Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 13 . Patrimoine local : rénovation, restauration. > Le patrimoine rural . > Que pouvons-nous faire ?

Que pouvons-nous faire ?

Que pouvons-nous faire pour le 

patrimoine de Tourtour ? 

 

Le patrimoine du village est préservé et a fait l’objet d’attentions particulières de la part des diverses municipalités depuis des lustres : la prise en compte est réelle, soutenue, raisonnée. Nul reproche ne peut être engagé dans ce domaine et au contraire, il faut se louer de cette politique municipale agissant sur la pérennité du village. 
Malgré tout, il est possible et logique de s’interroger sur l’ampleur de cette reconnaissance patrimoniale. Les actions entreprises sont (et c’est normal) celles qui visent les éléments les plus voyants du patrimoine local, ceux qui attirent le plus le regard des visiteurs (les châteaux, le moulin..) mais d’autres aspects sont moins l’objet de soins et de mesures d’entretien ou de préservation. C’est dans cette partie que des pistes peuvent être creusées et qu’une mobilisation des tourtourains est souhaitable. Sans aucun doute, plusieurs habitants (sédentaires ou saisonniers) seront motivés et sensibles à ces valeurs immuables : avec ma petite cervelle et mes petites pierres, je suis prêt à participer à un collectif qui se proposerait de mettre la main à la pâte, le poignet au ciment et le bras à la chaux... Un éminent spécialiste de ces questions de patrimoine est un habitant de Saint-Pierre depuis 5 ans : il serait un président idéal pour soutenir et impulser un projet durable sur notre village. Mr René Dinket est unanimement reconnu, il est l’auteur d’ouvrages qui font référence et sa participation à une association du patrimoine tourtourain serait un gage de crédibilité historique et une assurance de qualité patrimoniale assortie d’une validation scientifique et pédagogique.
En février, je rencontre ce chercheur et je lui soumettrai quelques hypothèses : il sera intéressé (nous en avons parlé au téléphone) et le chemin sera tracé... 

Intervenir sur le patrimoine, c’est d’abord identifier sa valeur sociale, culturelle, économique. Pour ce faire, il faut le connaître – et le faire reconnaître – comme objet patrimonial, puis assurer sa sauvegarde et éventuellement lui trouver une nouvelle vocation dans le cadre d’un projet. C’est enfin assurer sa transmission aux générations futures. 
Voilà, ça c’est le cadre de référence, le résumé des objectifs fondamentaux, le plan de travail, le cahier des charges : à nous, tourtourains de lui donner une réalité, une démarche à suivre, un projet à construuire... Volontaires, unissons-nous !

Valoriser le patrimoine de Tourtour : 

Valoriser c’est donner de la valeur. Cette valeur dépend du regard que l’on porte sur le patrimoine : bien des éléments patrimoniaux ont longtemps été considérés comme purement fonctionnels, et la question de leur conservation après usage ne se posait pas. Quand les antiquaires tiennent salon l’été à Tourtour, combien de fois entendons-nous la phrase du type "de ces choses là, j’en ai balancé des dizaines ". Au moins, pensons-y tous maintenant !

Regarder autrement le patrimoine de Tourtour :

Les regards sur le patrimoine ont changé : ce qui n’avait jadis que valeur d’outil prend aujourd’hui une valeur de témoignage. Par là même, il prend une valeur culturelle, sociale ou économique potentielle, au-delà des raisons fonctionnelles qui justifient son existence. Exemple, le lavoir du village : on peut le restaurer, le consolider, éviter sa dégradation, éviter les effets du temps mais on peut aussi imaginer d’élargir à la vie même du lavoir autrefois (et bien sûr celle d’aujourd’hui qui sera demain celle d’hier..). La caisse en bois, les battoirs, les savons, les lessiveuses... c’est aussi cela le patrimoine, et il est souvent plus difficile à conserver que de vieilles pierres. Ne laissons pas partir nos richesses populaires et traditionnelles. 

Connaître le patrimoine de Tourtour : 

L’histoire, le contexte des objets patrimoniaux les plus remarquables sont le plus souvent assez bien connus. Certains en revanche, ne présentent à première vue aucun caractère remarquable en temps que tels : ils n’en constituent pas moins des témoignages. Les deux châteaux, le moulin à huile, la Tour de Grimaud sont visités, répertoriés, ciblés, catalogués : mais d’autres éléments sont moins mis en valeur et il est nécessaire de les prendre en compte rapidement avant que l’inéxorable ne se produise. Par exemple, le circuit de l’eau, les fontaines, les sources, les chapelles, les restanques.... Tourtour ne se résume pas, ne se priorise pas : le village est un tout, d’hier et d’aujourd’hui, pour qu’il le soit encore demain.

Faire connaître le patrimoine de Tourtour :

Faire connaître, c’est attirer l’attention de tous sur la valeur patrimoniale de l’objet concerné. C’est par l’explication de sa genèse, de son histoire, de sa fonction, de son contexte que pourront être mobilisées les bonnes volontés en fonction de sa préservation. Mais le faire connaître, c’est surtout lui donner un sens. L’idée d’un musée communal avait été lancéé par Albert Escarelle quand il a fait don de sa bastide à la commune (voir ce passage dans le livre de Guy Désirat) . Quelle idée noble et raisonnable ! Le patrimoine de notre village serait préservé, protégé, valorisé, connu, enseigné... Un projet innovant pour notre commune : une contribution au contenu historique de Tourtour et une petite cerise sur un gâteau déjà bien bon...

Restaurer le patrimoine de Tourtour : 

Restaurer, c’est rétablir, remettre en bon état, réparer, mais à l’identique. L’état originel doit être recherché autant que possible, sans concession à l’interprétation personnelle ou au goût. Il ne s’agit pas de travestir, de mettre au goût du jour, de sacrifier à des modes : avec Mr Dinkel, les choses seront clairement définies selon une déontologie précise en concertation avec les élus et les bénévoles des "chantiers volontaires".

Réaffecter le patrimoine de Tourtour : 

Réaffecter, c’est donner une nouvelle fonction. Bien des éléments du patrimoine n’ont plus aujourd’hui leur fonction traditionnelle : châteaux forts, granges, écuries, bergeries, bassins, etc. Leur trouver une nouvelle vocation apparaît souvent comme le meilleur moyen d’assurer leur conservation (le château devient Mairie) mais tout dépend du type de patrimoine concerné.

 Rénover, réhabiliter le patrimoine de Tourtour :

Ces deux modes d’intervention sur le patrimoine rural ne contribuent guère à sa mise en valeur et ne sont donc pas préconisés. Toutefois ils interférent souvent avec la restauration ou la réaffectation. Il faut se garder de travaux qui mettent plutôt en péril des éléments du patrimoine alors qu’ils avaient pour but de les améliorer.

Transmettre le patrimoine de Tourtour :

Le patrimoine est souvent défini comme un ensemble de biens hérités des parents. A ce titre, il convient de se préoccuper de ce que nous allons laisser à nos enfants. Faire vivre le patrimoine, c’est donc assurer sa transmission en l’état. Mais transmettre le patrimoine, c’est aussi faire partager une culture communautaire, une identité, un sentiment d’appartenance. Ce qui fait Tourtour aujourd’hui, c’est ce qui reste de ce que d’autres ont fait avant nous. Et ce que nous faisons c’est ce que les futures générations vivront et ainsi de suite...pour des siècles et des siècles. Que Saint-Denis nous écoute et nous garde !

Transmettre les pratiques, savoirs et savoir-faire de Tourtour :

Les objets patrimoniaux sont inséparables des pratiques, savoirs et savoir-faire qui y sont liés, qui les ont créés et qui leur donnent un sens. La transmission doit donc porter tout autant sur ces éléments que sur les objets eux-mêmes. Reprenons l’exemple du vieux lavoir : pierres, tuf, dalles, martelière, canal mais aussi les battoirs et les caisses en bois ou en osier, les techniques de lavage, les aspects sociaux de la lessive collective. Un tout !

Et demain ? à Tourtour.... :  

La transmission des biens aux générations futures tels qu’ils nous ont été légués, ce que l’on appelle assez communément « la gestion en bon père de famille », implique également d’enrichir ce patrimoine. Nos réalisations d’aujourd’hui constituent potentiellement le patrimoine de demain… Une association de défense du patrimoine tourtourain est un projet qu’il faut engager assez vite : nous avons la chance d’avoir en Mr Réné Dinkel un personnage incontesté dans ce domaine et nous pouvons être (nous serons) quelques un(e)s pour le suivre . Il est impossible de demander à l’équipe municipale de tout, absolument tout, prendre en charge. La mobilisation des volontaires, l’addition des compétences et des volontés de quelques habitants seront des atoûts à rapprocher et à placer en cohérence avec les actions entreprises par la Mairie et à situer toujours sous le contrôle des élus.

Je me plais à croire que c’est une bonne résolution pour commencer l’année ! En avant ! Tourtour, on t’aime trop !

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 juillet 2018