Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > La végétation , la flore :arbres, fleurs, champignons > Les arbres à Tourtour . > Le grenadier à Tourtour, la miougrano au jardin, la grenadine en (...)

Le grenadier à Tourtour, la miougrano au jardin, la grenadine en terrasse

 Le grenadier à Tourtour

 la miougrano au jardin,  

 la grenadine en terrasse 

Ne m’en veuillez pas de vous confier un petit secret personnel (mais ne le répétez pas non plus !), je me régale avec les grenades (et aussi les nèfles et les jujubes...) : chaque année, gentiment, notre chère Monique Rabia me donne quelques fruits que l’on appelle en Provence "la miougrano" (c’est le nom d’une fameuse association de traditions provençales à Fréjus), et je me fais vraiment plaisir à déguster les petits fruits... Et pas plus tard qu’aujourd’hui, son époux André m’en a donné deux (avec aussi quelques kakis !)...
Qu’il me soit donc permis de leur dédier volontiers cet article ....(j’attends un peu qu’ils me donnent du miel pour faire un autre texte mais là, rien n’est gagné !...lol .).

Mon cousin Michel a un grenadier (qu’il appelle sauvage) sur son terrain de Camp-Fournier et il me faisait souvenir de celui que l’on venait dépouiller, juste en face du vieux lavoir .(ces maraudes innocentes ne seraient-elles pas à l’origine de mon attirance gustative pour la grenade, j’en parlerai plus tard à Sigmund !).

Le grenadier pousse à Tourtour, la miougrano est au jardin et la grenadine est en terrasse (ou au comptoir...une tomate avec deux glaçons !).

Penchons-nous deux minutes sur ce fruit bien particulier ...
La grenade est le fruit du grenadier (là c’est relativement facile à suivre !), et son nom latin Punica granatum le range dans la famille des Lythracées. L’aire de répartition de la grenade se situe en Asie occidentale et centrale ; les pays d’origine de l’arbre s’étendent de la Turquie via le Caucase (Arménie) et du Tadjikistan à l’est jusqu’en Iran. Dans le bassin méditerranéen et au Proche Orient, par exemple en Iran, Arménie, Égypte, Espagne, Maroc, Algérie. Avec la colonisation espagnole, la grenade s’est implantée aussi dans les Caraïbes et en Amérique latine. On voit que les grenadiers de Tourtour ont de la famille un peu de partout dans le monde !

Le fruit, en forme de pomme, passant avec le temps du vert au rouge orange, doit être considéré comme un cas limite de baie puisque la pulpe n’est pas charnue, mais elle n’est pas filandreuse non plus. Son diamètre peut atteindre 10 centimètres et elle est divisée par de nombreuses parois. Ainsi se forment des loges dans lesquelles se trouvent de nombreuses graines triangulaires mesurant jusqu’à 15 millimètres qui sont entourées d’une enveloppe (arille) translucide très juteuse de couleur rouge foncé à rose clair qui éclate à la moindre pression. En tout il y a à peu près 400 graines dans chaque fruit.(il vaut mieux le croire mais vous pouvez vous amuser à compter !). La grenade est une bonne source de fibres alimentaires et une très bonne source de vitamine C.(pour les dormeurs "difficiles", il n’est que peu recommandé d’en faire "une fourre" le soir !).

Les fruits sont cueillis de septembre à décembre. La peau et le jus de la grenade servent depuis des siècles à teindre les tapis d’Orient. En cuisant les fruits, on obtient une encre noire comme l’ébène. La peau de la grenade était utilisée en Inde pour teindre la laine dans des tons jaunes et noirs. Avec un extrait de la racine du grenadier, on peut produire des tons bleu foncé à l’aide d’une teinture de fer.

La racine, l’écorce et la peau bouillie étaient utilisées jusqu’au Moyen Âge comme vermifuge même contre les vers solitaires. (avec tout ce que j’en mange, vous conviendrez facilement que le tænia ne m’a manifestement pas encore atteint !).

Les grenades et le jus obtenu en pressant les fruits entiers sont utilisés comme aliments dans le monde entier en particulier dans le bassin méditerranéen, au Proche-Orient, aux États-Unis, en Europe Méridionale et depuis quelques années en Europe Centrale et Septentrionale aussi.

À partir du jus, on peut obtenir par fermentation du vin de grenade exporté surtout par l’Arménie et Israël. Il ressemble aux vins de dessert sucrés ou aux vins du sud comme le Porto et le Sherry. Mais le jus est aussi fermenté dans des buts thérapeutiques. Car c’est surtout grâce à la fermentation par des micro-organismes vivants que la bioactivité et la biodisponibilité des polyphénols contenus dans la grenade sont accrues par une pré-digestion fermentatrice. La pulpe ou le jus de grenade sont utilisés dans la bonne cuisine pour agrémenter les plats de gibier ou de volaille ou dans les salades de fruits.
Quand on goûte les petits grains sucrés, il faut éviter de manger les peaux blanches qui tiennent les fruits car ces peaux sont âpres et peu agréables .

 Recettes : 

Evidemment, à Tourtour, la première utilisation de la grenade et de son dérivé la grenadine, c’est d’abord dans les deux bars qu’on la rencontre ...
Le sirop de grenadine à l’eau, c’est le gentil cadeau que l’on fait au Bar des Ormeaux et au bar la Farigoulette pour les jeunes enfants . A côté d’eux, les clients commandent une "tomate", l’un des apéros les plus classiques de la Provence : une dose de pastis, une dose de sirop de grenadine, quatre doses d’eau et deux glaçons ! (le nom de tomate pour cet apéritif anisé vient de la couleur du breuvage obtenu !...). Pour les néophytes, rappelons que le pastis avec du sirop de menthe c’est le "perroquet"et avec de l’orgeat c’est la "mauresque", même si l’explication des couleurs n’est pas aussi convaincante...
Revenons à la miougrano !...

 Bébé rose  : sirop de grenadine avec du lait.
 Tango  : bière blonde avec un fond de grenadine.
 Liégeois (Belgique) : orangeade avec sirop de grenadine.
 Indien (France) : proche du précédent, Orangina ou tout autre jus d’orange légèrement pétillant avec sirop de grenadine.
 Monaco  : bière blonde avec de la limonade et un fond de grenadine.
 Diabolo grenadine : sirop de grenadine avec de la limonade.
 Shirley Temple (Amérique du Nord) : boisson gazeuse à saveur de citron/lime avec grenadine.
 Roy Rogers  : Coca-Cola avec grenadine.
 Tequila Boom Boom  : Tequila avec du Sprite avec sirop de grenadine.

La grenade a donné leur nom à la grenade (projectile) et au grenat, pierre semi-précieuse d’un rouge écarlate, et peut-être aussi à la ville de Grenade dont les environs sont aujourd’hui encore une zone importante de culture de ce fruit (sinon, on se demande pourquoi donc cette ville aurait alors choisi ce nom !..).

__________________

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2013 à 21:24, par Goure En réponse à : Le grenadier à Tourtour, la miougrano au jardin, la grenadine en terrasse ....

    J’adore les mêmes fruits : grenades , nèfles , jujubes et j’ajoute figues.
    Merci pour les recettes.
    A Ampus je ne pense pas qu’il y ait de grenadier.
    Il y a plusieurs néfliers.
    Je ne sais pas s’il y a un jujubier. Une fois que j’étais à Marseille, chez un primeur il y avait un gros panier de jujubes et j’en avais acheté.

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017