Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Autour de Tourtour... > Entrecasteaux . > Le village d’Entrecasteaux .

Le village d’Entrecasteaux .

 Le village d’Entrecasteaux .

Quand on entend le mot "Bordeaux" on ne fait pas obligatoirement en priorité le lien avec la ville ou Alain Juppé mais on imagine plutôt les grands crus... Pour Caen, on pense aux tripes, pour Montélimar c’est le nougat....
Ce n’est pas très "culturellement correct" mais il faut avouer que ce qui me vient tout de suite à l’idée quand j’entends le mot "Entrecasteaux" ce sont les petites olives dans le saladier en grès de ma mémé Denise . Ma grand-mère, comme de nombreuses tourtouraines, conservait les olives dans du sel et la meilleure catégorie pour cette recette était " l’entrecastelin" . On mettait les olivettes dans le saladier, on soupoudrait généreusement de sel et l’on "gangassait" (remuait) chaque jour pour que les fruits rendent l’eau et l’amertume . Au bout d’un mois environ, les olives étaient toutes fripées et bien ridées : c’était le bon moment pour commencer à les déguster...

Mais le village d’Entrecasteaux a également d’autres richesses que les résidents de Tourtour peuvent aller découvrir . En attendant cette visite, penchons-nous légèrement sur la beauté de ce village très proche de notre commune . 

Entrecasteaux (Entrecastèu -"entrecastèou"- en provençal de norme mistralienne et Entrecasteus en provençal classique) est une commune française, située en Pays de La Provence Verte dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à environ 25 km de Tourtour. Ses habitants sont appelés les Entrecastellains.

Situé au cœur de la « Provence verte » entre Carcès, Lorgues, Salernes et Cotignac, le village est édifié à côté de la rivière La Bresque, accroché au versant ubac d’une colline, ce qui préserve une fraîcheur agréable durant les grandes chaleurs estivales.

Blason :

Entrecasteaux.svg 

Description : De gueules au pal d’or accosté de deux tours d’argent ouvertes du champ.

Le Château d’entrecasteaux : 

Fichier:Vue du château Entrecasteaux et du parc.jpg

Le château d’Entrecasteaux est une ancienne forteresse du XIe siècle, remaniée au cours des XVe, XVIe et XVIIIe siècles. Les grands personnages qui vécurent au château d’Entrecasteaux sont   :

- François de Grignan, gendre de Madame de Sévigné,
- l’Amiral Bruny d’Entrecasteaux, né au château d’Entrecasteaux en 1737, envoyé par Louis XVI à la recherche de la Pérouse dans le Pacifique sud, qui partit en 1791 et y mourut du scorbut et de dysenterie le 20 juillet 1793,
- Jean Baptiste, marquis d’Entrecasteaux, né en 1761, qui assassina sa femme en 1784.

Souvenir de l’Amiral Bruny d’Entrecasteaux et jardin signé Le Nôtre. Construit sur un promontoire rocheux, le château apparaît comme une bâtisse de parfaites dimensions, d’égales hauteurs et d’harmonieuses proportions. Simplement décoré par des balustrades en fer forgé et couronné d’une génoise, il présente à la fois des allures de bastide et l’aspect orgueilleux d’une forteresse.. Du bâtiment initial du XIème siècle et de sa reconstruction au XIIIème siècle, il ne reste quasiment rien. C’est Adhémar de Castellane de Monteil, Comte de Grignan, Lieutenant-général du Roi en Provence, gendre de Madame de Sévigné, qui lui donna sa forme actuelle au XVIIème siècle.

Après plusieurs décennies d’abandon, le château fut restauré par le peintre britannique Ian Mc Garvie-Munn (également ambassadeur du Guatémala qui, jusqu’à son décès en 1981, le transforma en partie en musée. Son propriétaire actuel, Alain Gayral,Alain Gayral a amélioré les collections du château tout en effectuant des restaurations minutieuses.(c’est lui qui pourra vous servir de guide si vous allez visiter ce beau château).

Les aménagements intérieurs séduisent par leur grande luminosité due à la multiplication, dans un même volume, des ouvertures vers différents points cardinaux. La façade sud, tournée vers le village, surplombe un jardin à la française. C’est Le Nôtre qui aurait donné à la Marquise de Sévigné les plans et croquis du jardin de l’Orangeraie de Versailles pour que son gendre les reproduise à Entrecasteaux. Au nord, le château s’ouvre sur une vaste terrasse construite sur les caves voûtées, au pied de laquelle une glacière, récemment restaurée, évoque l’art de vivre de cette époque. Elle était approvisionnée par l’eau gelée sur les prés bordant la Bresque et probablement par l’apport de neige ou de glace venant du massif des Bessillons.

  • Le site naturel du château avait préalablement été classé par arrêté du 05 octobre 1955. Le village et ses abords de la commune bénéficient de ce fait d’une double protection juridique, d’une part au titre de l’environnement, la préservation de la faune et la flore, et d’autre part au titre du périmètre de 500 mètres d’un monument historique en application des articles L621-30-1 et L621-31 du Code du patrimoine.
  • Le jardin du château d’Entrecasteaux a été réalisé par Le Nôtre, concepteur du parc du château de Versailles.

    Si vous désirez plus de renseignements sur le château d’Entrecasteaux vous pouvez aller consulter le site consacré à ce bâtiment historique en cliquant sur le lien suivant
    www.chateau-entrecasteaux.com/fr/
    (à noter qu’une visite par reportage vidéo vous est présentée par le propiétaire, Alain Gayral ).Mais une petite visite sur place vous plaira sans doute encore plus ...

    ** une autre source : vous pouvez aller consulter le lien suivant https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Entrecasteaux
     
    (les commentaires ont été rédigés par un éminent spécialiste de la préservation, la prévention, la valorisation de toutes les notions autour du patrimoine culturel architectural, Monsieur René Dinkel, habitant de Tourtour.)

 

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2010 à 21:59, par Goure En réponse à : Entrecasteaux

    "cette recette était " l’entrecastelin" . On mettait les olivettes dans le saladier, on soupoudrait généreusement de sel et l’on "gangassait" (remuait) chaque jour pour que les fruits rendent l’eau et l’amertume . Au bout d’un mois environ, les olives étaient toutes fripées et bien ridées : c’était le bon moment pour commencer à les déguster.."

    Je n’avais pas fait le rapprochement entre Entrecasteaux et les olives de l’espèce "entrecastellin", mais par contre je connaissais la rectte. Ma grand-mère et surtout ma mère faisient de même.
    Les récits du Lyonnais éveillent bien des souvenirs en moi. Merci.

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017