Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les candidats pour la 8ème circonscription du Var en 2017 > Marie-Pierre Burlando, candidate communiste sur la 8ème du Var > Marie-Pierre Burlando, candidate communiste sur la 8ème du Var

Marie-Pierre Burlando, candidate communiste sur la 8ème du Var

 Marie-Pierre Burlando,

 candidate communiste 

 sur la 8ème du Var 

Pour l’instant, seulement trois candidatures sont officiellement en lice pour la législative 2017 sur la 8ème circonscription du Var : Le premier inscrit sur la liste a été le député sortant, Olivier Audibert-Troin (candidat "Les Républicains") puis le candidat "sans étiquette" Pierre Jugy (avec soutien du Front National) et enfin la candidate communiste Marie-Pierre Burlando.

La semaine dernière, dans les colonnes de Var-Matin, l’article annonçant le soutien du FN à Pierre Jugy a occupé les esprits et provoqué de nombreuses réactions (et manifestement, dans la spirale des protestations, ce n’est pas encore prêt de s’estomper !) : mais juste en dessous, un autre article relatait la candidature du PCF sur la 8ème circonscription du Var. Pour le moment, aucune alliance avec d’autres forces de gauche n’est envisagée entre la candidate communiste et les autres forces proches de la gauche et les écologistes.

Il n’est guère certain (trois fois hélas !) que Marie-Pierre Burlando pourra bénéficier, dans cette campagne électorale, d’une couverture médiatique identique à celle du maire de Tourtour, dans les journaux et les médias télévisés : il est pourtant nécessaire d’accorder toute la place que mérite la candidature communiste en lui conférant volontiers un statut de communication de type "bouche à oreille", en espérant que cette approche "porte à porte" qui permet les échanges directs et les partages entre habitants et électeurs conduise à une adhésion des citoyens aux idées défendues par le PCF.....
Voici le premier article de présentation de la candidate proposée par le Parti Communiste Français :

"Les communistes entrent en piste dans la 8e" : (article Var-Matin)

"C’est au tour du Parti communiste français (PCF) de sortir du bois. Représentant "La France en commun-Front de gauche", Marie-Pierre Burlando est officiellement candidate aux législatives dans la 8e circonscription. Cette professeur des écoles de 44 ans à Entrecasteaux, militante syndicale, est mariée et mère de deux enfants. Son suppléant est Maurice Olivier, 68 ans, ancien cadre supérieur, et conseiller municipal de Salernes.
"Nous désirons une République qui soit sociale donnant le véritable pouvoir à ses habitants", déclare Marie-Pierre Burlando.
Avant d’expliquer les raisons de cette candidature : " Nous pensons que la victoire d’une politique de gauche est possible en s’opposant à Monsieur Macron, la droite, l’extrême droite et leurs projets de division et d’inégalités accentuées. Nous défendons une refondation de la pratique démocratique passant par l’instauration d’une sixième République dont les premières priorités seraient : le combat contre le chômage, une réelle égalité femmes-hommes, l’augmentation des salaires et des retraites, l’extension des services publics, le rejet de toutes formes de discrimination. "


(Marie-Pierre Burlando, militante syndicale au SNu-ipp-enseignants)

"Une économie sociale et solidaire"
Et de décliner les axes forts de son programme. Tout d’abord sur le plan de l’éducation. "Il est urgent que l’école devienne une réelle priorité nationale : arrêt des fermetures de classes, diminution des effectifs, nouvelles ouvertures y compris d’établissements. La qualité de l’enseignement doit aussi être défendue par le remplacement systématique des enseignants absents, la spécialisation de certains postes, une formation initiale améliorée et continue afin d’adapter le contenu de l’enseignement aux évolutions de la société."
À propos de la santé : "Nous sommes partisans de la mise en place d’une protection sociale du XXIe siècle : soins de qualité pour tous, une recherche médicale de pointe, une prise en compte de la souffrance au travail, du mal vivre, de la pollution, des problèmes alimentaires." Le tout via cinq axes clés : "le remboursement à 100 % des soins par la sécurité sociale, la mise à contribution des revenus financiers pour abonder en partie la protection sociale, la création de centres de santé notamment en zones rurales, le maintien d’hôpitaux à taille humaine, la revalorisation de la mission des personnels de santé."
Sur le front de l’emploi, outre la suppression de la loi Travail, du CICE et de la loi Macron, la candidate annonce : "Nous sommes pour l’extension des droits des travailleurs, le développement d’un véritable secteur public, moteur d’une croissance au service de tous."
Plus localement : "Nous nous opposons à une politique qui vise à transformer notre circonscription à n’être qu’une « circonscription dortoir" ou une "réserve" touristique. Le développement des nouvelles technologies rend possible l’installation d’entreprises de pointe. Le savoir-faire et les pratiques ancestrales peuvent assurer le maintien d’une agriculture de qualité et le développement d’une économie sociale et solidaire autour du bio, du bois, de la céramique et des énergies nouvelles".
Et d’ajouter : Pour nous, la commune, doit rester le socle incontournable sur lequel bâtir la maison France".
Signalons qu’aux dernières législatives de 2012, le Front de gauche (incluant le PCF) avait réuni 4,70 % des voix au premier tour. Mais aussi que pour l’heure aucune alliance n’est envisagée avec les écologistes ou la "France insoumise" de Mélenchon.
Fin de l’article signé M. B. et P. M.

Marie-Pierre Burlando, candidate communiste aux législatives, avec son suppléant Maurice Olivier. (Photo M. B.)

La candidate communiste est enseignante, professeur des écoles, et milite au syndicat SNU-Ipp : voici un extrait d’un article paru dans l’Humanité où Marie-Pierre Burlando démontre son engagement dans le domaine de l’education.

http://www.humanite.fr/lecole-publique-doit-etre-presente-dans-tous-les-villages-582082

"Les écoles rurales sont en effet dans le collimateur du ministère et servent souvent de variables d’ajustement. Quand on ouvre une nouvelle classe dans des zones urbaines, on en ferme dans l’arrière-pays. "Les fermetures ont lieu parce que l’État refuse de mettre plus de moyens dans l’éducation", tempête Marie-Pierre Burlando. Elle est enseignante à Montfort, syndiquée au SNUipp et proposée par la section du PCF de Brignoles pour figurer sur les listes Front de gauche aux prochaines élections régionales. Dans son village, la nouvelle école a tout juste un an. Elle peut accueillir sept classes, une de plus que le nombre existant. La municipalité comptait sur la création de logements sociaux pour attirer de nouvelles familles. Cette année, les effectifs sont passés de 135 enfants scolarisés à 134. Une sous-évaluation de l’inspecteur d’académie les avait estimés à 124. À la rentrée, l’école ne comptera plus que cinq classes. La syndicaliste fustige la logique de l’éducation nationale qui, dans les zones rurales, voudrait calquer la mise en place des cartes scolaires sur celle des grosses agglomérations en créant de larges groupes scolaires comme cela se fait pour les collège de canton, par exemple. Son compagnon, Patrice, est adjoint au maire chargé des écoles et du périscolaire. " On a tenté d’imaginer, avec mon homologue de Correns, la mutualisation de certaines activités du périscolaire, explique l’élu. Mais ça coûte finalement plus cher et rallonge les temps de transport." Et Marie-Pierre d’ajouter :" Le choix de la grosse école, c’est un service public absent de certaines zones du territoire. C’est le contraire d’une politique éducative ambitieuse. Le service public doit être présent dans tous les villages."
Émilien Urbach, Mardi, 25 Août, 2015, L’Humanité

_____Marie-Pierre Burlando_candidate PCF_____ 

On voit bien que la candidate communiste aborde concrètement les questions qui touchent aux préoccupations principales des habitants du territoire : éducation, santé, emploi, sécurité, les services publics, le pouvoir d’achat... Bonne campagne, camarade !...

_____________
Le suppléant, Maurice Olivier : présentation du candidat lors de l’élection municipale à Salernes en 2014 .
Voir article sur Var-Matin, le mardi 21 janvier 2014 (voir le lien internet suivant : http://archives.varmatin.com/salernes/m:nicipales-a-salernes-maurice-olivier-tete-de-liste-de-pour-un-avenir-a-salernes.1554361.html

Dans la continuité de ses engagements au service de la collectivité, Maurice Olivier, homme de gauche, a accepté de conduire la liste « Pour un avenir à Salernes ».

Var-Matin : Vous conduisez une liste communiste ?

C’est un raccourci trompeur que de résumer ainsi la situation. Je suis membre du PC, d’autres colistiers aussi, mais plus des deux tiers n’y sont pas engagés. Certains se reconnaissent dans le Front de gauche, d’autres sont écologistes ou sans attaches partisanes.

V-M : Votre liste est donc apolitique ?

Non. Mes colistiers revendiquent leur engagement clairement à gauche et cela crée une cohérence et une garantie d’efficacité qui semble difficile en d’autres cas, sauf à s’en remettre à la seule personnalité du maire.

V-M : Gérer une municipalité n’implique-t-il pas des capacités techniques ?

C’est vrai, pour la mise en œuvre des projets et l’application des décisions. À la publication de notre liste, les Salernois pourront constater qu’elle comporte les compétences nécessaires à une gestion efficace des affaires communales.

V-M : Quels éléments peuvent aider les électeurs à se déterminer pour vous ?

L’expérience : les Salernois doivent se souvenir d’une municipalité de gauche à direction communiste qui a permis la gratuité de l’eau potable, la réalisation du tout à l’égout avec station d’épuration, le développement de la maison de retraite et de l’aérium (actuel IME ) etc.. Des mesures concrètes seront arrêtées qui permettront à la population d’être consultée directement sur les affaires ayant des incidences au-delà d’un mandat. Tous les élus, libres de leurs décisions auront les moyens de pouvoir exercer leur mandat.

_______________________________

 

Répondre à cet article

Stats | 7 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 12 décembre 2017