Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village (dont la Fête de l’Oeuf) > La Fête d’Août . > Le défilé provençal .

Le défilé provençal .

Le défilé provençal .   

Au début du mois d’août de chaque année, la fête du village commence par le défilé provençal . Tout le monde se donne rendez-vous près de la cascade de la route d’Aups : on vérifie sa tenue, les enfants sont devant, les couples ensuite avec les arceaux fleuris. Une année, Jean-Louis Castellin avait gentilment accepté de conduire le défilé avec un cheval et une "charrette" : tout se passa bien sur le début du trajet mais devant la boulangerie, le cheval s’est soudainement cabré, s’est excité et plusieurs hommes costauds ont été nécessaires pour le retenir et le calmer. De nos jours, on ne court plus le risque...

L’association "lei Bélugo" est la cheville ouvrière de ce défilé : tout au long de l’année, les adhérentes (il n’y a pas encore assez d’hommes..message envoyé..) oeuvrent à la confection de costumes adultes et enfants . Dans leur local de la Maison Escarelle, elles cousent, elles faufilent, elles brodent et bien sûr, elles cancannent... Elles réalisent de très belles pièces qui sont les vedettes du défilé et qui sont l’objet de centaines de photos.

Le défilé passe devant la maison de Rose et Marius et à côté de ce fameux laurier rose qui fait l’admiration de tous les estivants. 
On peut remarquer les costumes provençaux, les arcs fleuris qui servent aussi pour les danses, les coiffes, les tailloles... 
A l’occasion de ce défilé, certains se défilent mais d’autres se faufilent : par exemple, à gauche, le gros blond qui plastronne est un immigré lyonnais qui a toujours cru qu’il serait considéré comme un tourtourain simplement parce qu’il aime l’ail, la lavande, les grives et qu’il ne pointe pas mal aux boules. Et ce n’est pas parce qu’il tient un arceau fleuri avec Magali (à l’origine de la renaissance de l’association Lei Bélugo) que cela lui donne la légitimité d’être tourtourain ! Non, mais ! Au moins, Constand, lui le néerlandais des champs de tulipes, (à 3 rangs derrière), il a la décence de tourner la tête...
 

  

Avant le défilé, on peut voir le cérémonial des habillages et des petites retouches nécessires sur place. Chaque élément du costume doit être à sa place, les couleurs doivent se marier, aucune faute de goût n’est permise. Les mamans agrafent, nouent, piquent, accrochent, rectifient, défroissent... les tissus de leurs petites princesses provençales.

association

Quand certains tourtourains feront passer des images locales, on les intègrera dans l’article. N’hésitez pas à nous les prêter une heure et on vous les rend ! Ce serait quand même bien mieux avec de vraies images de notre village... Bientôt ...

 

 

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 16 septembre 2019