Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 03 . Les rues, les ruelles. > Les plantations dans les espaces verts .

Les plantations dans les espaces verts .

 Espaces verts de Tourtour.

( Plantations effectuées )

La liste ci-dessous correspond aux plantations effectuées entre 2002 et 2005 dans le village : l’adjointe au maire chargée des espaces verts, Mme Michelle Van Panuys, avait proposé au conseil municipal un effort particulier pour l’embellissement du village grâce à des plantations de fleurs et d’arbustes . De nos jours, beaucoup de ces espèces sont encore là et sont entretenues par nos employés communaux . Un effort particulier avait été engagé dans la restructuration du jardin devant la Poste et là aussi beaucoup de fleurs sont encore visibles .

Des projets d’aménagements d’espaces verts sont en cours et nous serons heureux de faire une autre liste, en particulier pour les nouveautés .

Un petit détail : ce n’est pas parce que cet article parle des plantations effectuées entre 2005 et 2008 qu’il vise à faire l’apologie de cette période ou qu’il vise à souligner l’absence d’espaces fleuris de nos jours . Il s’agit simplement de mettre quelques jolies couleurs sans penser au bleu-blanc-rouge ou au rose, ni même le rouge .... 

 

  ______________________

Abelia grandiflora (abélia à grandes fleurs) 

Acanthus mollis  (acanthe à feuilles molles)

Agapanthus umbellatus  (aganpathe africaine )

Arctotis ( gasania) 

Campsis  ( la bignone) 

Ceanothus thyrsifolius 

Centranthus rubber ( valériane rouge ou barbe de Jupiter) 

Cerastium tomentosum

Cercis silicastrum  (arbre de Judée ou Gainier ) 

Coronilla valentina ‘Glauca’ 

Cotinus coggygria ‘Royal Purple’ (arbre à perruque, fustet ) 

Delosperma cooperi  (le pourpier de Cooper)

Dimorphoteca  (ostéopernum blanc )

Euonymus aureomarginatus (fusain doré) 

Hibiscus rosa chinensis (rose de chine) 

Hypericum ‘Hidcote’ (millepertuis arbustif)

Iris germanica (iris des jardins)

Jacobina suberecta  (justicia)

Kniphofia (asphodèle vivaria)

Lantana sellowiana (lantanier rampant)

Lavandula dentata (lavande dentée)

Nerium oleander (le laurier rose , ce qui se traduit à Tourtour par
 "le laurier de Rose")

Parthenocissus tricuspidata (le lierre de Boston)

Phlomis fruticosa (sauge de Jérusalem)

Photinia x fraseri ‘Red robin’

Philadelphus coronarius (seringat)

Pittosporum tobira (pittospore du Japon)

Rosa chinensis (rosier rouge de Chine)

Salvia microphylla (sauge grahamii)

Salvia uliginosa (sauge des marais)

Santolina chamaecyparisus  

Solanum rantonnetti (morelle de Rantonnet)

Sophora japonica

Viburnum tinus  (laurier tin ou viorne tin)

Vinca major atropurpurea (petite pervenche pourpre)  

Yucca gloriosa 

Salvia nemorosa (sauge caradonne)

Perowskia atriplicifolia ‘Blue Spire’ (lavande d’Afganistan)

Atriplex halimus (arroche)

 _________________________

 

 

Vos commentaires

  • Le 20 décembre 2009 à 22:11, par Jasmine Lara En réponse à : Sauge ô ma sauge

    Superbe les photos et intéressantes les légendes mais je m’égare : parmi toutes ces sauges c’est laquelle que nous mettons dans notre porc ? Celle dont on se fait une infusion bien tassées quand on a l’estomac patraque ???

    Ceci dit, gens de Lyon, sachez qu’à Tourtour, après avoir vu fleurir diverses fleurs (véroniques, lauriers et même iris) jusqu’à fin novembre, cette semaine on se les pèle sévère : les margelles et alentours des fontaines sont glacés. C’est joli la glace mais non seulement ça vous glace mais en outre ça vous fait casser la figure si vous vous aventurez dessus. Ah vous en avez de la chance la-haut d’avoir un micro climat qui vous épargne le froid et vous assure des cigales dès juin.

    Et la Tête d’Or en ce moment ça doit être quelque chose ! parce qu’à Tourtour, question fleurissement, c’est beau 3 jours, (en général un peu avant Pâques, pour cause de Fête de l’oeuf sans doute), ça doit coûter la peau des fesses (et c’est pas le maire qui nous l’offre) et les 362 autres jours ça pend lamentablement, ça crève de soif, ça étouffe sous les mauvaises herbes ou ça grelotte avant de congeler parce que c’est pas fait pour là où on l’a mis et que ce n’est pas entretenu. En tout cas après cette unique "floraison" printanière on ne voit plus personne jusqu’à l’année prochaine.

    Ceci pour le fleurissement communal. Pour le fleurissement plus privé je crains que vous ne me disiez encore que chacun n’a qu’à -après avoir balayé il va de soi- fleurir devant sa porte...

    Joyeuses Pâques donc.

  • Le 21 décembre 2009 à 08:46, par Gilbert Giraud En réponse à : Effectivement ...

    Effectivement, on peut imaginer que certains villageois (et quelques-uns le font déjà) prennent le fleurissement du village comme un acte citoyen de solidarité participative... La Mairie mérite qu’on la soutienne dans certains cas, ce qui ne signifie pas qu’on ne puisse pas la tiller dans d’autres occasions : pluralité et polyvalence font peut-être plus que sectarisme et intolérance ... Un détail : l’impôt de la gabelle n’existe plus mais par nostalgie, versons un peu de notre sel aux pieds de nos fontaines... Chère Jasmine, prenez garde à vos cols de fémurs....

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 16 avril 2021