Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 04 . Mr le Maire, Pierre Jugy . > Le bêtiser du maire de Tourtour, Pierre Jugy .... > L’enfant du pays !!... > Le maire de Tourtour coupe l’eau de la boulangère mais oublie de payer ses (...)

Le maire de Tourtour coupe l’eau de la boulangère mais oublie de payer ses charges de copropriétaire !!....C’est possible ça ??...

Le maire de Tourtour

coupe l’eau de la boulangère

mais... 

oublie de payer

ses propres charges de copropriétaire !!....

 C’est possible ça ??.....

Ce n’est pas parce qu’il trône -par obligation- devant (ou derrière) ses fourneaux que notre cher maire ne réserve quand même pas à ses administrés certaines anecdotes croustillantes dont il a le secret ... Si les recettes qu’il mitonne pour son auberge sont de la même veine, nul doute que les étoiles vont rapidement arriver sur le fronton de son restaurant !!...

Hélas, c’est plutôt dans la série des belles couillonnades locales qu’il faudra sans doute inscrire la dernière péripétie de notre inénarrable premier magistrat de la commune...
Dans le titre "Le maire de Tourtour coupe l’eau de la boulangère mais oublie de payer ses charges de copropriétaire !!....", il faut évidemment comprendre que la conjonction de coordination "MAIS" est un élément important dans la compréhension de cette nouvelle aventure de Pierre la Jugeote....
Soyons précis pour que chacun comprenne le fil de l’histoire....

Dans un premier temps souvenons-nous que la boulangerie du village a fermé depuis environ deux ans et qu’une nouvelle enseigne a ouvert sous le nom "le fournil dans le ciel" dans un autre local, à l’entrée du village. Local appartenant à monsieur le maire...(précision qui aurait pu permettre éventuellement de souligner que le maire de la commune défendait ardemment l’activité économique et commerciale de son village mais qui va surtout souligner au contraire quelques aspects peu reluisants de son mandat électif....).

Le commerce ("le fournil dans le ciel") fonctionne bien mais évidemment, la saison estivale passée, les rentrées financières sont moins florissantes... Dans ces conditions, notre boulangère Valérie a demandé à son propriétaire (Pierre Jugy) d’autoriser quelques facilités de paiement lors des périodes les plus instables du point de vue budgétaire. Le maire de Tourtour a d’abord rechigné mais il a fini par accepter les conditions de versements "adaptés"...

Tout allait donc pour le mieux jusqu’à ce que l’épouse du maire ne déboule comme une hystérique dans la boutique : devant des clients sidérés devant une telle attitude, la Monica a piqué sa crise en baragouinant moitié français et moitié italien : pour elle, pas d’arrangement, pas d’échelonnement, pas de négociation, pas de compréhension !!...Valérie doit payer cash les 1 000€ de loyer mensuel, sans distinction de période ou de conditions particulières ... Mille euros par mois, basta cosî !!... Et Madame, "première dame du village", tourne le robinet de l’eau, c’est à dire qu’elle coupe l’eau....Dans un commerce, dans une boulangerie, en dehors de toute autorisation légale, signora Monica coupe l’eau sans aucune vergogne ! (précision : le compteur est dans la maison de la maman du maire, au-dessus de la boulangerie).

Un article de Var-Matin paru le vendredi 29 mai 2015 précise l’illégalité des coupures d’eau : voir le lien internet suivant : http://www.nicematin.com/derniere-minute/on-ne-pourra-plus-vous-couper-leau-pour-cause-dimpayes.2231971.html

Lisons cet article :

Le Conseil constitutionnel a validé ce vendredi l’interdiction totale des coupures d’eau. Une mesure qui avait été introduite en 2013 puis contestée.

Depuis 2013, il était interdit de couper l’accès à l’eau pour cause de factures non réglées. Mais en févrirer dernier, le sénateur UMP du Val-de-Marne Christian Cambon avait fait voter un amendement à la loi sur la transition énergétique qui autorisait à nouveau les coupures d’eau pour sanctionner les mauvais payeurs. 

La ministre de l’Ecologie et de l’Energie Ségolène Royal avait dans un premier temps soutenu cet amendement avant de revenir sur sa position.
(fin de l’article de Var-Matin).


________couper l’eau est interdit !!...._________

Autrement dit, il semble bien évident (autant que logique) que la coupure d’eau ne soit pas une pratique autorisée ...Mais la signora ne s’embarasse pas de ces considérations, elle se la joue à la sicilienne, elle décide ce qu’elle veut, quand elle veut, où elle veut...Elle n’est quand même pas la femme du maire pour se contenter seulement d’accueillir des touristes bergamasques venus dans le Haut-Var pour siroter du Marsala avant de passer aux tagliatelles à l’encre de seiche...Non, mais !!!...
Elle a donc coupé l’eau, notre chère Monica !....Et la boulangère s’est donc retrouvée dans la panade (ce qui est normal quand on vous a mis dans le pétrin !)...
Tout ça vers cinq heures du soir !....Valérie a donc appelé son service juridique, elle a contacté le maire (el signore della signora), elle a soumis le problème au premier adjoint mais rien de concret, chacun se renvoyant la baguette chaude ...Notre boulangère a donc été obligé de trouver une somme rondelette en quelques heures, elle a fourni les preuves demandées pour justifier de versements effectués mais "oubliés" par la signora...
Dans ces conditions, la chère Monica a daigné remettre le robinet à flot...Drôle de pratique commerciale, drôle d’attitude sociale, drôle de comportement humain....Mais c’est ainsi, n’est-ce pas !!...

Tout cela aurait pu rester dans la série inépuisable des galéjades municipales mais le courrier reçu quelques jours après par les habitants du lotissement de Saint-Pierre a permis de donner un jour nouveau au problème de l’eau de la boulangerie... En effet, environ 250 copropriétaires de Saint-Pierre ont pu lire le compte-rendu préparatoire où les termes juridiques de la prochaine Assemblée Générale sont énoncés (assurance, travaux, comptabilité, contrôle de gestion..) : parmi les noms cités comme étant débiteurs du montant des charges de copropriété, une ligne nous informe que le maire de Tourtour est en situation de non-paiement d’un peu plus de 4 000€... Allons, allons, mais ce serait possible une telle chose ?... Mâ crési pas, tu ! pas poussiblé, quô !!...mâ sièr foualè dé racounta uno tello caoù !...

L’eau est coupée à la boulangerie et le maire n’a pas réglé ses charges de copropriété ...Ah bèh ça alors ! C’est possible ça ? Mais si c’est un courrier reçu par 250 copropriétaires, alors c’est possible ou pas ? Manifestement, il suffit simplement de demander à quelqu’un de Saint-Pierre ce qu’il en est vraiment !...Du croyable ou de l’incroyable ?... Faut demander !.....
A moins, bien sûr, que les charges dues soient remboursées bientôt par la rentrée financière de la boulangerie tellement attendue...N’exagérons pas dans les hypothèses fumeuses, ne nous laissons pas entraîner vers d’obscures justifications peu crédibles où l’on se mettrait à imaginer qu’un acheteur d’une baraque à la coquette somme de 800 000€ puisse quelques mois après attendre le versement de quelques centaines d’euros pour éponger ses propres dettes !..C’est possible ça ??....Faut demander !...

 

Répondre à cet article

Stats | 9 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017