Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Pastorale de Tourtour . > Pastorale 2009 . > Le soir de Noël 2009 .

Le soir de Noël 2009 .

 Le soir de Noël 2009 . 

La pluie est tombée sur le village toute la journée mais elle a cessé, presque miraculeusement, à la fin de la représentation : le stand traditionnel du vin chaud a pu s’ouvrir et chacun a pu se régaler sous le grand parasol prêté par Michel Loquès, toujours aussi disponible pour aider, même pour la sortie de l’église ... Le vin chaud a fait du bien à tous et il était aussi le moment de rencontres entre les acteurs et les spectateurs après le beau spectacle offert.

" ça s’est bien passé ! " : et dans ce cas présent, aucune ironie, tout s’est déroulé sans anicroche . Les derniers jours ont été placés sous le signe du stress et du speed mais chacun y a mis toute sa bonne volonté. Les organisateurs soulignent l’aide matérielle et financière apportée par la Mairie (autrement dit, nous tous..) pour les questions d’appareils de chauffages électriques et pour une avance de fonds (à déduire de la prochaine subvention) .

Un des avantages de notre pastorale c’est qu’elle est jouée à l’église Saint-Denis, ce qui lui offre une place suffisante pour installer correctement tous les décors . A propos de décorations, l’association a pu compter sur l’aide précieuse de l’artiste peintre d’Ampus, Pascal Manzanos : ce militant laïque est actuellement à Ampus le Président du Club Léo Lagrange où sont organisées de nombreuses activités culturelles toute l’année. On se réjouit donc du transfert de ce bénévole vers notre village : pour la Pastorale, il a peint un grand panneau où l’on découvre les hauteurs de Tourtour sous les étoiles et ce décor nouveau a pris facilement sa place sur la scène .

 

Trois autres "petits nouveaux" ont pleinement rempli leur rôle dans le spectacle : le cousin Daniel (nissarte teinte corsica) a montré son talent de pianiste et il se pose déjà en candidat sérieux pour la future école de musique du village. Le second (il loge en famille juste après le lavoir) est un tourtourain de fraîche date qui s’est définitivement installé au village depuis l’été dernier : il adore Tourtour et il a vraiment l’intention de s’y investir bénévolement. Il a tenu son rôle de Joseph avec naturel et pittoresque, aussi vrai que l’original .... Je ne vous donne que son prénom, mais avec des réserves sur l’orthographe : Alassane ou Allahssanne ou Al Hassan... (ça sera corrigé et sa gentillesse pardonnera tout). Le troisième est Christian Chilli, médecin à Ampus : il s’est démené durant des semaines et s’est intégré au mieux dans l’équipe. On se souvient que la Pastorale devait aussi se produire le 8 janvier chez nos voisins ampusians mais cette représentation a été annulée pour des raisons encore obscures pour l’instant (mais on va se renseigner car c’est vraiment dommage que des questions apparemment politico-personnelles prennent le pas sur la vie quotidienne des habitants..).

Le dimanche 3 janvier à 17 h 00 se tiendra la prochaine représentation en terre tourtouraine : il se murmure qu’un individu va descendre tout exprès de la capitale des Gaules pour y assister et prendre des photos " in live ". On peut presque imaginer que le spectacle de ce jour-là convienne mieux aux élus du village qui, dans une trop grande majorité, ont manifestement boudé la soirée proposée à l’église le soir de Noël .

Vos commentaires

  • Le 11 janvier 2010 à 23:29, par Jasmine L. En réponse à : Miracles de Noël...

    Parmi tous les miracles de Noël, cher GG, il en manque un : c’aurait pu être votre indulgence à vous pour les élus et édiles, ni présents, ni représentés et encore moins excusés, le soir du 24 décembre. Vous oubliez que ces gens là sont des commerçants et qu’ils avaient des clients ce soir là. Manquerait plus qu’on les empêche de gagner leur gros sous Roustidiens à la sueur du front de leur personnel. Quant aux autres ils avaient à se remplir la panse : en effet qu’a -t-on à faire de la Pastorale, des bondieuseries et du vin chaud quand on a le caviar et le champagne millésimé ?
    L’autre miracle ç’aurait été, justement, qu’ils abandonnent leurs distingués amis-clients pour des paysanneries dont ils n’ont rien à faire. Sauf peut être le dimanche 3 janvier quand la noblesse ayant regagné ses chateaux de famille et hôtels particuliers ils se retrouvent les mains et la tête vides.

    Pécaïre ! comme chante le choeur de la Pastorale.

Répondre à cet article

Stats | 11 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017