Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 02 . Le Conseil Municipal. > On a frôlé le clash à la mairie de Tourtour !!!....

On a frôlé le clash à la mairie de Tourtour !!!....

 

 On a frôlé le clash à la mairie de Tourtour ...!

En provençal, on dit "Mèfi " !! Danger !! .....
Dans l’article ci-dessous, rien n’est certifié à 100% ni même à 80% mais la majorité des faits racontés sont vérifiables, en particulier auprès des intéressé(e)s... Il n’est donc pas question que tout ou partie du texte soit repris avec la phrase " c’est Giraud qui l’a dit " !... Non, non ! Ce n’est pas mon habitude d’émettre des réserves sur ce que j’écris mais ce cas précis m’y contraint pour une fois : il ne serait pas honnête que je vous laisse l’impression qu’il faut tout prendre pour argent comptant ... Les personnes mises en cause sont principalement des élus dans l’exercice de leurs fonctions municipales et ils ont évidemment droit à notre considération et notre respect pour leurs délégations respectives .
Néanmoins, nous avons aussi le droit de nous pencher sur certains points afin de disséquer les étapes successives d’une anecdote pleine de sens cachés et de conséquences pour l’instant imprévisibles .
Afin de tirer totalement le "parapluie de la couverture sur soi", si un paragraphe prête à confusion ou comporte des erreurs manifestes, soyez gentils de le signaler (ou le faire signaler) afin qu’une correction puisse être apportée : cela signifie que les infos dont on dispose actuellement (ce 23 août) ne sont pas toutes vérifiables et parfois même contradictoires avec d’autres . 
Prudence donc pour celui qui écrit et pour celui qui lit !...
 

Si l’on veut résumer l’histoire on peut employer un style télégraphique : emploi mairie, école, surveillance, fin de contrat, remplacement, Mme Coste, Isabelle, Maureen, démissions, réunion conseil, décision, embauche ....

Ce qui est vraiment irréfutable c’est que cet épisode de la vie municipale va rester comme un des faits marquants de l’été 2011 : notre maire est toujours en train de souligner que Tourtour est premier, le plus fort, les plus malin, le plus ci et souvent le plus ça ... que la mairie est soudée, que les élus sont tous unis et solidaires et que le personnel de la mairie est comme les cinq doigts de la main ... Celui qui n’est là que de passage pour l’aïoli ou la paëlla et qui entend les louanges du maire prononcées sur une estrade, celui-là n’a aucune raison de ne pas y croire . Dans le même registre, le tourtourain qui ne se tient pas au courant de l’actualité du village, qui ne cherche ni à savoir ni à comprendre, qui ne veut se mêler de rien pour ne pas avoir de responsabilité à assumer, cet habitant ne risque guère de se douter qu’en coulisses, les choses ne sont pas aussi idylliques, loin de là ... Une autre catégorie de citoyens sera toujours du côté du maire pour ne pas avoir à se poser de questions et pour se donner la bonne conscience d’être toujours du bon côté : là, on gobe tout, on enfourne, on avale et tout va bien ! Il ne faut rien dire, il faut applaudir, il faut sourire ... On vit dans le village dans le ciel et on ne doit pas nuire à l’image d’album-photos d’une commune en papier mâché ...

Mais pourtant, le papier glacé se froisse parfois et le ruban qui emballe le cadeau se déchire souvent : notre village n’est à l’abri de rien et ne baigne pas dans un nuage de coton ni dans un ciel de flocons d’ouate . On essaie de cacher les réalités mais cette politique de l’omerta et de l’autruche ne parviendra jamais à gommer les difficultés qui se posent et les problèmes qui s’additionnent . Les tourtourains savent évidemment ce qui se passe vraiment et ils commencent à véritablement s’inquiéter : les pneus crevés, les vols et cambriolages, les bagarres et les incivilités sont devenus des faits divers communs et il serait criminel et irresponsable de ne pas faire face à ces nouvelles conditions de vie sur notre village (qui ne peut pas continuer à se croire en dehors de toutes les situations difficiles grâce à une altitude plus haute que dans la vallée ...). Il n’est pas question de laisser penser que Tourtour est devenu le théâtre d’exactions journalières et d’une insécurité insupportable mais il n’est pas non plus question de nier les évolutions sociologiques qui nous touchent aussi, dans notre village .

Pour faire face à cette situation, la mairie a besoin de solidarité dans l’action et l’équipe municipale doit se retrousser les manches pour affronter le problème avec énergie et volonté . C’est dans ce genre de période troublée que l’on découvre la véritable motivation des élus et leurs capacités respectives à surmonter les épreuves qui se posent . L’épisode de ce lundi risque de nous éclairer sur les réelles compétences de nos élus pour répondre avec efficacité et unité aux obstacles trouvés sur la longue route du mandat municipal ...

L’équipe municipale, le maire, les adjoints et les conseillers municipaux doivent adopter une position et une démarche communes afin que les habitants sentent leur solidarité dans la recherche des solutions . Dans ce processus, les rapports avec le personnel municipal doivent être privilégiés afin que l’ensemble des employés territoriaux se trouve dans une spirale de lutte contre les problèmes posés . Si jamais des fissures se produisaient, si des craquelures se faisaient sentir, c’est toute l’action municipale en général qui serait remise en cause .

On ne se dit pas assez qu’il reste encore pratiquement la moitié du mandat confié à nos élus pour la gestion communale : 32 mois qui restent avant le prochain scrutin , c’est quelque chose quand même !! Si le maire ne met pas une petite tape sur la table du conseil pour rappeler à chacun le besoin d’unité et de solidarité entre membres de l’équipe, la situation risquera d’être difficile - pour eux, mais aussi pour le village - .

Les causes du psychodrame de ce lundi restent relativement opaques mais des éléments précis nous permettront de réfléchir au déroulement d’un épisode bien révélateur : le personnel municipal est au centre du scénario et en particulier les postes territoriaux affectés à l’école publique : l’entretien, la surveillance, la cuisine et le poste ATSEM (agent technique spécialisé école maternelle) rattaché à l’enseignante . D’après des sources de personnes concernées, le poste d’Isabelle aurait été rebasculé vers Maureen mais les examens et concours nécessaires à l’emploi d’ATSEM étaient obtenus par toutes les deux . Une préférence aurait été donnée à Maureen après une convocation d’Isabelle chez la première adjointe, Mme Coste, grande prêtresse autodéclarée des finances communales, du personnel communal et de la marche totale des services techniques...(autrement dit " la frème qué fa marchia lou villagié...). Ceux qui ont aperçu Isabelle en pleurs se sont vite doutés que quelque chose de grave venait de se passer et effectivement les "événements" vont se précipiter à la faveur du téléphone que l’on dit arabe (et qui montre sa grande efficacité puisque les plateformes d’Orange sont maintenant installées au Maroc..). Tiens, au fait : l’antenne Orange, le maire nous avait promis une amélioration des relais il ya deux ans , une borne devait être posée à l’école, puis à l’église ...toujours rien ! pas grave ! ....

Dès 11h00 du matin, une réunion a été organisée à la mairie car ça commençait à faire du barouf dans tous les sens : à tel point que 4 démissions auraient été proposées avec un discours similaire . " Ce n’est pas normal du tout, je ne suis pas d’accord avec ce genre de procédé, si ça reste comme cela je démissionne ..." : les 4 protestataires seraient Emmanuelle et Nadège puis Henri et Marc (pour une fois on ne va pas écorcher son prénom..). La discussion a duré très longtemps, ce qui est le signe évident que le conflit n’était pas anodin et que les arguments ont sans doute fusé à la vitesse des scuds sur Islamabad !... Ce qui aurait été mis en balance, c’est la position quelque peu rapide, individuelle et autoritaire de Patricia Coste qui aurait eu des raisons personnelles (et bientôt familiales) pour favoriser Maureen : les 4 rebelles (je n’ai que des petits guillemets sur mon ordi , donc pour le mot rebelles vous en mettez des gros ...) .

Je vous avoue que je ne comprends pas que l’on fasse un foin pour une pécadille qui n’a aucun rapport avec d’autres faits de favoritisme, de passe-droits, de piston qui ont déjà été dénoncés et qui n’ont pas soulevé de gros émois !!... 
Quel est le problème ? Patou fait, pour une fois, un geste qui peut la rendre humaine, charitable (et presque sympathique) et voilà que 4 élus s’offusquent !!!.... Quand ils ont voté le principe de vente des Moulières ( l’acte sera signé "quand les finances seront basses...dixit Mr Jugy) ils n’ont pas eu le moindre scrupule ! Et là, pour un emploi à l’école, ils montent au créneau comme si Mme Coste avait décidé de dévier la source du Rosaire vers Aups !! Ouh la la , on se calme !! Patou place une jeune fille sur un poste qu’elle mérite, que dire ? Elle déplace Isabelle sur le poste de nettoyage pour lui éviter le stress des enfants et des responsabilités qui en découlent auprès de l’enseignante ... En contrepartie de ce réaménagement de poste, Patou la remerciait pour les deux années où elle a su occuper le poste avant de passer le diplôme ...Quatre démissions pour un pétard mouillé ! Mais ils sont fous ces élus !! Ils n’ont vraiment rien compris à la démarche de notre chère Patricia qui a voulu favoriser la belle Maureen pour bien lui montrer que, maintenant, elle était admise dans le giron des Coste et qu’elle pouvait épouser le garçon mais aussi la famille ! C’est pas beau ça, c’est pas généreux ? Et 4 comiques auraient voulu rendre le tablier pour une aussi belle preuve d’amour d’une belle-maman !! Et regardons bien, calmement, à l’abri des tourments de l’escalier du château ... Qui aurait dit, voilà quelques mois, que la famille Coste serait heureuse de préparer la noce ? Qui aurait pensé que le requin des ministères, le rapace des cabinets d’affaires accepterait que son fils vienne à la maison avec une roturière de basse zone qui va voir sa famille dans un immeuble HLM (que le pote Olivier traite de repère de crâmés !...) ? Qui l’eût cru, en dehors de Lustucru ? Et qui aurait imaginé que la Britney de l’ancienne décharge se déculotte (elle n’était jamais aussi loin ...) devant une gamine dont le père conduit des camions ... (Fabrice a pas mal de caillasse mais la plus grosse partie est dans la benne !...) ? Eh bien oui, elle a osé ! Patou est retombée sur la terre de tout le monde, elle a cessé de se prendre pour la madonne des bastides et elle voulait faire un petit cadeau à sa future bru, sous forme d’un emploi de fonctionnaire territorial (ce qui est un cadeau qui dure au moins quarante ans, sans se briser ...) .

Et voilà t’y pas qu’on vient lui chercher des noises et remettre en cause sa loyauté familiale !!... Merde alors ! Allons, bande de malotrus ! Vous votez tout sans même savoir de quoi il s’agit et là, vous nous faites un fromage pour fifrelou ! Vous rigolez ou quoi ? Quand Mme Coste écrit des saletés sur Jean Lainé, votre collègue élu sur votre propre liste, vous ne bronchez pas ! Elle bousille l’ambiance de travail de tout le château et vous fermez vos becs ! Et là, pour si peu, vous ruez dans les brancards ! On rêve ...

Quand j’ai entendu parler de cette anecdote, je me suis souvenu que les écoliers sont très sensibles au magnétisme qui accompagne la neige (et qui n’est pas le même que celui dispense notre chère Chrystèle avec ses mains ...) : il faut donc en déduire que les fortes chaleurs dégagent une forte nuée qui perturbe la lucidité des élus haut-varois ... Comment peut-on les excuser d’avoir manqué autant de perspicacité et d’humanité pour avoir voulu contrecarrer les volontés généreuses de la première adjointe ? Cette Mme Coste avait enfin l’occasion de se révéler aux habitants qui ne connaissent d’elles que les dandinements - ma foi, fort agréables - et les déhanchements - ma foi, fort suggestifs - au pied du podium de la place ( ou chemin des Sausses pour les plus intimes !)...Elle pouvait donc être découverte sous un autre jour, presque comme une femme, et là, patatras, des pisse-froids se mettent en travers pour se donner la bonne conscience d’avoir au moins réagi une fois en 3 ans de mandat ! Quel gachis , quelle gabegie !...

La réunion a duré plus de deux heures et demi et l’on n’a guère besoin de savoir ce qui s’est exactement dit, mais on sait en tout cas que l’humanisme de notre chère Patricia a été récompensé car Maureen est engagée à l’école : pour l’instant, l’emploi est à mi-temps mais Patou n’a pas dit son dernier mot ni sorti ses meilleurs atouts, ni ses atours (miam ! miam !..). Isabelle continue comme l’an dernier et le cas de Virginie sera étudié après la rentrée scolaire...
Si l’on fait un bilan de ce lundi un peu chaud (34 ° et braises chez les élus) on peut s’apercevoir qu’un nouveau mi-temps vient d’être créé sur la commune et il faut donc se réjouir que les statistiques de l’emploi soient donc en hausse sur notre village ...Cela dit, les finances risquent de subir des aléas et des gros filous vont nous endormir là-dessus pour nous faire croire à une vente inéluctable des Moulières ... : on va donc rester en vigilance rouge !... 
Une remarque : on saura un jour pourquoi Mr Lavergne se serait trouvé parmi les contestataires mais cela sent un tantinet la rivalité cachée ...Mr le Maire va devoir organiser une bonne bouffe pour arranger tout cela et surtout pour tenter de faire croire que l’équipe municipale est soudée ... LOL, MDR, Ptdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.
Une autre remarque : Cet épisode a fait couler beaucoup d’encre et suscité de belles discussions et parmi les remarques formulées, il faut aussi retenir celle de Nathalie (élue à Solliès) qui faisait noter que cette mascarade avait eu au moins l’avantage d’avoir provoqué une réunion de travail entre élus tourtourains, ce qui n’avait jamais été le cas (elle disait que les réunions ne se faisaient qu’avec le maire et les 3 adjoints..) .à vérifier . 


Un détail : je sais qu’on peut agrandir la taille des guillemets, la preuve 
 " !!

 

 

Vos commentaires

  • Le 25 août 2011 à 13:56, par Nathalie LT En réponse à : Réaction

    Ça faisait un petit moment que je n’avais pas réagis sur ton site, vu que l’on se voit presque tous les jours la discussion prend le dessus sur l’écriture.
    Je me décide pour 4 raisons, un : tu me nommes expressément , deux : tu le demandes toi même en début d ’article, trois : je ne t ’ai pas vu ce matin, quatre : écrire ne me feras pas de mal,

    Je ne tiens pas à polémiquer sur le rôle de future belle-mère de Mme Coste chacun peut prendre ton article entre le 1er et le 4ème degré, mais plutôt reprendre les paroles que tu me fais dire.

    Ce lundi soir, tu étais assis à la table près de l’union (là ou l’on peut dire le reste..), je ne t’avais pas vu de la journée et je me suis approchée pour te dire bonsoir. Tu étais attablé avec 2 territoriaux (titulaire ou non) et 2 futurs possibles candidats au élection municipale de 2014 ; dans ce contexte la vie municipale était un sujet tout trouvé.

    Nous avons l’habitude, vu ma fonction d ’élue depuis plus de 10 ans de discuter sur les rouages « administratifs » de la commune , ce soir là comme souvent nous avons abordé les logements sociaux et les subventions du CG , le centre aéré ou je n’ai pas pu répondre vu que dans ma commune c’est municipal et à Tourtour c’est une association et que je ne connais pas la convention, le PLU à venir et les diverses réunions qui se sont tenues à Solliès, les divers statuts des employés municipaux,

    Tu m’as demandé si j’étais au courant des bruits qui circulaient, je t’ai répondu comme tout le monde, tu m’as appris l’histoire des 4 démissions.

    Il est vrai j’ai souligné « tu vois qu’il y a des réunions de travail ! », mais en aucun cas je n’ai attesté que c’était la première ou qu’il n’y en avait jamais eu, cette réflexion n’est pas venu de moi.

    J’ai du ajouter « tu vois, certains disent que les décisions se prennent à 4, ce n’est pas le cas. », je parlais de décisions et non pas de réunion puisque dans ma commune les réunions d’adjoint ont lieu tous les lundis et les orientations sont ensuite discutées et étudiées dans des groupes travail spécifiques.

    Je ne me permettrais pas de critiquer la méthode de travail des élus d’une commune, même si chacun est volontaire les rouages d’une mairie sont à apprendre et rien n’est acquis par avance de plus je sais assez la difficulté qu’il peut y avoir pour mener à bien sa vie familiale et sa vie « élective », tout en n’oubliant pas sa vie professionnelle et pourquoi pas associative ou culturelle.

    Par contre en tant que citoyenne je ne me gênerais pas pour faire connaître mon opinion sur les positions ou orientations prises, signer des pétitions pour la défense de la poste ou du site des Moulières,mais ça tu n’en doutes pas.

    A toute à l’heure au café.

  • Le 25 août 2011 à 21:43, par Goure En réponse à : Toujours Tourtour !

    Je ne vais pas me mêler d’une affaire qui ne me concerne en rien, mais je ne peux m’empêcher d’ajouter ceci : "Béni était le temps où avec un examen (et un concours) passé en bonne et due forme, on était TRANQUILLE pour le restant de sa carrière !!
    A quoi sert de passer un examen s’il ne sert plus à rien ???
    Triste époque !!

  • Le 27 août 2011 à 16:57, par Gilbert Giraud En réponse à : Réponse à réaction ...

    Chère Nathalie, tu as bien raison, ça ne te fera pas de mal d’écrire un peu car nous avons tous besoin de petites séances de recyclage en orthographe et en grammaire ... Tu as voulu réagir à cet article mais tu t’es contentée de commenter seulement 2 lignes sur les 107 qu’il contenait ! : les 98% du texte ont donc reçu ton assentiment, tu me fais un honneur que je n’osais espérer !...

    On ne va pas passer le réveillon sur ton message mais on peut malgré tout faire quelques remarques ... :

    ** 1) : Il ne suffit pas, chère Nathalie, d’écrire quelque chose pour que cela soit vrai mais pas plus pour moi que pour toi ! Il ne suffit pas que tu dises " cette réflexion n’est pas venue de moi !" pour que l’on soit obligée de te croire . Ceux qui étaient à notre table m’ont confirmé avoir effectivement entendu cela " de ta bouche" et ils ont même rajouté que tu avais noté qu’il fallait retenir cela comme le seul point positif de cette regrettable affaire . Afin que cela soit plus clair, les sceptiques pourront se renseigner auprès des présents (voir paragraphe suivant), ils n’ont pas le couteau sous la gorge ... Ce n’est pas la première fois que l’on m’accuse de mensonge, cela fera une nouvelle fois où le ballon se dégonflera ...

    ** 2) : Afin d’éviter des supputations inutiles, on va compléter quelques unes de tes phrases pour leur apporter des précisions qui peuvent être utiles : " Tu étais attablé avec 2 territoriaux (titulaire ou non) et 2 futurs possibles candidats au élection municipale de 2014 ; dans ce contexte la vie municipale était un sujet tout trouvé." ... La vie municipale a tellement de méandres et de tunnels qu’elle peut suciter des débats entre des personnes qui s’intéressent à la gestion de leur commune et il serait même souhaitable qu’elle en provoquât davantage ! Toujours est-il que les deux territoriaux étaient Claude et Mariette, titulaires tous les deux, qui ne rougissent pas encore de se trouver autour d’une table avec moi (et qui ne méritent donc pas de rester dans l’anonymat puisqu’ils sont une espèce en voie de disparition... !!). Les " deux futurs possibles candidats " pour la mairie en 2014 : là aussi, chère Nathalie, rendons hommage à ces deux citoyens qui auront peut-être en mains l’avenir de notre belle commune et les destinées de leurs administrés . Le premier, Gilbert Gibellin, est coaché par son chef de campagne Féfé aidé par JM Simon et Bertrand : on se doute un peu que la continuité sera le maître mot du discours électoral ( dont la musique de fond sera bien sûr le fameux refrain " mi branlô tout soulé ..). A côté de cette candidature "officille " que nous connaissons depuis des mois, un autre citoyen se positionne pour participer au scrutin : il ne se déclare pas obligatoirement comme tête de liste mais il veut participer activement à la vie politique municipale avec d’autres volontaires . Fabrice Magrini est nouveau au village (avec son épouse Rachida et son fils Enzo) mais il a déjà su s’intégrer à la vie du village, aux associations et à l’école . Il commence à discuter avec d’autres candidats potentiels et certains contacts ont été déjà été pris avec des habitants de divers horizons afin de créer une alternative crédible : il mérite largement que l’on se penche avec lui sur le devenir de Tourtour et il mérite encore plus qu’on ne le laisse pas dans l’anonymat (quitte à en parler, autant dire qui il est ...). Par contre, puisque tu étais avec nous, tu aurais pu rajouter " avec en plus, l’épouse d’un futur candidat aux municipales de Tourtour : pour l’instant, on ne connait pas la date mais le Chabal des Moulières nous a confié " dès que j’arrête de travailler ..." : on ne sait pas encore s’il sera donc sur les rangs en 2014, son état de santé sera sans doute un élément crucial ...En tout cas, si c’est en 2014, entre Gibe et Jean-Louis, on va rigoler deux minutes !!

    ** Un détail : tu as fait la liste des sujets que tu avais abordé à notre table, mais tu en as oublié un : tu as longuement fait des louanges sur cette chère Mme Candelé et tu as tenu à souligner quelques affaires où elle s’est vraiment illustrée ... Elle méritait qu’on lui rende, elle aussi, un hommage vibrant (comme tu as su si bien le faire lundi soir !..).

    Chère Nathalie, à bientôt, à l’Union (là où on peut dire ce que l’on pense, librement, sans avoir peur que ce soit répété ou écrit - on assume ce que l’on dit, puisque c’est libre, donc sans arrière-pensées - ...) !

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017