Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village. > La Fête de l’Oeuf > Le concours de boules ovoïdes.

Le concours de boules ovoïdes.

 

 

Le concours de boules ovoïdes.   

Tourtour, fête de l’Oeuf : pas de fête provençale sans une partie de boules ! Mais, pour l’oeuf les boules ne peuvent pas être rondes ! Elles doivent être ovales, ovoïdes, avec une forme d’oeuf !
Aie ! aie ! aie ! Comment faire ?

Après quelques essais infructueux (les plus costauds pressaient très fort les boules Obut pour les ovaliser..) il a fallu se rendre à l’évidence : fabriquer des boules ovales, en acier ! Pas simple, cette histoire ... L’acier, c’est l’acier et on ne le travaille pas comme l’aïoli dans le mortier : discussions, recherche du spécialiste à contacter, budget à prévoir, nombre de boules à définir...

Une quarantaine de boules de 1kg (c’est lourd), autrement dit 20 doublettes : cela ne permettait pas un concours facile mais la décision fut prise de faire jouer "à tour de rôle" (ou pour faire plus local... à tourtour de rôle).

Et les concours ont bien eu lieu avec Jean-Charles et Jean-Louis aux commandes (parfois Mr Brun quand il était là) : à la bonne franquette, rigolades assurées et "envoi de salades" dans la pure tradition du village, en tout cas pour ceux qui savent les envoyer et les autres (moins nombreux) qui savent les recevoir.

Jouer avec des boules ovoïdes, c’est un exercice qui demande une grande concentration et une énorme patience. C’est normal, la boule fait comme elle veut ! On essaie toutes les combines, on donne de l’effet, on place la main et les doigts de diverses façons... mais rien n’y fait ! Elle bringueballe, elle boulègue dans tous les sens, elle fait des caprices de gamine, elle tournoie, elle dévie, elle tourtourneboule.....
Et c’est là qu’on rigole : les habitués de la pétanque perdent tous leurs repères, ils sont classés dans les débutants et bien sûr, ça les chavire un tantinet de se trouver au niveau d’un touriste qui n’a jamais vu un boulodrome de sa vie !

Et c’est donc pour tout cela que le concours est devenu un vrai moment de retrouvailles, de rencontres et de pure fantaisie.  

    

 

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 13 mai 2010 à 14:37, par hibou45 En réponse à : Enfin une invention "géniale"

    Ce jeu de boules devrait faire "obligatoirement" partie de la panoplie des activités exercées par les membres du FONACON lors de leur fête annuelle.

  • Le 17 juillet 2010 à 04:33 En réponse à : L’histoire des boules ovoïdes

    Bonjour,

    Lorsque la première Fête de l’oeuf était en gestation, l’idée d’un concours de boules "spécial" vint parmi les premières, avec le désormais fameux "lancer d’oeufs". Néanmoins, le problème de la réalisation des boules était épineux (non, les membres de Tourtour animation n’ont pas tenté de presser des "vraies" boules...). Yves Sampietro, alors président de Tourtour animation, avait demandé à Gilles Blanchard de s’y pencher. L’ "artiste", toujours prompt à se relever les défis, surtout lorsqu’il s’agit d’en tirer bénéfice, avait présenté sans ciller un devis et un temps de réalisation peu raisonnables (il arguait, néanmoins et à raison, que les boules en bois lesté qu’il fournirait resserviraient lors des années suivantes). Ses espoirs furent déçus lorsque, deux semaines plus tard, les boules ovoïdes, telles qu’elles roulent encore lors de chaque Fête de l’oeuf, furent livrées gracieusement à l’association. Christian Jamais, le trésorier, qui les avait fait réaliser par un atelier de métallurgie situé au Luc, insista pour que les frais qu’il avait personnellement engagés ne fassent pas l’objet de facturation.

    Deux ans plus tard, quelques fâcheux étaient venus se plaindre du fait que les fameuses boules ovoïdes, tournées dans l’acier, étaient sujettes à l’oxydation. Certains avaient suggéré à Tourtour animation de se retourner contre le fournisseur pour malfaçon. Heureusement, c’était encore un temps où ce genre de manières ne parvenaient pas à prendre pied au village. L’intelligence et l’honnêteté l’emportèrent donc : deux membres de l’association furent chargés, les années suivantes, de brosser, huiler et essuyer les boules avant chaque concours.

    Lors de la préparation de la quatrième Fête de l’oeuf, Tourtour animation, constatant que le stock de boules ovoïdes s’amenuisait (une bonne moitié a été volée au fil des ans par des joueurs désirant garder un souvenir de cet étrange concours), demanda un devis à un tourneur sur métal afin de reconstituer le stock initial de boules ovoïdes à l’identique. La note s’annonçant particulièrement salée, l’association ne passa pas commande.

    Voilà pourquoi, aujourd’hui, le concours de boules ovoïdes se joue "aux boules disponibles"...

    Peut-être la municipalité pourrait-elle faire un geste pour alimenter le stock et, ainsi, garantir la pérennité d’un concours sans lequel la principale Fête du village n’aurait pas la même saveur ?
    ça coûterait moins cher que des oliviers espagnols et ça fait rire plus de monde.

  • Le 19 juillet 2010 à 15:33, par Gilbert Giraud En réponse à : Des boules, des boules ...

    Merci beaucoup pour ces précisions bien utiles : l’histoire de notre village s’écrit également avec des anecdotes sur les boules ovoïdes et sur ceux qui tournent autour ....

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017