Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 28 . L’élection municipale de 2020... > La campagne de chaque liste ... > La campagne sur les médias, les réseaux sociaux... > Pierre Jugy a payé ses errances avec le FN : Tourtour vote pour Fabien (...)

Pierre Jugy a payé ses errances avec le FN : Tourtour vote pour Fabien Brieugne et sa liste entière !!...

Pierre Jugy a payé ses errances avec le FN :

Tourtour vote pour Fabien Brieugne et sa liste entière !!...

Le château communal ne connaîtra pas de second tour (et pourtant, à Tourtour, on compte deux fois "tour" !!)...Les résultats du premier tour sont tombés et ils n’ont souffert d’aucune contestation : la liste de Fabien Brieugne est élue, toute entière, tête de liste et ses 14 colistiers ... Sans Partage ...
Dans le fond, les électeurs tourtourains ont anticipé le discours présidentiel de ce lundi soir et ils ont déjà placé toute la liste Jugy en confinement total, pendant 6 ans ...(Claude Tabaton a déjà prévenu qu’il ne sera pas candidat la prochaine fois !).

Rappel des résultats chiffrés du scrutin du 15 mars :

610 inscrits, 65,74 % de votants, 61,15 % d’exprimés, 401 votants, 373 exprimés
Taux d’abstention : 34,26 %, 6,98 % de votes blancs, 0,00 % de votes nuls, 28 votes blancs, 0 vote nul

Sont élus au 1er tour, liste entière conduite par Fabien Brieugne :

Claude Catrice 212 voix 56,84 %, Christian Gagliano 209 voix 56,03 % , Sébastien Ziegler-Wermescher 209 voix 56,03 %, Cassandra Camplong 207 voix 55,50 % , Bernard Roux 207 voix 55,50 % , Fabien Brieugne 204 voix 54,69 % , Patrick Giraud 202 voix 54,16 %, Perrine Gommé 200 voix 53,62 % , Sandra Perez 200 voix 53,62 %, Brigitte Bremond Perez 199 voix 53,35 % , Yves Boucharlat 198 voix 53,08 %, Nathalie Faup 198 voix 53,08 % , Philippe Debaveye 196 voix 52,55 %, Sophie Liagre 196 voix 52,55 % , Claude Thomassin 195 voix 52,28 %.

Rappel des scores obtenus par la liste de Pierre Jugy :

Emmanuelle Paille 175 voix 46,92 %, Pierre Jugy 165 voix 44,24 %, Catherine Dall’erta 164 voix 43,97 %, Denise Toussan 164 voix 43,97 %, Magali Lachal 163 voix 43,70 %, Nadège Paulin 163 voix 43,70 %, Olivier Revelli 162 voix 43,43 %, Marc Lavergne 161 voix 43,16 %, Nathalie Gras 160 voix 42,90 %, Claudine Husser 160 voix 42,90 %, Sébastien Olivieri 160 voix 42,90 %, Dominique Delebarre 159 voix 42,63 %, Christophe Toussan 156 voix 41,82 %, Claude Tabaton-Tuiliere 155 voix 41,55 %, Annelies Van Vuurden 119 voix 31,90 %

Toutes nos féliciations à la liste "un nouvel élan pour Tourtour" qui est élue sans partage, ce qui signifie sans opposition : cela risque de se poser comme un aspect qui ne sera pas obligatoirement un point positif puisqu’il n’a jamais été totalement prouvé qu’une gestion municipale sans aucune marque de contre-pouvoir empêchait d’engendrer des comportements d’élus peu démocratiques. Dans ce domaine, comme dans beaucoup d’autres, l’équipe Brieugne va devoir faire preuve d’une grande vigilance.

Les suffrages obtenus par les candidats s’échelonnent entre 212 et 195 (moyenne 202) et les pourcentages obtenus entre 56,84 et 52,28 (moyenne 54,56) : la majorité demandée pour être élu au premier tour était de 187 voix.
Le podium est Claude Catrice sur la plus haute marche, tandis que Christian Gagliano et Sébastien Ziegler complètent le trio vainqueur : tous les colistiers se réuniront en conseil municipal pour désigner le maire et la surprise ne sera pas énorme avec l’intronisation de Fabien Brieugne. Des rencontres préparatoires (la première ce lundi 16) permettront à tous les candidats élus de définir les attributions de délégations aux adjoints (3) et aux 11 conseillers : qui aura le poste de premier adjoint ? (sans suspense, Claude Catrice qui s’occupera des finances et du budget). Qui aura la délégation aux travaux ? au personnel ? à l’urbanisme et voirie ? à lécole et au social ? Ces réunions seront les premières séances de travail municipal avant les actions concrètes avec les divers services communaux.
Sans doute, les yeux et les oreilles des habitants seront directement orientées vers la désignation des adjoints qui seront chargés du personnel communal (services administratifs et techniques) pour succéder en particulier à Olivier Révelli : des bruits de corridor laissent penser que la délégation serait confiée à un adjoint habitué à la gestion humaine autant que celle des travaux (en particulier des étagères grises ! lol). Etre capable de négocier avec Jean-Marc Simon puis de faire passer les consignes à l’équipe DEC2J2 (initiales des prénoms), c’est la promesse d’avoir un mandat qui n’aura guère la tranquillité du long fleuve...

La large victoire de l’équipe Brieugne s’explique d’abord par le rejet des accoquinages de Pierre Jugy avec le RN (le FN à l’époque de la législative de 2017) : le rêve fou du maire sortant était coincé en travers de la gorge de très nombreux tourtourains et cette élection municipale a donc été l’occasion de libérer le larynx des électeurs. Pierre et son équipe ont toujours tenté de minimiser leur attitude lors de cet épisode indigne mais les citoyens attachés à une certaine morale civique ont tenu à leur monter que la blessure était encore là et que la cicatrice avait vraiment besoin d’être refermée... A compter de ce lundi 16 mars et l’alternance communale, la plaie va beaucoup mieux, la crôute va tomber et les pansements vont être rangés...

... Pierre, avec les amis qui lui voulaient du bien !!

Le rejet global de la liste Jugy n’a pas reposé seulement sur les relations coupables du maire avec les lepénistes varois mais aussi sur le manque de réalisations ambitieuses durant douze années : la justification de l’immobilisme municipal par le remboursement des investissements du mandat précédent (celui de Jean Lainé) n’a pas été perçue comme crédible et elle a plutôt été un élément supplémentaire de la fracture entre le maire et ses administrés.

Le très bon score de la liste Brieugne est également le résultat d’une campagne active auprès des habitants avec des rencontres-apéros chez des voisins et des invités qui ont pu dialoguer directement avec des candidats en leur faisant part de leurs ressentis dans les domaines principaux de leur vie quotidienne : sécurité, environnement, entretien et nettoyage, travaux, fiscalité, éducation, culture... Ces porte-à-porte ont contribué à établir un état des lieux qui a ensuite été un support très consistant pour aborder les divers chapitres du programme électoral...Cet aspect sera l’occasion d’un prochain article car le contenu du programme présenté par l’équipe Brieugne mérite que l’on s’y arrête un moment et qu’on lui accorde une attention particulière !...

Un autre avantage pour la liste gagnante c’est sans conteste le soutien du lotissement Saint-Pierre : ce réservoir de voix fait souvent la différence et pour ce scrutin, nul doute que la retape a été particulièrement soignée ! A force d’arpenter les allées du domaine, certains colistiers ont grandement amélioré le retour sanguin de leurs membres inférieurs ! Il nous restera à analyser peu à peu les avantages que cet engagement aura pu apporter à l’ensemble du village et si les conséquences à long terme ne ressembleront pas plutôt à des dommages collatéraux. En période d’épidémie on nous demande d’observer de nombreuses mesures de prévention, il suffira d’y rajouter celle de la prudente vigilance sur la route d’Ampus...(et ne pas se priver de la poursuivre, même après la disparition du Covid-19, oh oui..)...

Pour avoir décanillé depuis des années la politique municipale de l’équipe de Pierre Jugy et découenné les élus durant les deux mandats, je peux également me permettre de les remercier - néanmoins - pour avoir eu le courage de prendre la décision de participer à la gestion communale de notre village : ils y ont consacré du temps, de l’énergie, de la patience face aux responsabilités ou aux réactions des villageois, et même s’ils n’ont pas toujours répondu à nos attentes et nos espoirs, ils ont malgré tout lutté pour que la commune conserve ses potentialités incomparables et ses atouts uniques. Maintenant, c’est à l’équipe Brieugne de diriger la commune et puisqu’ils affirmaient que "Tourtour avait perdu son âme", il leur faudra faire la preuve de la capacité des nouveaux élus à nous montrer qu’il allaient la retrouver... Tous nos encouragements...

____________________________

Un détail : à côté de l’élection de la liste de Fabien, notons qu’un tourtourain a été élu au conseil municipal de Sainte-Croix du Verdon, c’est Lionel Piatte (connu sous le prénom Fabrice) qui sera chargé de la gestion du personnel de la commune... Une pensée pour sa fille Maureen qui avait asssisté à la cuisante défaite de sa belle-mère (Patou Coste) à l’élection de 2014 à Tourtour et qui sera donc consolée avec l’élection de son cher papa !...

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 26 septembre 2020