Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > " CourtsCourts ".. > 02 . Le festival "CourtsCourts" 2012 à Tourtour . > Le festival "Courts-courts" 2012 à Tourtour : le palmarès .

Le festival "Courts-courts" 2012 à Tourtour : le palmarès .

 Le festival "Courts-courts" 2012

 à Tourtour : le palmarès .

 

La troisième édition du festival a connu - encore une fois - un grand succès avec environ 200 personnes venues voir les courts métrages sur les trois jours : tout le monde a pu constater que l’organisation était totalement au point (communication, technique, sélection, jury...) et nous félicitons encore l’équipe de Michèle Van Panuys pour ces moments de belles émotions .

Samedi 28 juillet, le palmarès de cette troisième édition du festival a été révélé :

Les prix du Jury : le “malon d’or” a été décerné à "Fais croquer", de Yassine Qnia , suivi de très très près par “Dubus", de Alexei Dmitriev qui reçoit le “malon d’argent”.

Le prix du public va à "Bouton d’or", de Boris Vial, suivi de "La dernière caravane" de Foued Mansour.

________________________________________

"Fais croquer", de Yassine Qnia :

Interprétation : M’Barek Belkouk, Mounir Idriss, Rudy Mendy, Mahamed Faroud, Smaïl Chalane
Scénario : Yassine Qnia
Image : Marianne Tardieu
Son : Clément Maleo
Montage : Linda Attab

Thème : Yassine, jeune cinéphile passionné, veut tourner un film dans son quartier. Il souhaite associer ses amis d’enfance à son projet. Mais l’amitié a parfois ses travers...

Yassine Qnia Affiche

Yassine Qnia a participé à différents ateliers vidéo au sein de structures jeunesses (Génération Court), c’est ainsi qu’il s’est initié à la réalisation de films. Fais croquer est son premier court métrage.

Les premières secondes de « Fais Croquer », déjà lauréat de plusieurs prix dont le Prix Spécial du Public au Festival Côté Court/édition 2012, le 16 juin à Pantin (Seine Saint-Denis) peuvent tromper. Car très vite, on s’aperçoit que l’on a mal jugé ce film. Son titre est à double sens comme plusieurs de ses scènes. Si l’expression “fais croquer” nous est expliquée par l’amusante évocation de Saint-Denzel Washington (à la troisième minute du film), le réalisateur Yassine Qnia et ses co-scénaristes Carine May, Hakim Zouhani et Mourad Boudaoud sont les grands croqueurs de l’histoire. En 22 minutes, « Fais Croquer » croque la malbouffe, le surpoids, l’échec scolaire, l’illettrisme, la dyslexie, l’amitié, le racisme, la résignation d’une jeunesse inemployée coexistant en bon voisinage avec la play-station et un petit joint de temps en temps. Et bien davantage…c’est dire l’appétit de ce film et aussi sa nécessité de consistance.
________________________________________________

" à l’an què vèin ".....

Vos commentaires

  • Le 8 août 2012 à 22:49 En réponse à : Festival courts-courts

    Je vais peut-être me faire encore vilipender , mais je dis qu’il n’y a qu’à Tourtour qu’on peut faire des manifestations aussi variées , dont le festival courts-courts. Bravo sincèrement

  • Le 21 août 2012 à 23:02, par Michèle En réponse à : merci Gilbert

    merci de parler de notre festival et merci pour tes compliments et merci pour les gagnants qui méritent bien d’être célèbres

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 26 septembre 2020