Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 11 . L’ Ecole . > L’école à Tourtour au début du XXème siècle. > Le poêle à bois et le repas de midi.

Le poêle à bois et le repas de midi.

Le poêle à bois  et le repas de midi .

 

Nos petits écoliers tourtourains ne savent peut-être pas totalement comment vivaient leurs petits copains de l’époque 1920. Etre élève à cette période-là demandait des efforts journaliers car le plus souvent les enfants devaient également s’occuper des champs, des bêtes, en fin de journée.

A midi, les enfants qui venaient des fermes et des bastides aux alentours du village, restaient à l’école pour manger. Le poêle servait pour le chauffage mais aussi pour les repas des gosses. Et les menus n’étaient pas toujours bien variés.

Un poêle à bois est un appareil qui a été très utilisé dans les campagnes et qui consommait du charbon ou du bois. Sur le dessus du poêle, des plaques permettaient de faire mijoter des plats ou pour garder de l’eau chaude à tout moment .

Dans les écoles, le poêle avait sa place dans les classes. Sur la photo ci-dessous, vous le voyez au centre, contre le mur. Au début du siècle dernier (les années 1900), les français habitaient surtout dans les campagnes.

MUSEE DE L'ECOLE - CHATELUS  Les mairies entretenaient les écoles mais les finances étaient maigres (et certaines communes donnaient un peu plus aux écoles privées). Le chauffage au poêle était une nécessité première (le réchauffement de la planète n’ayant pas encore les effets d’aujourd’hui). 

Pour nourrir le feu, il fallait beaucoup de bûches et il fallait aussi du bois sec et de qualité (chêne, olivier, merisier) pour assurer la meilleure et la plus longue combustion. Les enfants apportaient chaque matin le bois pour le poêle : une bûche pour les filles et deux pour les garçons. Parfois un paysan qui avait fait une grosse coupe de bois venait à l’école pour donner de quoi chauffer quelques journées. (si chaque fois que Gaston coupe du bois, il en dépose vers l’école, l’école sera chauffée trois hivers...).

Le poêle servait aussi pour réchauffer le repas de midi. Les enfants venaient parfois de très loin pour l’école : les fermes étaient éloignées du village et la cantine municipale n’existait pas. Chaque jour, ces élèves venaient avec leur repas de midi et mangeaient dans la classe. 

Les menus étaient simples et ils changeaient suivant les saisons pour profiter des légumes et des fruits cultivés dans les potagers de la famille. La viande se résumait souvent à du lard car il fallait que "ça tienne au ventre". Les châtaignes avaient un gros succès en automne. Les mamans préparaient le repas et elles le plaçaient dans une gamelle en fer blanc avec le quart (gobelet) pour boire.

   

Aujourd’hui, la municipalité s’occupe de tout. Tant mieux. Mais n’oublions pas ce qui était avant....

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 11 novembre 2019