Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > " CourtsCourts ".. > Le festival "CourtsCourts" 2011 à Tourtour . > Le festival Courts-courts 2011 à Tourtour .

Le festival Courts-courts 2011 à Tourtour .

 

et aussi : vendredi 29 juillet : Journée du Mexique

- 12h30 : Pique-nique en commun dans le ciel, chacun apporte ses provisions (les nourritures étant terrestres...)

 
affiche cinecafe
- 14h30 : Ciné-café,salle Escarelle
Rencontre animée par Claudine Sigler, autour d’un café mexicain. Entrée libre
"Ses peintures murales sont meilleures que les miennes, car elles voyagent (..)" a dit D. A. Siqueiros, le grand peintre muraliste mexicain, à propos du chef-opérateur Gabriel Figueroa.

Au Mexique d’avant la conquête espagnole, les codex en fibres d’agave qu’on déroulait faisaient la chronique de l’époque, que les bas-reliefs des pyramides toltèques ou les peintures mayas ont fixée à jamais. Plus tard, les estampes de Posada ont immortalisé la Révolution de 1910, puis les fresques d’ Orozco, Siqueiros, Rivera et Tamayo, l’épopée du Mexique ancien et moderne. Dans ce pays où l’écriture proprement dite n’existait pas avant la conquête espagnole, et où au 20ème siècle encore beaucoup de mexicains ne savaient pas lire, tout s’est toujours raconté en images.

Et ces images sont grandes : par leur taille, car les artistes ont conçu sur les murs des bâtiments publics d"immenses fresques, et surtout par leur beauté, et par la créativité qu’elles continuent à engendrer aujourd’hui.

Il était tout naturel que dès sa naissance, le cinéma prenne la suite, en permettant d’un seul coup de faire bouger tous ces murs, et de les transporter ailleurs. Des murs qui voyagent, donc ... Ce sont ceux que nous allons voir ensemble.

 ________________________________________________________________________

 

Le jury 2011 :
jury

Constant van Panhuys

Un habitué des festivals internationaux où les films qu’il propose ont reçu de nombreux prix. Après avoir fini ses études à l’École de Film (Film Academie) à Amsterdam, il a travaillé entre autre dans la production de séries documentaires pour la télévision hollandaise. Depuis janvier 2011, il travaille pour la compagnie de production LEV Pictures où il est responsable de la production et co-production de documentaires long-métrage.
Constant ne doit pas être confondu avec Constant qui, lui, inlassablement aux côtés de son épouse Michèle, devient le régisseur général du festival et le chef des rallonges-raccords-prises-spots... 

Nathalie Le Tinnier :

Passionnée de lecture depuis l’enfance, animée d’une volonté réelle de faire avancer les choses pour un monde solidaire et humaniste, elle est depuis toujours active dans diverses associations, tant sportive que culturelle. Conseillère municipale à Sollies Pont, amoureuse de Tourtour où elle se retire le plus souvent possible.
Elle aime aussi le rugby mais elle n’a jamais su taper en touche : cela promet de belles mêlées et des regroupements inattendus ...

Annie Clément :

Après avoir parcouru le monde, elle a choisi de se poser à Tourtour. Elle s’intéresse à toutes les facettes de l’art, le 7ème en particulier. Son enthousiasme pour le développement des activités culturelles et artistiques du village est contagieux.
Mme Clément fait partie de la catégorie des gens qui parlent avec vous longtemps mais que nous n’avez pas envie de voir partir trop vite... Allez savoir pourquoi ?...

_____________ ____________________ _ ____________________  ____________  _____

" Maitres de cérémonie "  : Cette année encore l’irremplacable duo (de nos jours, on dirait " l’improbable paire ..." ) Gilbert Giraud et Jean-Louis Le Tinnier, nous présentera le festival : ils essaieront de vous amuser mais il est déjà sûr qu’ils n’arriveront pas à quitter le micro rapidement... (vous êtes prévenus !).

GG   Gilbert Giraud : 

Cinéphile de longue date, webmaster d’une célèbre chronique « Tourtour, notre village dans le ciel de Provence ». Inlassablement, avec un humour grinçant, Gilbert épingle les prétentions, les mensonges et les vanités de notre si beau village (et les péripéties inénarrables de Mr le maire et ses acolytes ... (http://tourtour.village.free.fr)


JL  Jean Louis Le Tinnier

 :

Grand tant par la taille que par la passion et l’investissement qu’il met dans ses projets. Habitué aux diverses compétitions rugbystiques durant la saison d’hiver, c’est avec plaisir qu’il change de casquette quand il est sur la place de Tourtour où chacun a plus l’habitude de le voir assis à

la terrasse des Ormeaux, un livre à la main ou en plein débat divers et varié.

 _ _____________ ___ _____________ _____________ ___________ ___________ ___________

Vous trouverez de plus amples renseignements (le règlement, les conditions de participation), en allant sur le lien spécifique du festival 
www.festivalcourtscourts.fr/Reglement.html

Bon festival à tous ! et merci de votre choix ... 

-->

Le festival " Courts-courts " 2011
à Tourtour .

 

Pour la deuxième année officielle de compétition, le Festival de Courts Métrages de Tourtour vous propose une programmation variée, éclectique, innovante, festive, colorée... Vous passerez de bons moments d’émotions au Théâtre de Verdure du village et tous les bénévoles autour de l’organisatrice Michèle Van Panhuys se démèneront pour vous offrir quelques séances filmées que vous n’oublierez pas de sitôt ...
 

festival courtscourts 2011

 

Programmation

Jeudi 28 juillet 2011, 21h30

Mauvaise graine, de Nicolas Habas. 2011, fiction, 21 mn 37 
 La note du père Noel , de Christophe Tourrette. 2010, fiction, 11 mn.
 
 note pere noel
 Le meilleur ami de l’homme, de Vincent Mariette. 2011, fiction, 12 mn 20.
meilleur ami
Les hommes se cachent pour pleurer, de Fabien Guyot. 2010, fiction, 8 mn 17.

hommes se cachent pour
La France qui se lève tot,
de Hugo Chesnard. 2011, fiction, 21 mn 43.

france qui se leve
Action commerciale,
de Pascal Jaubert. 2011, fiction, 10 mn 44.

action com

Vendredi 29 juillet 2011, 21h30

 C’est quoi le printemps, de Aurore Rosello. 2010, fiction, 8 mn 45.

cestquoi
My sweet Mary K, de Tigrane Minassian. 2011, fiction, 9 mn 04.

mysweetmary
 Petite musique de chambre, de Aki Yamamoto. Fiction, 26 mn.

petitemusique
 Bruleurs , de Farid Bentoumi. 2011, fiction, 14 mn 58.

bruleurs
 La promenade de Noé, de Clémence Madeleine-Perdrillat. 2011, fiction, 17 mn 40.
Les p’tits Lu, de Anne-Sophie Salles. 2010, fiction, 13 mn.

ptitlu 

Samedi 30 juillet 2011, 21h30

Annonce du palmarès. Remise des « malons » d’or et d’argent et des prix du public.
Projection hors compétition de :
Track 4, UGene & Aardvarck (Tunnel) de Menno Otten, 2008.
Pays-Bas, expérimental, 5 mn 44.
En un seul plan, l’essentiel .. 

menno otten

Projection des films gagnants .

 

et aussi : vendredi 29 juillet : Journée du Mexique

- 12h30 : Pique-nique en commun dans le ciel, chacun apporte ses provisions (les nourritures étant terrestres...)

 
affiche cinecafe
- 14h30 : Ciné-café,salle Escarelle
Rencontre animée par Claudine Sigler, autour d’un café mexicain. Entrée libre
"Ses peintures murales sont meilleures que les miennes, car elles voyagent (..)" a dit D. A. Siqueiros, le grand peintre muraliste mexicain, à propos du chef-opérateur Gabriel Figueroa.

Au Mexique d’avant la conquête espagnole, les codex en fibres d’agave qu’on déroulait faisaient la chronique de l’époque, que les bas-reliefs des pyramides toltèques ou les peintures mayas ont fixée à jamais. Plus tard, les estampes de Posada ont immortalisé la Révolution de 1910, puis les fresques d’ Orozco, Siqueiros, Rivera et Tamayo, l’épopée du Mexique ancien et moderne. Dans ce pays où l’écriture proprement dite n’existait pas avant la conquête espagnole, et où au 20ème siècle encore beaucoup de mexicains ne savaient pas lire, tout s’est toujours raconté en images.

Et ces images sont grandes : par leur taille, car les artistes ont conçu sur les murs des bâtiments publics d"immenses fresques, et surtout par leur beauté, et par la créativité qu’elles continuent à engendrer aujourd’hui.

Il était tout naturel que dès sa naissance, le cinéma prenne la suite, en permettant d’un seul coup de faire bouger tous ces murs, et de les transporter ailleurs. Des murs qui voyagent, donc ... Ce sont ceux que nous allons voir ensemble.

 ________________________________________________________________________

 

Le jury 2011 :
jury

Constant van Panhuys

Un habitué des festivals internationaux où les films qu’il propose ont reçu de nombreux prix. Après avoir fini ses études à l’École de Film (Film Academie) à Amsterdam, il a travaillé entre autre dans la production de séries documentaires pour la télévision hollandaise. Depuis janvier 2011, il travaille pour la compagnie de production LEV Pictures où il est responsable de la production et co-production de documentaires long-métrage.
Constant ne doit pas être confondu avec Constant qui, lui, inlassablement aux côtés de son épouse Michèle, devient le régisseur général du festival et le chef des rallonges-raccords-prises-spots... 

Nathalie Le Tinnier :

Passionnée de lecture depuis l’enfance, animée d’une volonté réelle de faire avancer les choses pour un monde solidaire et humaniste, elle est depuis toujours active dans diverses associations, tant sportive que culturelle. Conseillère municipale à Sollies Pont, amoureuse de Tourtour où elle se retire le plus souvent possible.
Elle aime aussi le rugby mais elle n’a jamais su taper en touche : cela promet de belles mêlées et des regroupements inattendus ...

Annie Clément :

Après avoir parcouru le monde, elle a choisi de se poser à Tourtour. Elle s’intéresse à toutes les facettes de l’art, le 7ème en particulier. Son enthousiasme pour le développement des activités culturelles et artistiques du village est contagieux.
Mme Clément fait partie de la catégorie des gens qui parlent avec vous longtemps mais que nous n’avez pas envie de voir partir trop vite... Allez savoir pourquoi ?...

_____________ ____________________ _ ____________________  ____________  _____

" Maitres de cérémonie "  : Cette année encore l’irremplacable duo (de nos jours, on dirait " l’improbable paire ..." ) Gilbert Giraud et Jean-Louis Le Tinnier, nous présentera le festival : ils essaieront de vous amuser mais il est déjà sûr qu’ils n’arriveront pas à quitter le micro rapidement... (vous êtes prévenus !).

GG   Gilbert Giraud : 

Cinéphile de longue date, webmaster d’une célèbre chronique « Tourtour, notre village dans le ciel de Provence ». Inlassablement, avec un humour grinçant, Gilbert épingle les prétentions, les mensonges et les vanités de notre si beau village (et les péripéties inénarrables de Mr le maire et ses acolytes ... (http://tourtour.village.free.fr)


JL  Jean Louis Le Tinnier

 :

Grand tant par la taille que par la passion et l’investissement qu’il met dans ses projets. Habitué aux diverses compétitions rugbystiques durant la saison d’hiver, c’est avec plaisir qu’il change de casquette quand il est sur la place de Tourtour où chacun a plus l’habitude de le voir assis à

la terrasse des Ormeaux, un livre à la main ou en plein débat divers et varié.

 _ _____________ ___ _____________ _____________ ___________ ___________ ___________

Vous trouverez de plus amples renseignements (le règlement, les conditions de participation), en allant sur le lien spécifique du festival 
www.festivalcourtscourts.fr/Reglement.html

Bon festival à tous ! et merci de votre choix ... 

Vos commentaires

  • Le 25 juillet 2011 à 13:57, par Michèle van Panhuys En réponse à : Festival Courtscourts

    merci Gilbert pour cet article (s’il te manque quelques photos, j’en ai d’autres)

    oui, cette année des bénévoles enthousiastes sont déjà à l’œuvre depuis longtemps , et il ya de bons films ! on va s’amuser, à bientôt

    Michèle

Répondre à cet article