Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 04 . L’information municipale . > Le journal Var-Matin (!)... > Le nouveau correspondant de presse à Tourtour va-t-il passer la même pommade (...)

Le nouveau correspondant de presse à Tourtour va-t-il passer la même pommade ??...

  Lnouveau correspondant local 

 de Var-Matin à Tourtour va-t-i

 passer la même pommade .. ??..

Un récent article ("en guise d’hommage à la correspondante locale de Var-Matin, Isabelle Bono") avait ouvert la porte à l’arrivée d’un remplaçant.... C’est désormais chose faite, le directeur du secteur dracénois de Var-Matin a choisi d’accorder la fonction ... à Ginès Pérez...


On va rapidement savoir ce que cache ce petit sourire ...!!!

Sacré Ginès !...Depuis sa retraite, il se place de partout....A la présidence du Rotary-Club de Salernes durant quelques années, à la présidence de l’association "leï Bélugo" à Tourtour depuis l’été 2018... L’an dernier, il avait sillonné tous les chemins du village dans le ciel en cherchant des colistiers potentiels pour la municipale de 2020...Le résultat ayant eu de la peine à égaler ses espoirs, il avait abandonné l’idée de conduire une liste pour s’opposer à la municipalité sortante...

On lui souhaite évidemment la bienvenue et on l’encourage pour cette nouvelle aventure...Le journal Var-Matin va publier un article qui sera la "profession de foi" du nouveau correspondant : on en profitera alors pour commenter les premières lignes officielles...

En attendant, le site "Tourtour, notre village" espère fortement que Ginès ne passera pas la même pommade que la chère Isabelle Bono : les accolades intéressées, les entourloupes, les combines vont être proposées par le staff municipal (avec l’aide ponctuelle du requin Titi Coste) et il sera facile de voir si Ginès Pérez aura réussi à ne pas se laisser endormir et s’il aura su résister aux sirènes de l’équipe du maire...

Qu’est-ce qu’un correspondant local de journal de presse régionale ?

Le correspondant local de presse (connu sous le sigle CLP dans le jargon journalistique), est un journaliste, au sens large du terme, chargé de rendre compte de l’actualité d’une zone géographique qu’il couvre pour un journal, une station de radio ou une chaîne de télévision.

Il rédige généralement des articles sur des sujets locaux (faits divers, événements voire portraits) mais peut aussi se contenter de livrer à sa rédaction une série d’informations et de photos, mises en formes et publiées par un rédacteur du journal. Il peut également proposer les sujets de son choix.

Il n’est pas légalement responsable de ses écrits, qui doivent être vérifiés par des journalistes, qui eux, possèdent une carte de presse professionnelle
Le correspondant de presse n’est pas un journaliste, ni un journaliste pigiste, les journalistes étant des salariés en vertu de l’article L. 7112-1 du code du travail. Il arrive pourtant, bien souvent, que le travail effectué soit globalement le même. La loi prévoit pourtant que les contributions d’un correspondant local de presse soient soumises avant publication à un journaliste professionnel. En tant que contractuel, il n’a pas de lien de subordination avec l’entreprise et n’est ni salarié, ni protégé socialement. Les tribunaux peuvent toutefois, exceptionnellement, requalifier en contrat de travail la relation contractuelle, lorsqu’il est avéré que le correspondant local de presse exerce, dans les faits, les fonctions d’un journaliste et qu’il retire de cette activité l’essentiel de ses revenus.

Si vous désirez d’autres renseignements sur le poste de CPL, vous pouvez aller sur le site internet de l’UCP

UCP : Union des Correspondants de Presse

Vous pouvez cliquer sur le lien suivant :
http://www.u-c-p.org/?page_id=36

__________________________

à bientôt pour les premiers commentaires sur l’article du mari de ma cousine !...

 

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 16 septembre 2019