait bien d’en faire un tirage à adresser à nos amis grecs de Portaria, avec qui depuis 1997, nous avons tissé des liens d’amitié.

  • Le 24 janvier 2009 à 19:33, par Gilbert Giraud En réponse à : Centaure et Portaria.

    Nul doute que la Mairie va se faire un plaisir de communiquer l’adresse du site à nos amis grecs. Sinon, je me débrouillerai pour le faire parvenir là-bas . Bonne soirée.

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 17 novembre 2017