Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 01 Les monuments, le musée, le moulin, le théâtre de verdure. > Le château de Taurenne .

Le château de Taurenne .

 Le château de Taurenne .  


La véritable localisation du château est Aups mais il faut avouer que la frontière avec Tourtour est limitrophe. Un petit tour vers ce lieu n’est pas de la contrebande.

Ceux qui connaissent la route qui relie nos deux villages savent à quel point le bas de la route a changé : des dizaines de milliers de mètres-cubes de terre ont été brassés, la pente a été domestiquée et le sol préparé . On parle de 8 500 oliviers plantés sur cette portion où ne vivaient autrefois que des pins et des messugues. Un travail titanesque sur environ trois ans de travaux et une réalisation splendide : le paysage est magnifique, le château bien restauré et l’huile d’olive très bonne.

Le château de Taurenne est, sans conteste, un des plus beaux et un des derniers édifices varois datés du Moyen-Age.

Le « Petit Var », dans son édition du 9 août 1931, est un des rares documents qui le décrit de façon significative :
En pleine pinède, s’élève le château de Taurenne, propriété d’une vieille famille toulonnaise, la famille Gérard.
Taurenne peut être considéré comme l’un des plus curieux d’entre les châteaux varois. Il a reçu dans sa partie Nord des aménagements qui, sagement effectués, l’ont rendu habitable sans pour cela nuire au caractère pittoresque de l’édifice et à son cachet véritablement original.
Cette vieille gentilhommière, qui appartint jadis au Baron Isnard, est flanquée de tours crénelées.
L’autre partie du château est un vaste patio rectangulaire dans lequel on pénètre par une vieille porte fortifiée, surmontée de machicoulis.

Vue d'ensemble.

La double arcature svelte du rez-de-chaussée et de l’étage superpose galerie et promenoir, précédant de grandes pièces voûtées qui prennent jour, extérieurement par de grandes croisées à meneaux. L’effet est vraiment pittoresque et le décor fort original. Dans un angle du patio, un vieux puits occupe le bas de l’une des tours d’angle dont la plate-forme supérieure, crénelée, est un agréable belvédère. Au seuil d’une chapelle, sur la galerie, cette date : 1282. »

A la fin du XIXe siècle, c’etait la famille Gérard qui en avait pris possession et qui le gardera jusqu’aux environs de 1950.

La partie immédiate autour du château a été traitée en jardin structuré. Le buis y règne en maître. Ces buis constituent un écrin de verdure d’où semble émerger le château. Outre ces banquettes qui forment des ensembles plats entourés de chemins qui serpentent, il y a aussi des buis importants taillés en cônes, cylindres ou trapèzes. En été, des fleurs de saison viennent égayer ces ensembles somme toute sévères. 

Le château de Taurenne produit une huile d’olive d’excellente qualité et sa cuvée "l’or de Taurenne" est une petite merveille de l’art oléicole

 

 Une troisième dimension a été ajoutée, celle des senteurs : des plantes odorifères ont été plantées encourageant chacun à les effleurer pour emmener un souvenir odorant au creux de la main (verveine, citronnelle, thym, romarin, basilic, sauge, laurier, …). Récemment, une deuxième zone a été créée, celle des arbres fruitiers : grenadiers, pommiers, figuiers, cerisiers, etc. Ensuite, la nature sauvage reprend ses droits...

Pour compléter la recherche sur le Château de Taurenne, n’hésitez pas à consulter l’article de Wikipédia qui lui est consacré en allant sur le lien suivant (article de René Dinkel, tourtourain et spécialiste reconnu du patrimoine et de  :la restauration des édifices classés et protégés) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_%C2%AB_Ch%C3%A2teau_de_Taurenne_%C2%BB

Vous pouvez consulter le site qui est consacré plus particulièrement à l’huile d’olive du château  :

http://www.domaine-de-taurenne.fr/

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017