Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Célébrités > 20 . Thierry Coste . > Photographe, armurier, loobyiste . > Mr Coste et son canon .

Mr Coste et son canon .

Mr Coste et son canon .

   

(Petit hommage à un personnage du village cumulant de nombreuses qualités qui lui permettent de ne pas déparer dans la catégorie des artistes de type moderne et contemporain).

On le sait (et Titi serait déçu qu’on ne le sache pas tous), notre Mr Coste local est un adepte de tout ce qui touche aux armes et en particulier ce qui tourne autour et dans le lobby de la vente d’armes, ici et partout dans le monde. 
Certains luttent pour la sauvegarde de la planète et des espèces, d’autres se battent pour leur disparition en prônant des valeurs d’exclusion sélective mais d’autres en font en plus le commerce et le théâtre de leurs exploits.

Thierry Coste est un monsieur aux qualités intrinsèquement indéniables : il sait le mal qu’il fait mais il écrit un livre  pour nous expliquer que c’est bien, il assume ses dérives avec cynisme sur l’antenne d’Europe 1. Il participe allègrement à l’installation de Jean Saint-Josse à la tête de "Chasse Pêche Nature Traditions" pour l’élection présidentielle mais, avec la même efficacité, contribue à sa mise à l’écart. Dans l’oeuvre de Titi, les règles sont précises, les traits sont rectilignes, les bornes sont fixées, les limites sont posées, . Le but est à atteindre, les moyens sont tous bons pour y arriver : notre Coste est comme ça, il en est fier, il revendique, il persiste, il signe. On peut faire ce que l’on voudra, il est installé sur un tel trône de certitude et de mégalomanie qu’il ne bronche pas d’un millimètre. Il est vrai qu’après avoir infiltré et noyauté les appareils politiques les plus hauts (de droite comme de gauche), il peut en arriver à se croire polyvalent et multicolore. Le lobbying est un métier où les valeurs d’entraide, de solidarité sont mises à l’écart et se traduisent rarement en faits : dans ce milieu en eaux troubles, il nage avec une belle aisance.

Il est bien difficile de connaître le mécanisme mental, le bocage psychologique qui peut conduire des individus à se réfugier dans les méandres et les dérives de la perversion humaine. Peut-être un virus d’origine diabolico-satanique touchant au plus profond de quelques individus réceptifs : un sida mental nécessitant le travail de chercheurs sur des années, pour aboutir à une quadrithérapie supprimant quelques effets mais conservant malgré tout l’initiale pathologie dangereuse (surtout pour les autres).

L’histoire de Guillaume Tell est un exemple typique des séquelles qui peuvent atteindre les malades touchés : attention, pas l’histoire suisse de la pomme, de la flèche et de l’arc .  
Non ! , le Comité Guillaume Tell : un cercle d’initiés (avec quand même des milliers de membres) qui milite internationalement pour la sauvergarde et l’amélioration des conditions d’attribution et de conservation des armes à feu. Sous prétexte de la défense des intérêts des chasseurs, des tireurs sportifs et des collectionneurs d’armes à feu, on touche à la préservation du marché lucratif de la vente d’armes. On sait tous qu’à côté de ce marché, un circuit parallèle est en place pour approvisionner des groupuscules activistes, des bandes organisées de zones sensibles et des gangs de malfrats de première catégorie. Ce circuit parallèle n’est pas soumis à des règles précises en termes juridiques ni institutionnels : le but est donc d’arriver in fine (et petit à petit) à un contrôle organisé de toute cette gigantesque manne financière . Les Etats-Unis sont les pionniers et les modèles de cette lutte économico-politique visant à la légalisation totale, pure et simple des armes à feu aux citoyens (hormis quelques légères interdictions). Notre pays se dirige peu à peu vers cette philosophie et certains leaders d’opinions et de réseaux quasi occultes sont les VRP de cette démarche.

Cette attitude ne désole guère notre Mr Coste : que les objectifs de cette entreprise de justice expéditive et de loi du talion (conséquences très probables bien que non avouées) soient condamnés par les hautes instances des organisations sociales, religieuses syndicales,humanitaires, cela Titi Coste n’en a cure....

On comprend que Mr Coste se soit régalé lors de la dernière assemblée générale des chasseurs à Tourtour : chacun peut conserver une arme pour les battues, même s’il représente incontestablement un danger potentiel réel pour lui et pour les autres. La question est réglée, le vote est enteriné, bonne maison ! (ça s’est bien passé) .

On comprend aussi que Mr Coste se régale quand il assiste parfois aux séances du conseil municipal et qu’il procède par oeillades, clins d’oeil, hochements de tête en direction de la première adjointe et du premier magistrat . Du grand art ! Ceux qui n’ont jamais assisté à ces simagrées puériles ne peuvent guère se faire une idée juste du contenu démocratique des discussions au premier étage du château.... Cela dit, le nombre de décisions importantes prises en 17 mois par la mairie ne nous autorise pas à vivre dans la psychose des actions engagées par Titi (le résultat total étant très voisin de l’ensemble vide).

Allez ! j’arrête ! Ne vous ennuyez pas avec mes positions que vous risquez de prendre comme subjectives : le mieux c’est d’aller sur Internet, sur Google et vous cherchez " comité Guillaume Tell" ou alors "Thierry Coste" ou alors "lobbying" . Si vous ne trouvez aucun sujet d’inquiétude, d’anxiété ou de méfiance, ne vous privez pas de la dire, vous pourrez même signer "la fée Winchester "...

Au fait ! je n’ai pas oublié le titre de l’article ! 

Notre cher monsieur Coste a toujours son appareil photo en bandoulière (parfois dans le carnier) : on le voit sans arrêt faire crépiter son réflex pour saisir surtout les épisodes marquants de la vie people-bling bling du trio Patou-Pierre-Olivier. L’autre soir, perché sur une jardinière, il tendait le bras pour saisir le scoop de Jo d’Aups servant la soupe au pistou à sa pimpante épouse : un vrai poète !
En tout cas, quand il avait fallu choisir la marque de son appareil, il n’a pas hésité une seconde, il a pris un "CANON" . Bravo Titi !! Tu es fidèles à tes idées, si noires soient-elles ....

Un petit détail : dans le magasin photo, Patou préférait de loin une autre marque... "NIKON"........

 

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017