Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 27 . L’élection municipale de 2014 à Tourtour. (et Elections européennes (...) > Les résultats de l’élection : chiffres et commentaires . > Le dépouillement du premier tour à Tourtour fait le buzz ...

Le dépouillement du premier tour à Tourtour fait le buzz ...

 Le dépouillement du premier tour 

 à Tourtour fait le buzz ...

Je viens juste de m’apercevoir qu’à Tourtour, il est bien légitime qu’il y ait deux tours de scrutin ...(tour puis tour !)...beh oui, je ne suis pas du niveau du Figaro ...mais je ne sais vraiment pas trop si je dois m’en plaindre !...

Le Figaro ! oui, le Figaro a fait un article sur la longueur du dépouillement à Tourtour pour le premier tour de l’élection municipale ... rendez-vous compte, le Figaro, ça c’est du vrai buzz...! (ça inquiète un peu de voir qu’un journal puisse faire travailler des journalistes sur un sujet aussi plat !...enfin, c’est ainsi ! moi, je peux faire les commentaires, c’est gratuit !..).
L’article ci-dessous peut être vérifié en allant sur le lien suivant :
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/insolites/2014/03/24/25007-20140324ARTFIG00363-dans-un-petit-village-du-var-le-depouillement-a-dure-neuf-heures.php

"A Tourtour, un petit village de 600 habitants, les opérations de dépouillement ont été interminables".

A Tourtour, dans le Var, la nuit électorale a duré jusqu’à... 4 heures ce lundi matin. Dans ce petit village de 600 âmes, classé parmi les plus beaux de France, les opérations de dépouillement ont donc duré plus de neuf heures. La cause ? Une application un peu trop stricte du code électoral, racontent les témoins de la scène.

La loi prévoit en effet que les noms sur les bulletins dépouillés soient lus à voix haute par l’un des scrutateurs chargés de surveiller le scrutin. A Tourtour, sur ordre de la sous-préfecture, le scrutateur a lu les quinze noms inscrits sur chaque bulletin. Le temps d’inscrire ces noms sur le tableau de dépouillement, l’opération a pris un peu plus d’une minute par vote dépouillé... "Interminable", relate au Scan l’un des scrutateurs dépêché par l’équipe du maire sortant Pierre Jugy.

"Vers 4 heures, la gendarmerie est arrivée pour récupérer les résultats et les rapatrier vers la sous-préfecture" (un scrutateur de Tourtour)

Dans les communes de moins de 1000 habitants, les élus au conseil municipal sont élus au scrutin majoritaire et plurinominal. Les candidats se présentent sur une liste, mais les électeurs peuvent modifier les listes, les panacher, ajouter ou supprimer des candidats. A Tourtour, où 15 élus doivent être désignés, deux listes se présentaient, soit 30 candidats. Et lors du dépouillement, les scrutateurs ont été sommés de ne pas faire la différence entre les bulletins validant une liste préétablie et ceux qui mélangaient des noms des deux listes : il convenait de lire à voix haute tous les noms.
"On a contacté la préfecture, qui nous a demandé de procéder ainsi, quel que soit le type de bulletin. Alors qu’on aurait très bien pu mettre tous les bulletins non panachés d’un côté pour obtenir plus rapidement le nombre de voix correspondant et détailler uniquement à voix haute les noms des bulletins panachés", se plaint le scrutateur. C’est finalement la méthode qui sera adoptée à 1h du matin. "Le sous-préfet a appelé, inquiet de ne pas voir arriver les résultats. Ils nous a autorisés à changer de méthode", indique Nicolas Milosevic, l’adversaire du maire sortant. "Vers 4 heures, la gendarmerie est arrivée pour récupérer les résultats et les rapatrier vers la sous-préfecture et la préfecture les attendaient pour fermer...", raconte encore un témoin. Contactés par Le Scan, les services de la sous-préfecture de Draguignan n’étaient pas disponibles ce lundi en fin d’après-midi.
Quatorze des quinze élus municipaux ont finalement été élus dès le premier tour. Tourtour aura donc droit à un nouveau dépouillement dimanche prochain...

____________________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" (ndlr) :

**..."(un scrutateur de Tourtour) " :
Les scrutateurs étaient quatre et paritaires : les deux hommes étaient Christian Révelli et Thierry Coste. On se doute bien que les journalistes du Figaro n’ont pas été contactés par le candidat Milosevic mais plutôt par la candidate Mme Coste qui faisait le pied de grue devant les escaliers de la Mairie en se plaignant à vive voix des conditions du dépouillement ...Donc, le scrutateur cité par le Figaro n’est pas difficile à cerner...
**..."se plaint le scrutateur" :
Eh oui, cher monsieur, on aurait pu effectivement faire autrement mais la loi est la loi et c’est d’ailleurs la secrétaire des services municipaux qui l’a rappelée au maire : donc, évidemment, en attendant qu’elle soit changée, la loi est appliquée à Tourtour, par les uns , par les autres et par vous aussi ...
Les journalistes du Figaro ont été contactés pour faire un papier et ils se sont donc épanchés sur un fait anodin mais amplifiué par la colère des époux Coste qui voyaient arriver le camouglet cinglant infligé à Mme la première adjointe sur ce premier tour ...(à noter : les journalistes parisiens ont parlé au téléphone à Nicolas Milosevic, ce qui démontre un certain professionnalisme...quand c’est Isabelle Bono, un son de "cloche" lui suffit !)...
**..."lors du dépouillement, les scrutateurs ont été sommés.." :
Les scrutateurs, sous la proposition du maire, voulaient simplifier les choses en annonçant "liste entière pour ...", ce qui aurait réduit le temps passé à énoncer chaque nom, l’un après l’autre. A cela la secrétaire générale, Mme Candelé a déclaré : " non, pas ça, ne faites pas ça monsieur le maire, sinon le vote peut être invalidé...c’est la loi !" .Et donc, la loi a été appliquée, "dura lex " ...
**... les diverses raisons du retard : 
Le dépouillement aussi long est également consécutif à des formalités initiales qui ont pris du retard ...A Tourtour - comme dit le maire - on ne fait jamais comme les autres et dès le début des opérations de dépouillement, un petit hic, le comptage des enveloppes et des votes : on se souvient que tous les votes sortis de l’urne sont ensuite classés par tas de 100 enveloppes . Bon, allons-y, ça y est !... Puis il faut compter le nombre d’émargements sur la liste électorale ...Bon, allons-y, ça y est !...Et l’on compte aussi le nombre de votants sur le registre (officieux) de contrôle a l’entrée ...Bon, allons-y, ça y est !...
Le hic, c’est que l’on varie alors entre 470 puis 478 et 475... Mais d’où viennent les différences ? Il faut donc revérifier ...Allons-y !... Et l’on s’aperçoit qu’un des tas avait 101 enveloppes, puis que les signatures avaient été augmentées de 2...Au bout du compte (!), on arrive à 474 votants, avec 15 nuls et blancs et donc 459 votes exprimés (ce qui donne une majorité à 230). Et bien sûr, l’heure tourne...
Le dépouillement commence, les enveloppes sont ouvertes et il faut donc prononcer les résultats : le maire tient chaque bulletin et annonce ce qu’il voit pendant qu’Arnaud et Catherine sont les deux assesseurs chargés de vérifier les opérations. Le maire (voir plus haut) émet l’hypothèse de simplifier la formalité (et raccourcir le délai) en annonçant "liste entière" mais cela lui est déconseillé puisque contraire aux règles ...Et bien sûr, l’heure tourne...
Coup de téléphone, Pierre Jugy répond ...A la fin, il déclare que l’on peut faire comme il disait, par "liste entière" : on lui demande alors "ah bon, maintenant c’est permis, qui c’est qui a dit ça, le préfet ?...". Le maire est obligé de dire que c’est simplement le Président des maires du Var, Jean-Pierre Veran qui n’a donc aucune autorité en la matière et la procédure électorale ne varie pas et se poursuit selon les règles nationales (ce qui est parfois en vigueur à Tourtour -sic- !). Et bien sûr, l’heure tourne...
**...Les assesseurs :
Deux tables étaient mises à disposition puisque la loi prévoit un nombre égal de tables de dépouillement et d’isoloirs ...Une troisième a été demandée, quelques discussions et au bout, accord ...
A une table, deux scrutateurs prennent place, Christian Révelli et Thierry Coste ...Arrive la première dame du village, Monica, qui veut s’asseoir avec eux : là aussi, discussion pour que deux assesseurs de l’autre liste puissent participer, Michèle Lainé et Josiane Pianetti, ce qui est un peu plus logique et moralement civique ...Et bien sûr, l’heure tourne...
**...L’appel du sous-préfet :
Aux alentours d’une heure du matin, le sous-préfet contacte la mairie de Tourtour car l’étonnement concerne la lenteur des opérations de scrutin à Tourtour, à Pontevès, à Sillans-la-Cascade, trois communes où le retard est inquiétant ...Devant les résultats déjà connus, large avance pour la liste de Pierre Jugy, le sous-préfet consent à autoriser le dépouillement "liste entière", ce qui diminuera la durée mais l’annonce des résultats n’interviendra néanmoins qu’autour de 3h du matin ...

(exemplaire d’un procès-verbal pour les communes de moins de 1 000 habitants) .

Normalement, le Figaro ne sera pas appelé pour dimanche prochain , à moins que ...

 

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017