Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 28 . L’élection municipale de 2020... > La campagne de chaque liste ... > Les premières réactions après l’élection de Fabien Brieugne à Tourtour

Les premières réactions après l’élection de Fabien Brieugne à Tourtour

Les premières réactions après l’élection

de Fabien Brieugne à Tourtour

L’élection de Fabien Brieugne dès le premier tour a été une vraie surprise à Tourtour et nul doute que les colistiers vainqueurs ont, eux aussi, été fortement étonnés... Battre l’équipe Jugy avec une telle avance, même les plus optimistes des candidats ne pouvaient l’imaginer avant le scrutin et le chef de file , Fabien Brieugne lui-même, ne pouvait l’espérer dans ses rêves les plus fous ... Et pourtant, Pierre Jugy, le seigneur du château communal a subi une cuisante fessée et lui aussi ne pensait sans doute pas que le résultat du dépouillement du dimanche soir allait l’obliger à se retrouver vers minuit autant...dépouillé !

Ne m’en veuillez pas de penser pourtant que Pierre Jugy n’avait pas trop envie de rempiler pour six années : en voyant comment la liste a été constituée (péniblement), à quelle date elle s’est déclarée (tardivement) et comment la campagne a été menée (timidement), on ne peut qu’émettre de larges réserves sur la réelle motivation du triumvirat Jugy-Lavergne-Révelli à vouloir reprendre les rènes de la commune pour un troisième mandat... S’ils n’avaient pas proposé une liste, ils auraient donné l’impression de refuser la confrontation, de dédaigner le combat et de se dérober devant l’adversaire... Les tourtourains leur auraient alors reproché d’avoir honte de leur politique municipale et de ne pas oser se présenter devant les électeurs mais - dans ce schéma - la fierté des 3 compères n’y aurait pas survécu... Alors, quitte à perdre, autant que ce soit avec panache (et un peu de panachage !!..). Et voilà donc, le dimanche soir, - lors de l’annonce des résultats - notre cher Pierre qui est en pleine forme pour féliciter les vainqueurs... Que oui ! oh que oui !!.. Il est surtout soulagé, débarassé, délivré-libéré (comme dans la reine des neiges). Et dans son équipe, la morosité n’était pas là, la déception non plus (sauf une colistière qui a regretté amèrement d’avoir hésité et choisi le mauvais cheval - pardon le mauvais âne !). En résumé, la défaite n’était pas ressentie comme une épreuve mais plutôt comme une délivrance... Allez, pas grave !.. se disait le trio d’enfer... : on a eu ce que l’on cherchait au départ, on a obtenu tout ce que l’on a voulu et il vaut mieux passer la main, en sortant par une petite porte et sans garder le tête trop haute mais sans avoir abandonné le navire juste avant d’arriver au port...

Le journal Var-Matin a publié un article sur l’issue du scrutin :

...article signé J.J.(on espère le retour de Ginès !!...).

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

**..." deux mois de travail pour préparer notre programme" :
Le résultat est là, Fabien Brieugne a gagné, malgré une campagne très courte ...Est-ce à dire que pour gagner l’élection municipale à Tourtour, il faudrait s’engager le plus tard possible ? Non et non... Imaginons qu’une liste prenne six mois pour bien rencontrer la population, qu’elle organise environ 3 réunions publiques, qu’elle rédige des feuilles de projets (programme) amendables au fil des réunions et des idées apportées par les habitants : ne serait-ce pas ce qu’ils nomment la démocratie participative ? mais ne serait-ce pas cela qu’ils proposent d’installer ...ah oui..mais plus tard ?
Il ne suffit pas d’avoir gagné les 15 sièges ainsi pour que la preuve soit faite qu’une campagne électorale écourtée sur deux mois soit la solution idéale : la concertation efficace avec les villageois nécessite de nombreuses semaines et ne se limite pas à quatre ou cinq apéros-voisins-invités qui ne sont que des moyens de se donner bonne conscience et de se poser en garants de valeurs citoyennes collectives, alors que la concertation n’a touché que moins de 10% des votants potentiels...
Néanmoins, la théorie de "la fin justifie les moyens" a ses partisans et celle du "seul le résultat compte" ne manque pas d’adeptes...Hélas...

**..." et ils n’en laissent aucun à leur adversaire " :
Gagner les 15 sièges sur les 15 à pourvoir, ce n’est pas une belle victoire mais plutôt un résultat autocratique où le pouvoir communal sera confié à une seule liste qui cumulera toutes les délégations et responsabilités liées à la gestion des affaires du village. Aucun contre-pouvoir, aucune opposition, ce n’est pas l’assurance d’un conseil municipal pluriel, libre et indépendant, avec des adjoints et des conseillers qui auraient le droit et le devoir de proposer, de s’indigner, de s’insurger et de ne pas être asservis aux diktats du maire et d’un ou deux adjoints...
Puisque la liste de Fabien Brieugne a hérité de la pleine et totale gestion communale sans aucune autre forme d’opposition, il sera facile de voir comment se comportera le groupe des 15 élus pour ne pas être tenté par des dérives peu conformes avec les engagements pris devant les électeurs...

**..."de voir leurs attentes et ce qui ne leur convenait plus dans la municipalité en place " :
Voilà une belle occasion de nous faire participer - TOUS - à la vie de la cité !...Vous avez rencontré, écouté, compris, analysé ce qu’ont dit les invités à vos rencontres si efficaces que même les animatrices Tupperware vont vous envier : très bonne initiative qui a pu vous aider pour rédiger votre programme. Mais alors, ne serait-ce pas une bonne idée de nous faire partager - tous - à ce qui s’est dit dans ces réunions ? Ce n’est évidemment pas un secret d’Etat (ni de village) et faire découvrir aux habitants le résultat de vos discussions serait très bien apprécié par les tourtourains puisque ce serait une preuve concrète de votre volonté d’écouter vos administrés et les associer aux différentes étapes de votre projet municipal.
Pour les premiers jours du mandat, voilà une proposition simple et facile à mettre en place pour contenter ceux qui ont placé les 15 élus sur les trônes du conseil communal...
Puisque la désignation du maire a été reportée au minimum en mai (d’ici là, ce sera encore Pierre Jugy le maire !), ce délai supplémentaire va donc permettre à la liste de Fabien Brieugne de se préparer un peu plus pour l’installation et aussi pour la rédaction un peu plus précise du programme. D’accord, ils ont été élus , mais surtout en réaction contre la liste de Pierre Jugy et non parce qu’ils avaient un programme municipal supérieur. Relisons bien les chapitres abordés (environnement, personnel, patrimoine, population, travaux, sécurité, communication..), souvenons-nous de ceux qui ont été oubliés (sport, culture, social, éducation, santé, jumelage, chasse, festivités, comité des fêtes...) : il va bien falloir que les nouveaux élus nous rédigent un document que l’on espère plus précis où ils s’engageraient pour tels projets, tels objectifs, avec tels moyens, dans tels délais ! C’est ainsi que la liste s’est présentée : " un nouvel élan " ... Chiche !!...Mais sur quelles bases ? Sur un chèque en blanc ? Sur des chimères, des illusions, des mirages ??...
Un exemple : Dans le chapitre sécurité, la liste s’est engagée clairement sur la création d’un poste de garde municipal, à temps plein et sur l’année. Puisque la période estivale est bien la plus tendue au village, quelle est la position des nouveaux élus ? Le garde sera-t-il là en juin ? La recherche du candidat à ce poste est-elle prévue très vite ?... Si le dossier tarde trop, il ne sera peut-être pas utile de l’embaucher en décembre...(la situation sanitaire n’empêche pas -au contraire- de s’emparer du dossier pour le résoudre rapidement...).
La nouvelle équipe doit présenter aux habitants un cahier des charges, un projet global sur lequel elle s’engage pour les six ans et sur lequel il sera possible de faire - en 2026 - un bilan, un état des lieux sous forme de résultats précis en regard des objectifs fixés au départ ...Si elle ne le fait pas, si elle ne pose pas les bases d’une concertation honnête avec la population, elle aura bien du mal à faire croire qu’elle est partie pour un "nouvel élan" et elle réussira plutôt à nous convaincre qu’elle ne sera guère capable de faire mieux que les prédecesseurs.... Et les tourtourains ne l’ont pas élue pour un élan qui serait plutôt perçu comme un recul ....

... Demandez le programme !!...un vrai !...

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 17 septembre 2020