Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 03 . La cuisine, les recettes, l’huile, les vins... > Les vins " Côtes de Provence " et " Côteaux varois " . > Le vignoble-bio de Brad Pitt et Angélina Jolie (domaine Miraval).

Le vignoble-bio de Brad Pitt et Angélina Jolie (domaine Miraval).

 Le vignoble-bio de Brad Pitt et Angélina Jolie

 (domaine Miraval).

A Tourtour nous avons la magnifique propriété de la Baume mais à Correns la commune abrite le splendide domaine de Miraval où réside le couple Angélina Jolie et Brad Pitt : ci-dessous, la bastide-château ...

" Le vin de Brad Pitt et Angelina Jolie sur les tables en mars : "

Publié le mercredi 20 février 2013 (article paru dans Var-Matin et non signé). 

Le couple de stars officialise son statut de vignerons varois en lançant un rosé bio (Photomontage Reuters et Sophie Donsey)

www.varmatin.com/brignoles/le-vin-de-brad-pitt-et-angelina-jolie-sur-les-tables-en-mars.1133996.html

Plus que jamais varois, le couple star Pitt-Jolie s’associe à une famille vauclusienne pour reprendre en main ses vignes de Miraval, à Correns. Un rosé bio au prix de 15 euros

Joufflue à souhait, avec de belles « cuisses » roses et un petit œil noir-doré déjà malicieux à souhait, conçu l’été dernier, le dernier-né de la famille Pitt-Jolie poussera son premier cri dès mars sur les bonnes tables du Var. Pas de nouvelle maternité niçoise pour Angelina. Cette fois, c’est la naissance d’un nouveau rosé estampillé Miraval qui confirme l’intégration du couple à la grande famille des vignerons varois. Si l’intérêt des deux acteurs pour le vin ne date pas d’hier, ils franchissent cette fois une nouvelle étape, en reprenant en main leur vignoble de Correns.

Ils s’associent pour cela, en coentreprise à 50/50, avec la famille Perrin,(photo ci-dessus) qui possède notamment le château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse, et compte deux cents hectares de vignes en vallée du Rhône sud. D’où une contre-étiquette avec la mention « Mis en bouteille par Jolie-Pitt & Perrin » qui devrait faire son petit effet auprès de tous ceux qui aiment faire leur cinéma lorsqu’ils trinquent.

Un rosé baptisé "Pink Floyd" :

« Évidemment, étant donné leur personnalité, il y a un buzz formidable autour de cette cuvée, mais ce que nous voulons avant tout c’est révéler un terroir exceptionnel. Le marché local - cavistes et restaurants - reste la priorité », insiste Marc Perrin, tout juste de retour de Boston.

Ne pas s’attendre, donc, à une première hollywoodienne pour le lancement de ce rosé bio vendu 15 €. Jusqu’ici baptisée Pink Floyd - clin d’œil à l’enregistrement de The Wall dans les studios du domaine -, le rosé, entièrement reconditionné, gardera ce sobriquet, mais uniquement en France. Pour le reste, les blancs à venir en septembre ou le rouge en 2014 seront sobrement estampillés du label Miraval Provence.

Aux Maîtres vignerons bio de Correns, on approuve les choix de ce prestigieux adhérent, dont la renommée rejaillit sur l’ensemble des productions locales. « Vous rigolez, ce sont eux qui ont profité de notre notoriété ! », rectifie dans un sourire le président Marc Simon. À la planète de s’en rappeler si, d’aventures, les noces Pitt-Jolie, maintes fois annoncées, étaient bien célébrées au château. À défaut de la date, on connaît déjà le nom du vin qui y sera servi. (fin de l’article).

Repères 

- 500 hectares : Superficie de la propriété varoise du couple.
- 40 hectares : Vignes en production.
- 45 % : Part du vin rosé, 30 % en blanc et 25 % en rouge.
- 150 000 : Nombre de bouteilles annuelles. 
- 45 % : Part de la production qui est exportée.
- 4 000 : Nombre d’oliviers dont est issue une huile bio.

____________domaine de Miraval _______________

Commentaires du site " Tourtour, notre village " :

**  " il y a un buzz formidable autour de cette cuvée " :
Bien évidemment, un couple tel que les "Brangelina" (dénomination people employée depuis des années) ne peut que donner un rayonnement quasi planétaire . A Tourtour, on a su vanter les mérites de Bernard Buffet, de Ronald Searle et il nous reste à espérer que ces artistes susciteront un engouement à la même hauteur ...
Celui qui peut nous sauver c’est le grand pote de Pierre Jugy, le sacré José de la série M6 " Scènes de ménages" et là aussi, on peut nourrir de grandes espérances pour que cet acteur nous attire autant de renommée que Brad Pitt...

** Un couple aussi médiatique est obligatoirement la cible des journaux et des médias : il est connu que le couple est très bien considéré au village de Correns et nul ne se plaint de leur arrivée sur la commune . N’oublions pas non plus que les deux artistes comédiens sont impliquées dans plusieurs actions humanitaires où ils font preuve d’une exemplaire générosité : pour cette attitude citoyenne et solidaire, le couple jouit d’un respect unanimement et mondialement observé.

** La famille Perrin effectue un travail remarquable de vinification sur ce domaine de Miraval et le succès de ce vin de Correns rejaillit sur l’ensemble des vins du terroir varois . Bien sûr, à Tourtour (et Villecroze et Lorgues) nous avons les fameux Château Thuerry, Sainte Béatrice, Saint Michel et le Château de Berne) et tous ces vignobles sont donc tous très motivés pour se tenir "au niveau" et offrir des millésimes sans cesse en évolution vers l’excellence .

** Le domaine de Miraval a été utilisé (dans les années 80) comme studio d’enregistrement par le groupe pop mondialement connu " Pink Floyd" et c’est pour rendre hommage à ces musiciens que le vin rosé 2010 a été dénommé ainsi . Voilà les caractéristiques de ce millésime :

 Château Miraval "Pink Floyd" :

Vin rosé 13% - A.O.C. Côtes de Provence - Millésime 2011.

Prix à la bouteille sur place : 18

 

Château Miraval

Cépages :
80% Cinsault
20% Grenache

Terroir : Argilo-calcaire

Vinification :

Ramassage en caissettes de 35 kg. Tri à la vigne et à la cave sur table de tri vibrante
Eraflage à 100%. Macération de quelques heures puis pressurage doux (pressoir pneumatique)
Fermentation à basse température afin de préserver tous les arômes (15 – 16° C).

Commentaire de dégustation :

Belle robe rose pâle lumineuse et cristalline avec quelques reflets argentés. Nez fin et frais, dominé par des notes de ffruits à chair blanche, type pêche. La bouche : est ronde et parfaitement équilibrée.
Elle se distingue par une belle intensité aromatique, où on relève des arômes de petits fruits rouges (fraises des bois, groseilles).
Ce rosé présente une belle ampleur qui en fait autant un vin plaisir, d’apéritif, qu’un vin de repas. La finale est longue est dominée par des notes de fruits rouges. Ainsi qu’une belle fraicheur.

Récompenses :

Médaille d’OR au Concours Général Agricole de Paris en mars 2011.

Pour connaître un peu mieux toutes les potentialités du domaine, vous pouvez aller sur le lien internet suivant : www.miraval.com/

Une petite partie des 500 hectares du domaine de Miraval ...

Vos commentaires

  • Le 23 février 2013 à 03:01, par Guillaume En réponse à : Pink Floyd ? -Un peu d’histoire...

    Bonjour !

    En tant que fan de Pink Floyd, je me permets d’ajouter un peu de détail à l’histoire.

    L’album "The Wall" a été enregistré durant l’année 1979. Cette année-là, le groupe britannique est poursuivi par l’administration fiscale, après avoir confié la gestion de son patrimoine à une officine peu scrupuleuse. Pour y échapper, il est contraint de s’exiler durant un an à l’étranger.
    C’est pourquoi "The Wall" a été enregistré durant quatre sessions distinctes, en quatre lieux différents. L’un de ces lieux, c’est Miraval, à Correns, où le groupe est invité par le proprio du moment, qui a fait installer un studio dans la grange attenante au bâtiment de résidence.

    On imagine mal que Pink Floyd, qui est en train d’enregistrer l’album qui marquera son identité, est au plus mal.
    Bercés par le succès de "Dark Side of The Moon" (1973, deuxième album le plus vendu de tous les temps, avec 50 millions d’exemplaires) et de "Wish you were here" (1975), et bien que déçus de l’accueil tiède réservé à "Animals" (1977), les quatre membres du groupe sont en train de se déchirer.

    En effet, Roger Waters, le bassiste, a pris les rênes du groupe, et impose son écriture.
    "The Wall" est son oeuvre, dont il signe quasiment tous les morceaux, réduisant les autres membres à de simples musiciens devant suivre sa partition.
    L’un d’entre eux, Richard Wright, le clavier, ne l’entend pas ainsi, et dénonce la mégalomanie de Waters. Ce dernier tente de le virer. Sans succès. La haine s’installe.
    Le guitariste Gilmour et le batteur Mason sont étranglés de dettes. Ils soutiennent Waters, sans conviction.

    Les enregistrements de "The Wall" débutent sans Richard Wright, qui reste à Miraval, tandis que les autres n’y viennent que pour travailler, ayant loué des villas non loin.
    Peu à peu, le malaise prend place : Wright ne joue pas avec les autres. Il se contente de poser des notes sur les enregistrements, la nuit, lorsqu’il est seul.
    Ce n’est que bien plus tard que Wright avouera qu’il était incapable de quoi que ce soit : son addiction à la cocaïne et sa haine de Waters le rendaient musicalement stérile.

    L’album finit par sortir, fin 1979, sous la pression de la maison de disques, inquiète de la solvabilité de la marque "Pink Floyd".
    À ce moment, Waters avait alors réussi à évincer Wright du groupe. Ce dernier figurera dans la tournée avec ses anciens amis, mais en tant que "musicien indépendant invité".

    En 1983, Pink Floyd, tel qu’il avait été connu, explose officiellement : le dernier album, "The Final Cut" est présenté comme "un album de Roger Waters, sur lequel jouent les musiciens de Pink Floyd".
    En 1986, Roger Waters étant parti en solo, le guitariste David Gilmour parvient, au terme de quelques procès, à récupérer la main sur la marque "Pink Floyd" et à relancer le groupe qui, depuis, poursuit sa route, vivant sur son image davantage que sur ses productions, tournées vers une gloire révolue.

    En résumé,
    Si Miraval a bien été l’un des quatre lieux dans lesquels un album rock mythique a été enregistré, c’est aussi -et surtout- le lieu dans lequel le groupe Pink Floyd a commencé à exploser.

    Et si je peux me permettre un avis personnel :
    Quand Brad Pitt et sa starlette osent s’enorgueillir d’utiliser le nom d’un groupe mythique pour revendre leur pinard, c’est certainement un très mauvais jeu de mots (pink=rose) et une bonne idée commerciale. Mais c’est aussi la preuve qu’ils n’ont aucune idée que le studio de leur propriété a été le théâtre du début de la déchéance d’un groupe qui a fait l’histoire du rock.

  • Le 23 février 2013 à 12:14, par Gilbert Giraud En réponse à : Pink rosé ....

    Bravo Guillaume pour cet éclairage "en direct" des péripéties du groupe sur le bord de l’implosion et sur la lente dégradation de la puissance créatrice de ces musiciens en proie à leurs démons personnels . Pour l’appellation (seulement en France) , il se peut aussi que le couple ait voulu rendre un hommage "simplement adapté" aux circonstances (époque, lieu, commerce ...).Merci pour ton message .

  • Le 23 février 2013 à 13:11, par Guillaume En réponse à : Et aussi...

    Il se dit aussi que le musiciens anglais avaient fortement apprécié le vin du pays... L’hommage est donc peut-être involontairement "inversé" ;)

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017