Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le **** de la Rue des chèvres...

Le **** de la Rue des chèvres...

Le **** de la Rue des chèvres... 

 

Tourtour peut se vanter d’avoir sur ses terres un très bel établissement 4 étoiles : cet hôtel-restaurant est un signe de prestige du village et de nombreuses personnalités sont venues loger dans cette magnifique bastide.

   

Un cadre idyllique, une vue splendide sur la chaîne des Maures et de l’Estérel, un calme inégalé, une cuisine luxuriante, un confort princier : tout est à la lisière du parfait et le succès de cet établissement ne se dément pas. 
Le propriétaire de cet établisement, Mr Lavergne (depuis 11 ans à Tourtour et adjoint au Maire depuis quelques mois) est un passionné des belles choses mais il est également très soucieux des conditions de travail de ses employés.
Certains habitent dans le village, d’autres à Aups ou Draguignan : quelques uns sont logés dans une petite maison qui appartient à Mr Lavergne, dans la Rue des Chèvres et c’est ici que l’on comprend toute la haute considération que le propriétaire et patron de la Bastide **** porte à ses employés. 

Il ne veut pas que ses portiers, voituriers, blanchisseurs, plongeurs ou valets de chambre ne soient sans arrêt confrontés au luxe et aux apparats dorés : toute la journée (et une partie de la nuit) les employés sont face à un univers féérique et Mr Lavergne craint que cela les perturbe trop . Alors, gentilment et charitablement, il leur propose un logement qui va leur permettre de revenir sur terre et retrouver leurs valeurs habituelles de salarié de la classe ouvrière : dans la rue des chèvres, une maison ancienne comprend plusieurs studios avec un équipement meublé très simplement pour que chacun puisse oublier les riches salons de la Bastide. Un jardinet pittoresque les change du parc avec piscine et l’escalier en parpaings et crépi cimenté les change des parquets en acajou.

Bien sûr, quand les touristes passent par là, ils ont un peu de mal à comprendre l’utilité sociale d’un tel espace abandonné par tous, dans un village classé et âprement défendu par les esthètes des Bâtiments de France. Pour les visiteurs, tout simplement, il s’agit d’une verrue dans la ruelle ou d’ un ver pourri dans le fruit...
Ce serait pourtant légitime de rendre hommage à l’humanisme d’un patron aussi préoccupé par les émotions et le psychisme de ses subordonnés : on peut presque imaginer une plaque de marbre rose qui dirait, en belles lettres sculptées et garnies à la feuille d’or :

" Espace Lavergne, espace de détente 
offert par le patron 
pour les salariés de la Bastide****."

Il se raconte qu’un mur doit être construit à cet emplacement avec un petit jardin de rocaille à l’intérieur : tout ça pour les touristes ! 
Encore une fois, on ne pense pas aux employés.. !

Vos commentaires

  • Le 3 février 2009 à 09:29, par Mathieu En réponse à : POURQUOI TANT DE MECHANCETE

    Je vous ecris suite à cet article sur la maison du personnel de La Bastide de Tourtour. Juste pour vous informer que grace a M. LAVERGNE j’ai un appartement tout neuf qu’il a entièrement refait à ses frais et dont le loyer est plus que abordable. De plus un permis de construire a été déposé car il améliore encore ce batiment et non un jardinet comme vous le prétendez. Mais il est bien évident que vous ne pouvez pas savoir tout ceci puisque vous ne vous êtes pas renseigné auparavant auprès des prinsipals intéressé à savoir moi, qui est habité dans cet maison. Je me doute bien que ma réponse ne sera aps publié sur votre site car pas dans votre sens mais je me devais de repondre pour une personne qui me fais vivre depuis un certain nombre d’année et qui malgrés le fait qu’il n’y ai aps de client, continue a nous garder et n’a pas décidé de fermer ses porte (solution de facilité). Espérant avoir répondu à vos intérrogations un peu aléatoire.
    Un employé heureux d’être où il est.

  • Le 3 février 2009 à 11:48, par Gilbert Giraud En réponse à : Le jardinet ....

    Bonjour Mathieu,
    Bien sûr que votre message est publié, c’est la règle du forum : j’ai déjà répondu à des textes anonymes et je me suis engagé à publier tous les messages signés. Soyez rassuré. Vous avez évidemment le droit (et peut-être le devoir) de vous sentir solidaire de votre patron : par contre, il est légèrement exagéré de titrer votre message avec "pourquoi tant de méchanceté ?". Si, durant deux minutes, vous avez imaginé que le site devait faire l’apologie de tous les patrons et notables locaux, vous vous trompez un tantinet. Mes articles ne sont écrits que pour valoriser Tourtour, en soulignant ses nombreuses richesses et ses formidables potentialités mais également en mettant le petit doigt sur des endroits oû cela peut chatouiller certains. L’exemple du jardinet de la rue des chèvres est bien significatif : n’importe quel tourtourain sait que cet espace est indigne du village depuis plus de dix ans et que la fonction de décharge sauvage ne lui était pas attribué par décret municipal. Un permis de construire est déposé ! Tant mieux ! Voilà, c’est bientôt réglé mais après une décennie de détritus, on avait peut-être le droit (et là aussi le devoir) de le souligner. C’est promis, quand tout sera dans un état conforme à la beauté de notre village, je ferai un nouvel article en remerciant Mr Lavergne.

    Vous m’accusez de méchanceté, à votre guise. Ne m’en veuillez pas trop de profiter abusivement (à votre sens) de ma situation de citoyen qui dispose d’une bien agréable et salutaire liberté. Je ne suis pas contre la Mairie, pas contre les élus, pas pour une autre faction ou un clan dissident. Naïvement, je me place dans une situation de tourtourain (d’adoption diront les purs) qui aime Tourtour et qui essaie (avec ses tous petits moyens) de lui apporter son aide. Eh oui ! Et si j’adopte parfois un ton ironique, provocateur c’est pour appuyer un peu plus fort où ça démange.
    Vous avez raison de soutenir votre patron et je n’ai à aucun moment accusé Mr Lavergne de façon insultante. J’ai raconté une petite anecdote sur la rue des chèvres, c’est tout, avec des phrases qui n’ont pas réussi à vous faire esquisser le moindre sourire, tant pis, mille regrets. Mais aucune méchanceté.

    Un détail : cet été, j’ai discuté avec Mr Lavergne sur le perron de la Mairie. Je lui avais présenté le site et les objectifs liés à cette démarche participative : je lui avais donné en particulier l’exemple du petit jardinet. Il m’avait répondu que c’était intellectuellement honnète de ma part de le faire en signant les articles mais que lui, n’avait absolument pas ni le temps ni l’envie de se plonger dans tout ce qui touchait aux technologies d’Internet. Demandez à votre patron (je ne l’ai donc pas pris en traître) il vous le confirmera . S’il nie cette discussion, n’hésitez pas à écrire un autre message.

    Autre détail : vous soulignez le manque de clients à la Bastide de Tourtour. Peut-être serait-il utile que tous les commerçants liés aux restaurants, aux bars et aux hôtels se posent certaines questions. Il est assez rare qu’une conséquence ne soit pas le simple et logique résultat d’une cause et c’était d’ailleurs exactement le cas de l’article "méchant" sur le jardinet de la rue des chèvres. Cordialement .

Répondre à cet article

Stats | 11 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 23 juin 2018