Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 14 . Le patrimoine foncier et immobilier . > Le domaine des Moulières. > Plus de 265 signatures de tourtourains défavorables à la vente de toute (...)

Plus de 265 signatures de tourtourains défavorables à la vente de toute parcelle des Moulières !

 Plus de 265 signatures de tourtourains 

 défavorables à la vente de toute parcelle 

 (si petite soit-elle) des Moulières ! 

Déjà, fin novembre, 237 signatures avaient été déposées en mairie : 27 feuilles de pétitions avaient été photocopiées par Magali après que l’autorisation ait été demandée à deux élus municipaux présents ce jour-là. Messieurs Ouaki et Dall’Erta ont donc joué le rôle de témoins pour vérifier les 27 feuilles et Magali a ensuite apposé un tampon daté pour officialiser le dépôt de ces 237 signatures. Depuis, d’autres signatures ont été recueillies et le total est donc de 265 (et ça continue..).
Le maire et ses adjoints pourront vérifier sur place qu’il s’agit bien de signataires tourtourains et leurs familles : il sera ainsi difficile d’accuser des "signatures fantômes" ...

Les tourtourains qui ont signé n’ont pas subi de pressions particulières et leur engagement repose sur une analyse objective de la situation. Chaque signataire est totalement conscient que la mairie n’a pas décidé de vendre la totalité du domaine des Moulières contrairement à ce que voulait laisser entendre l’article de Var-Matin sous la plume d’Isabelle Bono, plume encrée par miss Sophie Liagre dans un but de noyer le poisson, botter en touche et discréditer surtout le contenu de la pétition.

Aujourd’hui, la preuve a été faite que les signatures au bas des pages signifient tout simplement que les tourtourains ne veulent pas se séparer d’une partie ("si petite soit-elle") du domaine des Moulières. Les pétitionnaires ne veulent pas que la maison de 180m2 (sur 2 niveaux) et le terrain de plus de 7 000m2 soient vendus et ils ne se reconnaissent pas dans les arguments fallacieux avancés par la municipalité.

Pour mémoire, voici le texte exact de la pétition proposée aux tortourains :
" Nous, soussignés, (tourtourains, résidents, visiteurs, touristes..) sommes totalement opposés au principe de vente d’une quelconque parcelle ou maison de la propriété des Moulières .
Ce site magnifique doit rester le fleuron du patrimoine foncier qui reste au village. La municipalité n’a pas été élue pour dilapider ce patrimoine déjà fortement amputé. De plus, cette zone est une réserve naturelle à préserver, en particulier pour ses réserves en eau, richesse à conserver pour les décennies futures .
Le Conseil Général du Var avait accordé une importante subvention de 460 000 € pour l’aménagement d’une zone d’activités de loisirs : il serait illégal et immoral de profiter de cette aide publique pour une vente à des intérêts privés.
Nous, soussignés, demandons au conseil municipal d’organiser une réunion publique d’information (en présence des responsables du Conseil Général) afin de clarifier les positions de chacun et envisager la mise en place d’un référendum local sur ce sujet primordial pour l’avenir de la commune
.
" AUCUNE des PARCELLES (si petite soit-elle)
de la propriété des MOULIERES
NE DOIT ETRE VENDUE
"...

Une discussion engagée cet été avec une douzaine de citoyens a permis de mobiliser les tourtourains autour du dossier épineux des "Moulières" : la pétition était la solution retenue dans un premier temps pour sensibiliser les habitants et montrer ainsi aux élus que le conseil municipal devait tenir compte de l’opinion des signataires. Dans un second temps, si la municipalité persiste dans son attitude obstinée, une action diversifiée sera engagée en direction de plusieurs "partenaires" :
** Le texte fait allusion au Conseil Général et un courrier sera donc adressé à cette structure institutionelle pour l’informer de la situation : 
Conseil Général du Var,
M.Horance Lanfranchi, président.
390 Avenue des Lices, 83 076 Toulon
** Le courrier adressé au président du Conseil Général sera doublé en direction des services administratifs chargés des questions environnementales , (voir lien ci-dessous) :
http://www.var.fr/conseil_general/environnement-cadre-de-vie
** Le courrier sera également adressé à la Conseillère Générale du Canton de Salernes , Mme Nicole Fanelli, puisque Tourtour appartient à ce canton (avant de passer bientôt sur celui de Flayosc).
** Plusieurs tourtourains ont conseillé de contacter également le sous-préfet de l’arrondissement de Draguignan : en effet, le maire d’une commune est directement sous l’autorité préfectorale et les décisions municipales sont sujettes à validation pour vérification de leur conformité règlementaire. Si les conditions l’exigent, un courrier sera donc alors adressé à la boîte mail http://sp-sous-prefecture-de-draguignan@var.gouv.fr et un double pour le sous-préfet Stanislas Cazelles.
** D’autres conseils ont également proposé d’alerter le Procureur de la République et les services de la Cour Régionale des Comptes mais plusieurs autres signataires ont pensé qu’il valait peut-être mieux attendre le résultat de la prochaine décision du conseil municipal de Tourtour : de la même façon, la création d’une association de défense dans le cadre du dossier des Moulières a été envisagée mais l’espoir que la mairie abandonne son projet est prioritaire. Cependant, si les élus persistent dans leur entêtement, les actions proposées seront alors engagées.

Bien évidemment, nous allons donc attendre la position de la mairie mais, si rien ne change, nous nous donnerons les moyens pour savoir si les pouvoirs publics sont d’accord pour que leurs subventions puissent être utilisées à une spéculation municipale et que les sommes versées soient détournées de leur destination première pendant que des élus locaux de Tourtour se placent en position d’agents immobiliers. Il sera intéressant de voir si ces détournement d’attributions de fonds seront validés par les financeurs (surtout en période de diminution des aides départementales : quand le Conseil Général est obligé de serrer la ceinture des subventions et les cordons de la bourse des aides publiques, il sera ravi de voir comment d’aucuns utilisent la manne providentielle ...

________________________________
Lors de la cérémonie des voeux, le maire a brandi la menace de l’augmentation des taxes locales si les tourtourains ne veulent pas vendre la parcelle (ferme) des Moulières. L’explication du "doubler, tripler, quadrupler" les impôts locaux est ridicule : il s’agit là d’un argument indigne d’un élu responsable puisque d’autres solutions sont possibles pour résoudre les questions budgétaires de Tourtour... Par exemple, parmi d’autres pistes, la vente de quelques parcelles sur le terrain de Beauveset pour accession à la propriété : au lieu de passer par un promoteur (qui ne reste pas longtemps !!) la mairie pourrait plutôt proposer quelques parcelles pour des familles intéressées par des tarifs attractifs.
Il s’agirait alors pour la municipalité d’une approche sociale et cette démarche n’aurait pas que des défauts, loin s’en faut ...
Attendons....

 

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017