Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 07 . Situation financière et budgétaire . > Parquets et carreaux ...

Parquets et carreaux ...

 Parquets et carreaux ...

Fini le temps de l’alerte rouge sur les finances ! Fini le temps de la Patou Coste qui psychotait sur les réserves budgétaires qu’elle nous déclarait en faillite ! Fini le temps de la mise en cause de la gestion de l’équipe municipale précédente (celle du maire Jean Lainé) qui aurait soi-disant conduit la commune à un goufre financier ! Fini le temps des mensonges calculés, des attaques déguisées, des contre-vérités maquillées en arguments chiffrés, des paradoxes érigés en certitudes camouflées ...!!!

Aujourd’hui on comprend que les accusations lancées par notre première adjointe (dans le rôle de la Mère Denis qui lave plus blanc) ne tenaient absolument pas la route et n’étaient qu’une manoeuvre politicienne de basse catégorie dont elle a le secret .
Pour preuve, les dépenses que la municipalité engage depuis des mois et qui semblent accréditer l’idée d’une bonne santé financière "retrouvée" (bien que n’ayant jamais été perdue..). On se souvient par exemple des frais de matériel informatique et bureautique qui ont alimenté des caisses "proches voisines" et l’on constate aujourd’hui des travaux de restructuration des locaux du château communal : évidemment des aménagements étaient nécessaires et il ne serait guère raisonnable de tout remettre en cause. Un nouvel agencement des bureaux, un nouveau système d’accueil des administrés, tout cela est un plus pour le village et ces investissements ne peuvent pas être contestés .
Par contre, n’est-il pas légitime de se poser des petites questions sur les travaux qui se terminent cette semaine au rez-de-chaussée .

La salle du Conseil Municipal (et des mariages) avait été totalement refaite lors de son transfert au rez-de-chaussée . Au sol, un revêtement "granito" datait des années 1960, quand cette salle était celle de l’école communale et que ma tante Yvette Giraud (la maman de Michel et de Marie-Claude) l’institutrice de l’époque, avait demandé ce type de sol pour être d’un entretien plus facile (car n’oublions pas que le ménage était fait par les écoliers !). Ce sol n’était plus ni en état ni tendance déco et tant mieux qu’il ait été changé avec des dalles lino de 30x30 qui représentaient un parquet du plus bel effet  et je l’avais souligné avec plaisir . C’était début avril ! Et là, fin juin, donc 3 mois après environ, la même boîte (Goliath au Puget sur Argens) est venue poser du parquet flottant sur ces mêmes dalles . C’est pas du gaspillage ça ?? Il y a obligatoirement des explications logiques à cette situation légèrement ubuesque : vivement que nous soyons informés de ce qui a conduit à ce recouvrement du sol .

Au rez-de-chaussée, les travaux ont également concerné la zone d’accueil et le bas de l’escalier et tout cet espace a lui aussi était recouvert avec du parquet flottant (évidemment par souci d’uniformité et de continuité...). Mais il y a un petit hic que de nombreux tourtourains ont relevé et ont un peu de mal à avaler . Il s’agit tout simplement des carreaux magnifiques qui étaient là depuis des lustres : des carreaux-ciment  teintés dans la masse .  Cette décoration est très recherchée aujourd’hui et de nombreux équipements se dotent à grands frais de ce type de sol (le prix du m² est environ de 500 €) . Eh bien nous, on les cache nos carreaux qui avaient la rose des sables au centre !! 

Là aussi, ça mérite une petite explication bien précise : sacrifier à la mode du parquet flottant de qualité moyenne au détriment de magnifiques carreaux, c’est une atteinte pure et simple au patrimoine communal . Evidemment, fallait changer, c’est plus moderne, ça va mieux, et patin et couffin. 

Au fait, pour faire encore mieux, le parquet est teinté cérusé vert-bleu et il fallait bien ça ....

Allez ! ce n’est pas grave !! Avec les dépenses engagées, on espère malgré tout que l’entrée de la mairie sera bientôt aménagée : on se souvient que la promesse avait été faite de placer l’escalier d’entrée (à l’extérieur) aux normes règlementaires pour l’accession des personnes handicapées à mobilité réduite . Pour les WC publics, une pente goudronnée a été faite ! Pour l’escalier du château communal, ça va bientôt venir ...

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le lundi 12 février 2018