Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 01 Les monuments, le musée, le moulin, le théâtre de verdure. > Le vieux lavoir. > Le vieux lavoir.

Le vieux lavoir.

 

 

 Le vieux lavoir. 

 le lavoir de Tourtour (Var) 

 tourtour - bis - 030.jpg (92054 bytes) 

 

TOURTOUR possède un beau lavoir situé au nord du village, juste après l’un des deux châteaux.

Ce vieux lavoir est un édifice chargé de souvenirs pour beaucoup de villageois : n’oublions pas que le lavoir était encore bien utilisé par les ménagères jusque dans les années 1960-1965. De nos jours, quelques tourtouraines viennent ponctuellement mais une lavandière reste fidèle au poste...

Catherine (Catérina) a eu de nombreux enfants et elle a beaucoup de petits enfants : elle vient au lavoir pratiquement tous les jours, de janvier à décembre et même le 8 mars...
L’eau est fraîche mais Catherine est habituée : d’ailleurs entre l’été et l’hiver, il n’y a que 3° de différence (entre 11 et 12 en janvier et 14 ou 15 en juillet) et les doigts sont définitivement protégés.

Cet été 2008, le lavoir a subi un petit lifting de rénovation car il commençait à ressentir les effets de l’âge et il nécessitait quelques efforts d’entretien. Il avait été réparé dans les années 60 surtout au niveau de la toiture et de la charpente.

A côté du lavoir se situait le " tournaoù " , un édifice d’environ 3m x 3m : à l’intérieur le linge chauffait grâce aux lessiveuses et aux cendres, avant d’être lavé dans le canal. La toiture était constitué de pierres plates où les lavandières faisaient sécher le petit linge. ( on peut imaginer que la Mairie prévoit un jour la reconstruction de cette toiture du tournaoù, ce serait un bon point pour la sauvegarde du patrimoine local).
On raconte qu’au début du siècle (et jusqu’après la deuxième guerre mondiale) les draps utilisés étaient en lin, une toile épaisse : la grande lessive était annuelle ( les armoires étaient pleines de paires de draps, le fameux "trousseau de la mariée) , tous les draps étaient lavés et ils étaient posés dans le pré (sous le lavoir) pour sêcher en plein soleil, ce qui leur donnait une teinte plus blanche.

Le lavoir était un lieu de travail ménager mais les sociologues auraient pu écrire de nombreux livres sur ce qui se passait dans cet espace de vie collective : les femmes s’y épanchaient entre elles, se confiaient, se plaignaient, se disputaient, se querellaient sur des épisodes de la vie du village... Les hommes étaient le plus souvent au centre des discussions et chaque pierre du lavoir se souvient

 

Généralités :
Un lavoir est un bassin public alimenté en eau détournée d’une source ou d’un cours d’eau, en général couvert, où les lavandières lavaient le linge. Certains étaient équipés de cheminées pour produire la cendre nécessaire au blanchiment. L’utilisation des lavoirs a été progressivement abandonnée au XXe siècle.

.     

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2010 à 22:17 En réponse à : Lavoir

    A côté du grand lavoir d’Ampus (où ma mère allait laver , hiver comme été) il y a un petit édifice appelé aussi "Tournaou" mais qui n’avait pas le même rôle qu’à Tourtour. Muni d’une meule et actionné par la force de l’eau du canal de Fontigon, il servait à aiguiser les objets tranchants dont les couteaux, hachoirs, faucilles etc.... A Ampus il a été restauré après que la meule eut été retrouvée (loin de là) par Jeannot Pianetti. On peut le visiter. Malheureusement je ne l’ai pas vu fonctionner comme jadis.
    A Tourtour vous connaissez des Charrier , je peux vous dire qu’une de leurs ancêtres , Marie Charrier, a fait des mille et mille lessives au grand lavoir d’Ampus. Quelle travailleuse !!

Répondre à cet article

Stats | 2 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017