Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > La végétation , la flore :arbres, fleurs, champignons > Le pèbre d’aï (la sarriette).

Le pèbre d’aï (la sarriette).

Ragoût d’agneau au pèbre d’aï et aux haricots cocos .

agneau-a-la-sarriette

Pour 4 personnes :
1 orange
500 g de collier d’agneau
500 de haricots cocos (pas ceux de Russie !)
1 boite de pulpe de tomates
1 cube de bouillon de volaille
2 c à soupe de sarriette
1 branche de laurier
1 gousse d’ail

Dans une cocotte, faire griller à sec les tranches de viande. Ajouter alors l’ail écrasé, le zeste et le jus de l’orange et le reste des ingrédients ( à part les cocos) plus l’équivalent de la boite de tomate en eau. Mettre à mijoter 2 bonnes heures (donc à feu doux) jusqu’à ce que la viande soit bien tendre. Si besoin, on rajoute un peu d’eau.
Pour les cocos si on utilise des paimpolais  les ajouter une demi heure avant la fin de la cuisson. Si ce sont des haricots secs trempés la veille, avec 3/4 d’heure ça doit aller.

Fromage de chèvre à la sariette (chèvre au pèbre d’aï).

 

Le chèvre à la sarriette est aromatisé avec cette excellente herbe de Provence qui a, entre autres, la vertu de repousser les mouches.
Il faut revenir quelques instants sur les éminentes qualités que les Provençaux prêtent traditionnellement à la sarriette.
Parmi elles, ses vertus aphrodisiaques ne sont pas des moindres. On dit que la sarriette fait des miracles dans ce domaine depuis l’Antiquité. Sa réputation n’a pas faibli au cours des siècles, à tel point qu’on murmure du côté d’Avignon qu’un pape aurait interdit aux moines la culture de cette précieuse herbe aromatique ! (au moins à cette époque le pape se préoccupait de ces questions ...). Et c’est tout naturellement que, depuis quelques années, certains n’hésitent pas à la surnommer « le Viagra des Provençaux ».

Dans la région, de nombreuses personnes se font des infusions de sarriette… Si elles ne les consomment pas uniquement pour leur pouvoir aphrodisiaque, c’est qu’elles souhaitent profiter de leurs vertus antiseptiques, bien connues elles aussi ! Quoi qu’il en soit, on ne sait pas si tous ces bienfaits sont réels ou supposés, mais on constate qu’en général, les hommes apprécient ce petit fromage estival !

Dégustation : (on demandera à " la Cabrette " de nous en préparer un ou deux pour essayer ..).
FRomage à la sarriette

Jadis, on posait les petites tommes de chèvre sur des lits de sarriette. Elles se parfumaient naturellement, et c’est probablement ainsi que l’idée d’aromatiser le fromage à la sarriette est apparue. Il en résulte un fromage de chèvre proche du pèbre d’aï (un frère du banon aromatisé au poivre et à la sarriette), mais qui n’est pas, comme lui, affiné à l’intérieur de feuilles de châtaignier. Le chèvre à la sarriette se déguste le plus souvent frais, et son affinage dépasse rarement deux semaines.

Une autre recette un peu plus orientale... : (avec un petit clin d’oeil à la Mimounia !).

Tajine de poulet aux olives et au “poivre d’âne” et basilic :

Est-ce une recette directement importée de la région de Tamanrasset ou bien est-elle inspirée par une alliance entre les Aurès et le Verdon...? En tout cas, donnez vous un peu de peine pour cette recette et vous ne le regretterez guère !
 Pour 5 personnes. 
Préparation 35 min. 
Cuisson : 50 min 

1 kg de tomates . 500 g d’oignons grelots surgelés (petits oignons ronds), 250 g de champignons de Paris nettoyés, ½ bouquet de persil plat , 200 g de petites olives noires de Nice (on dit "les niçoises") , 5 brins de sariette , 10 feuilles de basilic . 20 g de beurre . 2 cuil. à soupe d’huile (d’olive, c’est mieux..) 1 tablette de bouillon de volaille, gingembre en poudre , sel, poivre

- Plongez les tomates 30 sec dans de l’eau bouillante. Pelez-les, épépinez-les et mixez-les en purée.
- Dans une poêle, faites sauter les champignons sur feu vif avec 20 g de beurre, jusqu’à ce que toute leur eau soit évaporée. Salez et poivrez-les, mettez-les de côté.
- Chauffez 2 cuil. à soupe d’huile dans la poêle et faites légèrement dorer les morceaux de poulet. Retirez-les, égouttez-les.
- Placez-les dans une cocotte avec les petits oignons. Nappez de la moitié de la sauce tomate. Ajoutez la tablette de bouillon de volaille, la sariette et le basilic. Salez et poivrez. Assaisonnez d’une pointe de gingembre et laissez cuire 30 min. Cailletier_4(tout au long de la cuisson, bien surveiller la quantité de liquide afin que rien n’attache, sinon rajouter un peu d’eau).

- Arrosez du reste de la sauce tomate et laissez cuire 10 min encore. Ajoutez les champignons et les olives. Chauffez, faites réduire sur feu vif.
- Disposez dans le tajine, parsemez du persil ciselé et servez aussitôt.
Conseils : 
- * retirez la peau du poulet, on ne peut pas dire qu’elle soit l’élément le plus séduisant de la recette.(et en plus vous participerez à la campagne de prévention des maladies cardiovasculaires, parole d’un repenti ...).
- * Si vous êtes nombreux (environ 10, donc le double des ingrédients), on peut émietter le poulet à la chinoise (donc en petits morceaux), c’est fou ce qu’il peut se multiplier et donner l’impression qu’il est encore plus conséquent…

Merci pèbre d’aï ....

 

 

-->

 Le pèbre d’aï (la sarriette). 

 SARRIETTE 

A Tourtour on dit le pèbre d’aï : si l’on prononce le mot sarriette c’est que quelqu’un est là qui ne sait pas ce qu’est le pèbre d’aï... C’est une des herbes aromatiques préférées des provençaux et ils ne se privent pas d’en consommer.

    

La Sarriette, parfois appelée Pèbre d’aï (qui signifie en provençal « poivre d’âne » ; dans le Valais suisse romand, elle est appelée « poivrette ») est un genre de plantes vivaces aromatiques de la famille des Lamiacées, que l’on trouve sur les bords des chemins méditerranéens. Elle est aussi connue sous les noms de savourée, de sadrée et d’herbe de Saint Julien.

Il existe deux espèces principales de sarriettes : elles appartiennent toutes deux au genre Satureja et à la famille des Lamiacées (labiées).

  • la sarriette des jardins ou sarriette commune : Satureja hortensis L., qui est une plante annuelle ;
  • la sarriette vivace ou sarriette des montagnes : 
    SARRIETTE DES MONTAGNESSatureja montana L., qui est un sous-arbrisseau.

Ce sont des plantes de climat méditerranéen, originaires d’une zone incluant l’Europe méditerranéenne (France, Espagne, Italie, Balkans), une partie de l’Europe centrale (Ukraine), l’Asie Mineure et le Proche-Orient (Turquie, Liban, Israël).

Ces deux espèces sont utilisées comme plantes aromatiques, condimentaires et médicinales.

Les espèces de Satureja ont comme habitat préférentiel des lieux ensoleillés aux sols calcaires, légers et bien drainés.

Les sarriettes sont les plantes-hôte des larves de plusieurs espèces de lépidoptères (papillons et papillons de nuit). La chenille de Coleophora bifrondella ne se nourrit que des feuilles de Satureja montana).

La sarriette se multiplie par semis au printemps vers la fin avril. La levée des graines prend de six à huit jours et la récolte peut se faire deux mois plus tard.

Les feuilles sont utilisées comme condiment depuis l’Antiquité, à la fois pour relever les grillades, les sauces et les légumes et comme aide à la digestion pour éviter les ballonnements et les gaz, d’où son nom allemand de Bohnenkraut ou herbe aux haricots.

 Satureja acinos

Les feuilles et les sommités fleuries sont digestives, stimulantes, antiseptiques et antiputrides. Elles seraient aussi vermifuges. D’importantes études scientifiques ont été menées dans les années 1970 et 1980 par une équipe dirigée par le professeur Pellecuer, de l’université de Montpellier, pour démontrer l’activité bactéricide et antiparasitaire de l’huile essentielle de sarriette (Satureja montana L.). Les résultats de ces études ont permis de classer l’essence de cette plante aromatique parmi les huiles essentielles majeures (indice aromatique supérieur à 0,45).

Un petit peu de cuisine ... :

http://storage.canalblog.com/45/20/249516/36938382.jpg-->http://storage.canalblog.com/34/45/249516/37958668.jpg-->

Ragoût d’agneau au pèbre d’aï et aux haricots cocos .

agneau-a-la-sarriette

Pour 4 personnes :
1 orange
500 g de collier d’agneau
500 de haricots cocos (pas ceux de Russie !)
1 boite de pulpe de tomates
1 cube de bouillon de volaille
2 c à soupe de sarriette
1 branche de laurier
1 gousse d’ail

Dans une cocotte, faire griller à sec les tranches de viande. Ajouter alors l’ail écrasé, le zeste et le jus de l’orange et le reste des ingrédients ( à part les cocos) plus l’équivalent de la boite de tomate en eau. Mettre à mijoter 2 bonnes heures (donc à feu doux) jusqu’à ce que la viande soit bien tendre. Si besoin, on rajoute un peu d’eau.
Pour les cocos si on utilise des paimpolais  les ajouter une demi heure avant la fin de la cuisson. Si ce sont des haricots secs trempés la veille, avec 3/4 d’heure ça doit aller.

Fromage de chèvre à la sariette (chèvre au pèbre d’aï).

 

Le chèvre à la sarriette est aromatisé avec cette excellente herbe de Provence qui a, entre autres, la vertu de repousser les mouches.
Il faut revenir quelques instants sur les éminentes qualités que les Provençaux prêtent traditionnellement à la sarriette.
Parmi elles, ses vertus aphrodisiaques ne sont pas des moindres. On dit que la sarriette fait des miracles dans ce domaine depuis l’Antiquité. Sa réputation n’a pas faibli au cours des siècles, à tel point qu’on murmure du côté d’Avignon qu’un pape aurait interdit aux moines la culture de cette précieuse herbe aromatique ! (au moins à cette époque le pape se préoccupait de ces questions ...). Et c’est tout naturellement que, depuis quelques années, certains n’hésitent pas à la surnommer « le Viagra des Provençaux ».

Dans la région, de nombreuses personnes se font des infusions de sarriette… Si elles ne les consomment pas uniquement pour leur pouvoir aphrodisiaque, c’est qu’elles souhaitent profiter de leurs vertus antiseptiques, bien connues elles aussi ! Quoi qu’il en soit, on ne sait pas si tous ces bienfaits sont réels ou supposés, mais on constate qu’en général, les hommes apprécient ce petit fromage estival !

Dégustation : (on demandera à " la Cabrette " de nous en préparer un ou deux pour essayer ..).
FRomage à la sarriette

Jadis, on posait les petites tommes de chèvre sur des lits de sarriette. Elles se parfumaient naturellement, et c’est probablement ainsi que l’idée d’aromatiser le fromage à la sarriette est apparue. Il en résulte un fromage de chèvre proche du pèbre d’aï (un frère du banon aromatisé au poivre et à la sarriette), mais qui n’est pas, comme lui, affiné à l’intérieur de feuilles de châtaignier. Le chèvre à la sarriette se déguste le plus souvent frais, et son affinage dépasse rarement deux semaines.

Une autre recette un peu plus orientale... : (avec un petit clin d’oeil à la Mimounia !).

Tajine de poulet aux olives et au “poivre d’âne” et basilic :

Est-ce une recette directement importée de la région de Tamanrasset ou bien est-elle inspirée par une alliance entre les Aurès et le Verdon...? En tout cas, donnez vous un peu de peine pour cette recette et vous ne le regretterez guère !
 Pour 5 personnes. 
Préparation 35 min. 
Cuisson : 50 min 

1 kg de tomates . 500 g d’oignons grelots surgelés (petits oignons ronds), 250 g de champignons de Paris nettoyés, ½ bouquet de persil plat , 200 g de petites olives noires de Nice (on dit "les niçoises") , 5 brins de sariette , 10 feuilles de basilic . 20 g de beurre . 2 cuil. à soupe d’huile (d’olive, c’est mieux..) 1 tablette de bouillon de volaille, gingembre en poudre , sel, poivre

- Plongez les tomates 30 sec dans de l’eau bouillante. Pelez-les, épépinez-les et mixez-les en purée.
- Dans une poêle, faites sauter les champignons sur feu vif avec 20 g de beurre, jusqu’à ce que toute leur eau soit évaporée. Salez et poivrez-les, mettez-les de côté.
- Chauffez 2 cuil. à soupe d’huile dans la poêle et faites légèrement dorer les morceaux de poulet. Retirez-les, égouttez-les.
- Placez-les dans une cocotte avec les petits oignons. Nappez de la moitié de la sauce tomate. Ajoutez la tablette de bouillon de volaille, la sariette et le basilic. Salez et poivrez. Assaisonnez d’une pointe de gingembre et laissez cuire 30 min. Cailletier_4(tout au long de la cuisson, bien surveiller la quantité de liquide afin que rien n’attache, sinon rajouter un peu d’eau).

- Arrosez du reste de la sauce tomate et laissez cuire 10 min encore. Ajoutez les champignons et les olives. Chauffez, faites réduire sur feu vif.
- Disposez dans le tajine, parsemez du persil ciselé et servez aussitôt.
Conseils : 
- * retirez la peau du poulet, on ne peut pas dire qu’elle soit l’élément le plus séduisant de la recette.(et en plus vous participerez à la campagne de prévention des maladies cardiovasculaires, parole d’un repenti ...).
- * Si vous êtes nombreux (environ 10, donc le double des ingrédients), on peut émietter le poulet à la chinoise (donc en petits morceaux), c’est fou ce qu’il peut se multiplier et donner l’impression qu’il est encore plus conséquent…

Merci pèbre d’aï ....

 

 

Répondre à cet article

Stats | 11 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017