Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le minibus...

Le minibus...

 Le minibus    

Tourtour, juillet 2008, séance du Conseil Municipal .
 

   ils sont bien 11....

Ordre du jour très fourni et cela tombe à point, tout le monde est là ... Quelques auditeurs sont présents et en particulier le correspondant local de la presse, Mr Chomat, qui use malicieusement du droit légal d’enregistrement des discussions (ce qui peut être utile en cas de différences d’appréciation lors des lectures de comptes-rendus).

18h47 : Mr le Maire   réclame l’attention de ses conseillers pour l’étude de faisabilité et d’utilité d’un minibus pour l’association "les Diablotins" . Ce centre aéré organise de nombreux déplacements pour les enfants à l’occasion de sorties sportives ou culturelles qui font le bonheur des gosses et celui des parents. Depuis quelques années, un minibus est gracieusement prêté par Mr Jugy (avant qu’il soit démocratiquement élu premier magistat) mais les sorties sont fréquentes et un seul véhicule ne suffit pas à assurer tous les déplacements prévus par le centre aéré.

Après la présentation de la situation initiale, Mr le Maire demande donc l’autorisation de voter l’accord pour un minibus. En plus, cela ne coûtera rien à la commune : environ 80% du prix est pris en charge par le Conseil Général, le solde étant financé par des généreux donateurs qui réclament (sauf un) l’anonymat.. Que le charitable bienfaiteur ne m’en veuille pas mais je n’ai pas noté son nom donné par le Maire : si on fait passer l’information, ce sera un plaisir de remercier nominativement ce Monsieur qui aide les enfants à sourire encore plus. Les autres philantropes, qu’ils ne m’en veuillent pas non plus, mais on se demandera longtemps si certains n’ont pas voulu profiter de l’épisode minibus pour se racheter plutôt une conduite...

      

Pour appuyer définitivement sa demande, Mr le Maire, en tapant plusieurs fois ses deux index sur la table, lance : " et d’ailleurs, à l’heure où je vous parle, les enfants sont dans ce minibus et reviennent du Verdon !! " .
Effet garanti, tout le monde se demande s’il a bien compris le sens des dernières phrases et s’ensuit donc un instant de réflexion. Sûr de ses capacités réactives, Jean-Marie Brémond demande quelques éclaircissements du type : de quoi discutons-nous, que devons-nous voter, quelle est la véritable question, le minibus est-il acheté, quelle en est la marque et à quel prix, les offres d’appel ont été faites auprès de quel constructeur,..... Dans le fond, un peu tout ce que chacun se demandait mais n’avait pas eu le temps de dire (et pas le droit pour les auditeurs libres). Autre question posée : les associations vaudaises auront-elles le droit, elles aussi, d’utiliser le minibus ?.

Deuxième semaine de juillet à Tourtour il fait chaud et les bouches sont sèches, les langues pâteuses, les mains moites... Les réponses tardent... elles arrivent !

Le minibus est un Renault (comme l’autre mais modèle plus récent), il est actuellement prêté par le garage qui a fait des conditions avantageuses à la Mairie, deux autres constructeurs ont été contactés mais ne pouvaient pas s’aligner sur les tarifs déjà négociés, c’est une bonne idée que de proposer aux autres associations de partager le minibus (en réglant les problèmes de planning, d’assurance) et n’oublions pas 0 euro 0 centime pour les tourtourains.

    

Le vote est enteriné, la demande acceptée, la question réglée...
Pas tout à fait, et cela explique bien comme il est difficile de "vivre ensemble" dans un petit village provençal.

Le soir même (et le lendemain) des questions se sont posées puisqu’il est assez normal et réconfortant que le contenu d’un conseil municipal puisse être commenté par les électeurs et les citoyens de la commune. Donc, sur les terrasses, les banquettes, les bancs, les murets, des tourtourains faisaient quelques remarques sur la forme du débat "minibus". Et immanquablement, ils se faisaient voler dans les plumes par des mamans offusquées : " et pourquoi vous ne voulez pas que les enfants sortent ?", "vous êtes des vieux et vous en avez rien à braire des gamins", "et de toutes les façons ça coûte pas une cébette", phrases à adapter selon les lieux et les personnes.

Incompréhension totale entre Mr Question et Mme Réponse, surtout quand on ne veut pas parler de la même chose. Absolument personne, absolument personne n’était contre l’achat d’un minibus et certains ne verraient pas d’inconvénient majeur à ce qu’un 3ème soit envisagé. Mais le seul fait de poser le problème sur la forme (comment c’est arrivé sur la table du conseil et sur l’assiette des conseillers) était un crime de lèse-majesté sur le fond du débat.

    

Allez, ce n’est pas grave ! Le village a connu des semaines électorales difficiles, des fossés se sont creusés et n’ont pas encore été tous rebouchés. Bientôt, tout ira mieux et chacun aura retrouvé la sérénité et la sagesse du "village dans le ciel".

En attendant, on se souviendra qu’un nouveau conseil municipal élu fait bien les choses mais ce n’est pas parce qu’il est élu qu’il fait obligatoirement bien les choses : c’est parce que les administrés, les citoyens, les électeurs l’aident à bien faire les choses. Et l’aider, ce n’est pas le vénérer aveuglément, le défendre sans réfléchir, le soutenir éternellement : c’est peut-être aussi, parfois, lui faire part de nos interrogations, de nos observations, de nos satisfactions, de nos critiques et tout cela dans un but tout simple, celui du bien-être de tous...
Etre dans une démarche de vigilence ce n’est pas lutter obstinément et avec un entêtement sourd contre 11 personnes élues , c’est plutôt pour les remercier de leur engagement (qu’ils n’oublient pas les leurs, assortis de promesses) et tenter de les garder longtemps sur la bonne "draille" tout au long du mandat qu’ils ont reçu pour six ans.


Répondre à cet article

Stats | 3 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017