Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > La végétation , la flore :arbres, fleurs, champignons > Le chardon bleu (échinops) .

Le chardon bleu (échinops) .

 Le chardon bleu ( échinops ) . 

 
Dans les bouquets de fleurs séchées, les habitants de Tourtour ne manquent pas de rajouter trois ou quatre petites tiges de chardon bleu : cette fleur est très commune dans nos cllines et sur les zones caillouteuses.

L’echinops ritro, chardon bleu ou boule azurée est une plante vivace originaire des régions méditerranéennes qui agrémente les massifs ou rocailles ; elle appartient à la famille des composées.

  

La souche émet, dès le printemps, des tiges dressées et non ramifiées qui atteindront 80 à 120 cm de haut. Elles sont cannelées et d’un vert argenté car une toison dense de poils blancs et mous, formant comme un feutrage, les recouvre.
Les feuilles alternes mesurent plus de 20 cm, leur taille diminue vers le haut de la tige.
Elles sont coriaces, embrassantes et également argentées sur leur face inférieure alors que l’autre face, le plus souvent nue, est vert sombre.
Les bords légèrement enroulés portent de minuscules pointes épineuses. La forme de ces feuilles est découpée en lobes lancéolés, pennés et hérissés de pointes peu épineuses. 

  

Dès la fin mai, ces tiges fleurissent ; elles sont terminées par un capitule bleu sphérique spectaculaire.
Il regroupe un grand nombre de fleurs fixées sur un réceptacle central. Chacune est entourée à la base par un involucre formé par plusieurs séries de pièces terminées par des poils ou des franges, les dernières étant bleutés.. Les étamines sont gris-bleu.
Le mot echinops vient du grec echinos qui signifie hérisson et de opsis qui signifie aspect.

   

La floraison se poursuit tout l’été et les fruits à aigrettes soudées à la base, sont réputés toxiques.

Cette plante rustique apprécie un sol caillouteux, sableux , même calcaire et pas trop riche. Une exposition ensoleillée ou à mi-ombre lui convient. Elle ne posera aucun problème de culture si ce n’est la possibilité d’attaque par les pucerons ; le feuillage décoratif meurt en hiver et on peut utiliser ses inflorescences en fleurs séchées.

La multiplication peut se faire toute seule par semis ou bien il suffit de diviser la touffe.

 

   

 Oooohhh !!! la belle bleue....  

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017