Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 21 . Les collectivités territoriales 2014 (Département et Région) , les (...) > Suppression de la loi sur les conseillers territoriaux . > Les élections territoriales de 2014 annulées : Pierre Jugy déçu ... mais (...)

Les élections territoriales de 2014 annulées : Pierre Jugy déçu ... mais conquérant et optimiste !...

 Les élections territoriales de 2014 annulées :  

 Pierre Jugy déçu ...

 mais conquérant et optimiste !...

Les dernières déclarations de Pierre Jugy ne laissent plus de doute sur l’hypothèse émise depuis des mois quant à sa candidature pour d’autres échéances électorales ... Manifestement, notre cher Pierre s’est pris au jeu des batailles électorales et son staff semble d’ailleurs se trouver dans les mêmes dispositions : cela étant, on les comprend facilement de ne pas vouloir rester sur un échec aussi retentissant que les 3,52% obtenus pour la législative de juin 2012...

Il est difficile pour un candidat battu avec une telle déculottée de ne pas tenter une autre expérience et Pierre Jugy va donc se placer dans la liste des candidats pour de futures élections : le directeur de campagne sera t-il encore le fameux Thierry Coste qui a conduit le maire de Tourtour dans une aventure qui s’est soldée par une belle claque électorale, après une campagne électorale totalement ratée et complètement en incohérence avec les objectifs citoyens normalement définis dans une élection législative . C’est donc maintenant l’enjeu, Thierry Coste doit-il rester aux côtés de Pierre Jugy et surtout, doit-il conduire une nouvelle bataille électorale avec la même démarche qui a conduit au désastre de juin 2012 ...? Sans qu’une longue réflexion ne soit nécessaire, il est raisonnable d’affirmer que beaucoup de choses devront être revues et corrigées pour que le candidat Jugy puisse se présenter dans de meilleures conditions devant les électeurs . Si le gaz de schiste est à nouveau le seul cheval de bataille, si les soutiens ne sont que des clowns de série M6, si le programme et le projet global sont inodores et sans innovation, si le bling-bling passe avant la sincérité, si le sourire commercial croit pouvoir faire oublier l’hypocrisie, si la loyauté passe après les promesses non tenues...alors, immanquablement, les résultats seront à la hauteur des erreurs renouvelées et l’on pourra donc chiffrer le succès obtenu autour des 4% (ce qui serait déjà une avancée notable laissant entrevoir une élection possible quand Henri (le fils de Pierre Jugy) aurait son troisième enfant ...(ce qui peut repousser l’échéance vers les années 2035 ! ...mais quand on voit ce cher Maxou Piselli, candidat à 74 ans on se dit que notre cher Pierre a du chemin bien tracé devant lui !!..).

On se souvient que Pierre Jugy lorgnait également (après la députation) sur le poste de conseiller territorial, à l’époque où le gouvernement de droite avait décidé le regroupement du conseiller régional et du conseiller général pour ne faire qu’un élu ... Les souhaits de Pierrot la Jugeotte ne se sont - encore une fois - pas réalisés et le gouvernement de gauche a décidé un retour en arrière par la création du conseiller départemental (ex conseiller général) mais en diminuant quasiment de moitié le nombre de cantons (tout en décidant que chaque canton sera géré par deux conseillers, une femme et un homme - parité oblige - . Notre conseillère générale actuelle , Nicole Fanelli, représente le canton de Salernes mais qu’en sera t-il pour le prochain canton décidé sur notre territoire ? (de plus, les instances du PS-83 ne semblent guère prêtes à renouveler la candidature Fanelli et la bagarre sera serrée dans les rangs de la majorité parlementaire varoise !...). Notre maire restera t-il dans la catégorie des non-incrits (les pauvres "sans-étiquette") ou bien intègrera t-il un groupe structuré de droite, de gauche, de sensibilité écologiste ou bien alors de couleur bleu marine pour satisfaire ainsi un électorat très présent dans le Haut-Var-Verdon ?

De belles réflexions en perspective pour Mr Pierre Jugy qui va devoir se fabriquer une nouvelle image et trouver de nouvelles règles de déontologie électorale ...Une petite chance pour lui, après les élections municipales où il pourra obtenir un nouveau succès local, il aura jusqu’en 2015 pour se peaufiner un costume de vrai candidat (puisque le calendrier a été repoussé !).

Pour comprendre les modalités des futures élections départementales, vous pouvez consulter le lien suivant : 
www.ladepeche.fr/article/2012/07/16/1401091-les-elections-repoussees-en-2015.html#xtor=EPR-1
(article de la Dépêche du Midi, le 16 juillet 2012).

Un nouveau calendrier électoral est en préparation. Il prévoit de repousser les élections départementales et régionales prévues en 2014 à 2015. Dans son discours de politique générale, le 3 juillet, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé une modification du mode de scrutin des conseillers généraux qui irait « de pair avec un nouveau calendrier des élections cantonales et régionales ». Dans un premier temps, l’Assemblée nationale prévoit d’abroger la loi instituant le conseiller territorial créé par le précédent gouvernement pour remplacer les conseillers généraux et régionaux à partir de 2014. Mais parallèlement, le mode d’élection des conseillers généraux sera modifié « pour permettre une meilleure représentativité des assemblées départementales », avait dit Jean-Marc Ayrault, conformément à un engagement de François Hollande pendant sa campagne électorale. Plusieurs hypothèses sont envisagées pour l’élection des conseillers généraux qui seront désormais appelés " conseillers départementaux ".

La mise en place d’un scrutin proportionnel pour l’ensemble ou partie des conseillers a été envisagée, mais le « scrutin binominal majoritaire à deux tours » semble avoir l’avantage : on divise par deux le nombre de cantons, mais chacun a deux représentants, et non plus un seul, un homme et une femme.

Cette mesure entraînera un redécoupage des cantons, également nécessaire pour effacer les disparités démographiques : leur nombre devrait passer de 4 000 à 2 000. L’année 2014 sera quand même une année électorale riche avec les municipales, les européennes et les sénatoriales .
(fin de l’article de la Dépêche du Midi).

     

 Un autre article sur le même sujet, visible en allant sur le lien suivant :

www.europe1.fr/Politique/Les-elections-regionales-reportees-1170359/
(article de Europe 1 -AFP par Gabriel Vedrenne, le 15 juillet 2012).

" Le gouvernement planche sur un nouveau calendrier électoral pour les départements et régions."

Un temps évoqué pendant la campagne électorale, la modification du calendrier électoral pourrait être étudiée par les parlementaires dès la rentrée, comme l’avait laissé entendre le 3 juillet, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Ce serait la conséquence logique d’une modification du scrutin cantonale, avec pour principal enjeu l’amélioration de la représentativité des assemblées départementales. Le mode de calcul s’annonce, en revanche, compliqué.

Rétablir le conseiller général :

Dans un premier temps, l’Assemblée nationale va abroger la loi instituant le conseiller territorial, un nouvel élu créé par le précédent gouvernement qui devait remplacer conseillers généraux et régionaux à partir de 2014.Les conseillers généraux et les conseillers régionaux seront rétablis. Mais parallèlement, le mode d’élection des conseillers gén éraux sera modifié "pour permettre une meilleure représentativité des assemblées départementales", avait annoncé Jean-Marc Ayrault, conformément à un engagement de François Hollande pendant sa campagne électorale.

Vers un nouveau mode de scrutin :

Plusieurs hypothèses sont envisagées pour l’élection des conseillers généraux qui seront désormais appelés "conseillers départementaux". La mise en place d’un scrutin proportionnel, pour l’ensemble des conseillers ou en partie, a été envisagée. Mais actuellement un mode de scrutin inédit semble avoir la préférence, le "scrutin binominal majoritaire à deux tours" : on divise par deux le nombre de cantons, mais chacun a deux représentants, et non plus un, un homme et une femme élus ensemble. Ce système a l’avantage de garantir la parité parfaite. Mais ce nouveau scrutin nécessiterait le redécoupage des cantons actuels : de 4.000 aujourd’hui, ils ne seraient plus que 2.000. Et même si ce scrutin n’est pas retenu, il faudra un redécoupage des cantons en raison des disparités démographiques. Dans le Var, par exemple, le canton d’Aups comptait 3.066 habitants en 2007, celui de Fréjus 58.297.

Une probable conséquence : des élections reportées à 2015 .

Face à de tels chantiers, "le report à 2015 des cantonales et régionales sera fort à propos", a jugé le sénateur Yves Krattinger (PS), à la manoeuvre pour l’organisation des états généraux de la démocratie territoriale qui auront lieu au Sénat les 4 et 5 octobre, afin de contribuer à une nouvelle étape de la décentralisation. Dans son discours de politique générale, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a d’ailleurs annoncé qu’une modification du mode de scrutin des conseillers généraux qui irait "de pair avec un nouveau calendrier des élections cantonales et régionales".
( fin de l’article Europe 1 - AFP).

      

Nous souhaitons tous (ou presque) que notre cher maire puisse trouver les meilleurs conseils possibles pour une aventure politique un peu mieux réussie que sa précédente expérience ....Bonne chance Pierre !!...

Vos commentaires

  • Le 17 juillet 2012 à 08:18 En réponse à : Elections ...nombreuses

    On n’a pas fini d’aller voter.

    Pour nous , petits villageois , L ’ Election reine est celle du maire et des conseillers municipaux. Attendons !Ca mettra de la vie !!

Répondre à cet article

Stats | 11 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017