Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 27 . L’élection municipale de 2014 à Tourtour. (et Elections européennes (...) > Les listes candidates à Tourtour .et la campagne électorale . > La campagne électorale de la municipale 2014. > Les faits marquants de la campagne . > Pour l’élection municipale, le panachage est un acte citoyen !...(analyse du (...)

Pour l’élection municipale, le panachage est un acte citoyen !...(analyse du candidat Nicolas Milosevic).

 Pour l’élection municipale, 

 le panachage est un acte citoyen !...

 (analyse du candidat Nicolas Milosevic). 

Le maire de Tourtour, Pierre Jugy, ne goûte guère au pananchage et il essaie même d’en dégoûter les électeurs ... Dans sa profession de foi (7 pages) il ne prononce pas une fois le mot "école" (l’instit que je suis a un peu de mal à comprendre ça !...) sauf pour dire qu’il y aura un équipement sportif "près de l’école, mais par contre il précise quatre fois qu’il faut voter "pour la liste entière " (pour celle qu’il conduit bien sûr ).
La loi électorale prévoit que les citoyens ont le droit de panacher dans les communes de moins de 1 000 habitants : en effet, dans une petite commune, chacun se connaît et l’électeur peut vouloir voter aussi sur un candidat de l’autre liste, voire deux, trois ou quatre candidats qu’il estime digne de figurer aux côtés des autres candidats de la liste opposée ...Il faut donc laisser le choix à l’habitant et ne pas lui dicter son vote sans qu’il puisse user du droit civique qu’on l’autorise à utiliser pour l’intérêt général.

La position du candidat Nicolas est beaucoup plus démocratiquement ouverte et il est alors intéressant de pouvoir vous la donner à découvrir pour vous faire une idée plus précise de cette question qui n’est pas anodine ...

_______________________________________

Texte de Nicolas Milosevic sur le sujet du panachage :

L’élection municipale se jouera dès le premier tour du 23 mars car il n’y a que deux listes. En effet est déclaré élu, chaque candidat qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (voir l’explication en fin d’article). Si personne ne panache, une des deux listes sera élue dès le premier tour, ce qui n’aurait pas été le cas si 3 listes s’étaient présentées, car dans ce cas l’éparpillement des voix entre les 3 listes aurait rendu fort peu probable qu’une liste obtienne à elle seule la majorité absolue, c’est-à-dire la moitié des suffrages exprimés + 1 voix.
Même en cas de panachage, ce qui est le cas le plus probable, on saura dès le dépouillement du premier tour, quelle liste « dirigera »à l’avenir la commune ; le second tour ne déterminant que l’importance de sa majorité au conseil municipal.
Le panachage est prévu par le code électoral, c’est donc un droit et une liberté pour l’électeur.
La supplique si souvent adressée à l’électeur "votez liste entière" (= "SVP ne panachez pas") est probablement d’une efficacité relative. Surtout, cette supplique est bien artificielle, elle signifie "moi, tête de liste, je ne pourrais diriger efficacement la Commune que si tous mes colistiers sont élus", comme si chaque colistier avait une personnalité ou un domaine de compétence spécialisé absolument indispensable et irremplaçable.
Dans la réalité, il s’agit d’une consigne de confort (= ne pas avoir d’opposition pour éviter les discussions au Conseil municipal comme si l’opposition ne permettait pas d’améliorer les décisions et ne représentait elle aussi des sensibilités utiles et intéressantes). Bien évidemment, il n’est pas agréable de voir un de ses colistiers, avec qui on a crée des liens d’amitié pendant la campagne, ne pas être retenu par les électeurs, mais c’est là l’expression du suffrage universel. Chaque électeur utilise comme il le veut son droit électoral de panachage, ce qui signifie généralement "telle liste me plait et je vote pour elle, mais Madame ou Monsieur Untel de l’autre liste me semblerait plus utile au Conseil municipal".

En fonction de vos choix, la manière de conduire les affaires de la Commune sera à l’évidence très différente car les deux candidats-maire n’ont pas du tout la même approche de la fonction d’élu. Bien sûr, il faut souhaiter que le vote garde une certaine cohérence car l’élection est une chose sérieuse, il ne s’agit pas d’un jeu de chaises musicales. Si vous souhaitez panacher, la logique serait de "panacher raisonnablement" afin de laisser à la liste, qui a votre préférence globale, la possibilité d’avoir une majorité au Conseil municipal (ce qui ne veut pas dire l’unanimité).
Si je suis élu Maire, je vous assure que chaque élu du suffrage universel aura la même valeur et les mêmes droits au sein du conseil municipal. Au stade de la campagne électorale, les candidats de l’autre liste ne sont déjà pas des "adversaires" mais il est certain qu’une fois élus, ils seraient à part entière des membres du conseil municipal, auxquels je proposerais des délégations et des fonctions de responsabilités. Pour mémoire, rappelons que Nicolas Sarkozy a fait progresser la démocratie, quand il a fait voter la nouvelle disposition suivante : la commission des finances de l’Assemblée nationale est dorénavant présidée par un député de l’opposition. Rendons à César ce qui est à César.

Ci-dessous, vous sont rappelées les distinctions entre inscrits, votants et suffrages exprimés. Les chiffres donnés ne sont que des hypothèses, seulement pour illustrer l’explication.
La liste électorale de 2014 à Tourtour comporte (en mars 2014) 619 électeurs inscrits.
Le nombre de votants est égal au nombre d’inscrits moins les abstentionnites (électeurs ne s’étant pas déplacés pour voter et n’ayant pas donné procuration pour voter à sa place) Si on suppose une abstention de 93 électeurs (soit 15 %), il y aurait donc 526 votants

Lors du dépouillement, certains votes vont être considérés comme non exprimés (= les votes blancs ou nuls). Par exemple les votes considérés comme « blanc ou nuls » sont :
* Papier blanc où rien n’est inscrit ou une enveloppe vide,
* bulletins excédant le format réglementaire A5, ou sur papier de couleur, ou comportant le nom de personnes non candidates…
* les bulletins de vote comportant une forme de reconnaissance (ex signature), donc méconnaissant le principe du secret du vote,
*les bulletins n’exprimant pas un choix objectivement clair de l’électeur, comme un bulletin comportant plus de 15 noms, ou une enveloppe comportant le bulletin des 2 listes sans panachage donc 30 noms…

Les suffrages exprimés, = la différence entre le nombre des votants moins les suffrages "blancs ou nuls".
inscrits :  619 Nombre réel en mars 2014
abstentions 93  Hypothèse d’environ 15 %
Votants (= inscrits moins abstentions) : 526
"Blancs ou nuls"  : 22 Hypothèse d’environ 4 %
Suffrages exprimés (= votants moins « blancs ou nuls ») 504
Majorité absolue (= la moitié des suffrages exprimés +1) : 253 (le nombre de suffrages qu’il faut atteindre pour être élu au premier tour).

Si vous souhaitez utiliser le panachage, cliquez sur ce lien ci-dessous pour éviter des erreurs qui rendraient « nuls » l’ensemble de vos votes.
http://ctt2014.webnode.fr/panachage-mode-demploi-/

Faites circuler ces informations en imprimant les articles pour ceux qui ne disposent pas de l’Internet, car nos moyens de diffusion restent limités.
Nicolas Milosevic .

__________________________

Commentaires (Ndlr) :

**..."il s’agit d’une consigne de confort (= ne pas avoir d’opposition pour éviter les discussions au Conseil municipal" :
Pas grand monde n’est assez incrédule pour croire naïvement que Pierre Jugy veut sa liste "entière" élue pour une question d’efficacité alors que son souci est de n’avoir personne dans le conseil municipal qui puisse opposer quelques divergences et - OôH sacrilège !- des oppositions lors des votes ...Eh bien non ! il est parfois (et souvent) salutaire d’avoir un conseil pluraliste qui gère la commune dans un esprit d’échande, d’écoute et de confrontation d’idées avec la seule finalité de la cause commune (comme son nom l’indique !).
**..."car nos moyens de diffusion restent limités." :
Il est certain que l’équipe du maire sortant a des moyens un peu moins limités et il est encore plus certain qu’elle en profite d’ailleurs jusqu’à plus soif ...
**..."Si vous souhaitez panacher, la logique serait de "panacher raisonnablement" :
Il est évident que l’équipe municipale doit bénéficier d’une majorité "raisonnable" afin d’éviter que la gestion communale ne soit trop souvent contrariée et entravée par des querelles intestines : par exemple, sur Tourtour, une équipe majoritaire de 12 ou 11 élus de la liste majoritaire et , à côté d’eux 3 ou 4 élus de la liste opposante, voilà des chiffres qui donnent une majorité raisonnable mais permettent une hétérogénéité utile à la gestion du village, à la démocratisation de la vie politique locale, à la participation des élus à un débat approfondi dans l’intérêt de l’évolutioàn de la commune en fonction des avis et des observations de chacun ...

La volonté du candidat Nicolas Milosevic n’est donc pas de vous convaincre de voter pour sa "liste entière" mais plutôt de vous proposer de ne pas hésiter à user du droit légal de panacher certains noms sur chaque liste en évitant de vous conformer au diktat d’un candidat, maire sortant soit-il !!...


 

 

 

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 21 février 2018