Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Environnement > Climat, pluviométrie. > Le printemps 2013 dans le Var : une météo pourrie !...et pourquoi (...)

Le printemps 2013 dans le Var : une météo pourrie !...et pourquoi ?

 

 Le printemps 2013 dans le Var : 

 une météo pourrie !...et pourquoi ? 

 

 Il est certain que les varois ne sont guère satisfaits de leur météo printannière et les scientifiques se sent penchés sur ce phénomène inhabituel (mais pas rarissime) : le journal Var-matin nous informe sur cet état de fait en répondant à cinq questions sur la météo, la pluviométrie, le réchauffement ...

 

" Météo : 5 questions sur un printemps pourri dans le Var " :

Publié le J.-M. CHEVALIER, P.-L. PAGES et E. GALLIANO )
Vous pouvez retrouver cet article sur le site internet du journal en cliquant sur le lien suivant :
www.varmatin.com/var/meteo-5-questions-sur-un-printemps-pourri-dans-le-var.1241788.html

 

 Plaine de l’Argens ...

 

" Printemps exceptionnellement pluvieux et froid « ressenti » malgré des températures proches de la normale : on n’a jamais autant parlé du mauvais temps. Et beaucoup n’en peuvent plus !

N’en déplaise à Georges Brassens qui préférait - au moins en chanson - qu’on lui « parle de la pluie et non pas du beau temps », dans les Alpes-Maritimes et dans le Var, on voudrait bien tourner la page hiver. Définitivement. Et passer, enfin, aux beaux jours. Ce n’est pas encore gagné, même si notre Sud-Est sera la seule région française épargnée par une nouvelle vague de froid à venir dans les prochains jours.

1. Que d’eau que d’eau !

Résumé des épisodes précédents : en cumulé, depuis novembre dernier, il est tombé 1 250 mm d’eau sur l’aéroport de Nice, soit le double de la normale. Avec six journées à 50 mm ou plus, ce qui est tout à fait exceptionnel. Même phénomène dans le Var, avec à nouveau des zones inondées dans le secteur de Roquebrune-sur-Argens, des campings évacués et des alertes « crues » en fin de semaine dernière. Autant de pluie, ça ne s’était pas vu depuis des décennies.

2. On a rallumé les chauffages...

10 degrés à 7 heures hier matin à Nice, mieux valait avoir une petite laine pour sortir ! Et beaucoup nous ont confié avoir rallumé un peu le chauffage en soirée depuis deux jours. Insupportable pour un 20 mai !

Pourtant, nous sommes à peine en dessous de la moyenne des températures pour un mois de mai : un degré en moins, ce qui ne devrait pas être significatif. Mais c’est parce qu’il est conjugué à l’humidité que ce « froid » donne un ressenti pénible et largement partagé dans la population. En tout cas, hier, on était loin du record régional des 38,5 degrés enregistrés dans le centre Var en 2006...

3. Pourquoi ce printemps pourri ?

À cause d’une dépression très au sud, qui a bloqué une « goutte de froid » au-dessus de l’Espagne et de la France, offrant dans le même temps une douceur exceptionnelle en Suède et en Russie ! La dépression, qui peine à se résorber, a fait remonter la pluie sur nos régions ; l’épisode le plus marquant restant la journée de samedi, avec presque 24 heures de trombes d’eau ininterrompues qui ont conduit à des annulations de soirées au festival de Cannes.

4. Est-ce que ça va durer ?

Dans un premier temps non :« Le temps sera encore instable jeudi, avec des risques d’orages en montagne et d’averses éparses, puis le Var et les Alpes-Maritimes vont retrouver un temps plus clément », assure Guillaume Séchet, patron du site meteo-nice.org « Vous êtes dans une région privilégiée, car le reste du pays va connaître des records de froid et de pluie. »

Cela signifie-t-il que le grand beau temps attendu va enfin s’installer ? Malheureusement non, car après le week-end il faudra encore ressortir les parapluies ! Aucune sensation de beau temps stabilisé en perspective avant début juin. Hélas.

5. Réchauffement climatique ?

Peut-être ben qu’oui, peut-être ben qu’non : « On peut seulement dire que depuis quelques années, les températures sont en hausse dans les régions polaires. De ce fait, elles font redescendre le froid vers les secteurs plus cléments : il tombe maintenant de la neige en Israël, à Buenos Aires, en Australie là où on ne voyait jamais un flocon auparavant », constate le météorologue. Réchauffement climatique ? Pour les prochains jours, on vote oui !".
(fin de l’article).

_________________________________________

Commentaires du site " Tourtour, notre village "

** "P’têt ben quoui, p’têt ben qunon !"...
Pour bien montrer que je n’ai pas encore tout à fait fini d’être chipoteur sur les mots, je me dis que Var-Matin, le journal régional du territoire provençal, aurait néanmoins pu trouver d’autres sources de citations que les agages venus des normands !...(ce n’est pas grave !...)

** " Autant de pluie, ça ne s’était pas vu depuis des décennies..." :
Cette statistique prend en compte une longue durée (environ 6 mois) et la pluviométrie a donc été exceptionnellement forte sur cette période dans le Var . On s’aperçoit que les nappes phréatiques sont à un niveau normal, ce qui est l’une des rares satisfactions à la suite des intempéries anormalement fortes. Fort heureusement, les dégâts occasionnés n’ont pas causé de morts ni de bléssés mais les habitants de certaines zones déjà touchées en 2010 ont à nouveau connu de gros dommages : il faut espérer que les divers Plans de Prévention des Inondations soient les plus efficaces rapidement .

** " Aucune sensation de beau temps stabilisé en perspective avant début juin. Hélas...".
Bien sûr, le beau temps fait du bien au moral de chacun par les vitamines qu’il apporte à notre organisme ... Mais il fait du bien aussi au moral de l’économie touristique du Var : tous les jours perdus par mauvais temps sont autant de difficultés pour les entreprises liées à la sphère du tourisme . Vivement que le beau temps s’installe pour que les soucis fondent au soleil ...

Allez, courage !! ça arrive ...

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2013 à 21:52, par Goure En réponse à : Météo pourrie

    D’accord la météo ne nous gate pas cette année , mais pensons aux inondations di 15 juin 2010 qui firent 25 morts à Draguignan et endommagèrent des bâtiments (caserne des pompiers), des champs , des ponts...etc...
    Alors gardons notre calme !

Répondre à cet article

Stats | 10 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le dimanche 19 août 2018