Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Rendez-vous chez le Maire ...

Rendez-vous chez le Maire ...

Rendez-vous chez le Maire  !  

Non, il ne s’agit pas d’un appel à vous rendre, tous, à la Petite Auberge... Il ne s’agit que d’un petit récit-coup de gueule sur les effets curieux de la démocratie alliée à la connerie et la mauvaise foi....

Essayer de construire un site informatif sur un petit village, ce n’est pas interdit et ce n’est pas réservé aux seuls Offices de Tourisme qui jouent d’abord le rôle d’entremetteur ou d’entraineuse et qui arrivent d’ailleurs souvent à cumuler les deux fonctions. Qu’ils continuent à servir la soupe, c’est leur boulot, ce n’est pas mon souci et en plus ce n’est pas mon propos .(mais ça fait du bien de baver ... quand on a la rage...).  Mais pourquoi la rage  ?

Pas tout à fait la rage, plutôt les boules, les glandes devant les oeillères que certains se mettent pour ne pas voir. Je m’explique . Un soir, je reçois un mail de Nathalie Letinnier (Solliès-Pont) qui s’étonnait de ne pas lire le compte-rendu du dernier conseil municipal sur le site. Elle avait bien raison : cette information est accessible à tous par l’affichage sur les panneaux contre la maison de Paulette. Soit ! Mais pour les résidents "secondaires" qui sont parfois aussi des électeurs et en tout cas, tous contribuables, pour ceux-là rien du tout, makach wallou ! C’est vrai que chacun d’eux pourrait faire l’effort de revenir de Belgique, de Hollande, d’Italie, de Lyon, de Marseille, de Solliès pour une demi-heure, juste le temps de recopier le compte-rendu et repartir pour l’étudier sur son canapé.
Devant l’intelligence et la logique de Nathalie, je me suis empressé de téléphoner à la Mairie pour demander l’autorisation de recevoir par mail ce texte : il aurait donc suffi de quelques dizaines de secondes pour faire cette manip. Personne ne prend de risque et on me passe la secrétaire-générale, Christine Candelé  qui n’est guère plus téméraire et qui demandera au maire si le mail est autorisé. Merci Madame, bonne soirée ! J’attends une semaine et je téléphone cet après-midi . Mme Candelé, qui avait donc oublié de me rappeler (!) avait la réponse de Pierre Jugy et elle me la livre (textuellement) : "Mr le Maire a dit qu’il répondrait à cette question lors du rendez-vous que vous avez avec lui, quand vous viendrez à Tourtour." Je lui réponds que je n’ai pas de rendez-vous avec le maire mais elle insiste en reprenant quasiment la même phrase pour bien me faire comprendre qu’elle ne dirait rien d’autre. Merci Madame, bonne fin d’après-midi..
En raccrochant, je me dis (dans ma pauvre caboche) : mais c’est quoi ce rendez-vous ? Je sais bien que Jugy-Joly a téléphoné à la maison un matin de semaine (donc je bossais) et qu’il a demandé à rencontrer Giraud de Camp Fournier (ce qui laisse supposer que c’est peut-être de Michel qu’il parle, mais non, c’est le fils de Jules ). Il n’a pas dit pourquoi ce RV était nécessaire, ni sujet, ni thème : ce serait bien qu’on se rencontre. Ben voyons ! Autrement dit, j’appelle plutôt ça une convocation et on comprend mieux .
Mais alors qu’est ce que l’on fait pour le compte-rendu du conseil ? On attend le RV ! OK ! Quelle connerie en barre et quelle hypocrisie en bâton ! En 2008, en France, en pays démocratique et civilisé, dans un village classé, il faut un pataquès pas croyable pour résoudre des questions aussi simples. Sortir le fichier, aller sur la messagerie, envoyer le mail, joindre le compte-rendu, ça ne prend pas une minute ! Et ce n’est pas un secret d’état puisque les textes sont affichés dehors et que les séances sont publiques. Le texte serait publié sur le site et cela pourrait constituer un archivage simple et pratique à consulter par tous et pour tous. Alors, on va procéder autrement et on publiera le texte malgré tout et s’il y a des erreurs, il faudra corriger...

Je prépare aussi un portrait individuel de chaque adjoint et chaque conseiller. Cet après-midi, j’ai osé demander à Christine Candelé quelles étaient les délégations de certains conseillers. Elle m’a évidemment répondu que ce genre de renseignement ne me serait fourni que lors du rendez-vous avec le maire ! D’accord, d’accord, pas de lézard, je vais me débrouiller autrement. Et bonnes courses à Dragui, bisou à Jacques.

Ceux qui viennent sur le site se sont aperçus que j’ai rédigé des articles généraux depuis quelque temps et que j’avais délibérément mis la pédale douce sur ce que certains prenaient pour de lourdes attaques contre la municipalité. J’ai fauté ! Je sens que mon inspiration va changer de direction et revenir à la bonne époque du Team Cro-Cos-Cop...

Un détail : je n’ai jamais demandé de rendez-vous et je n’irai à aucune convocation. Le meilleur endroit pour discuter à Tourtour , c’est sur la Place, sous les platanes, face aux oliviers et à côté des tourtourains...

Sacré Pierre ! Ta mère racontait qu’à l’école, tes petits garnements de copains t’avaient surnommé "Jugy sans Jugeotte" . Essaie de ne pas en faire trop pour que des plus grands le disent à nouveau dans les ruelles et les maisons du village ..  

 

 

 

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 11 janvier 2009 à 20:26, par Rosette En réponse à : Les blogs et le maire

    Mon blog va avoir 3 ans fin janvier 2009. Il a toujours été MAL vu par M.le Maire (parce que j’ai voté pour un autre - ce qui n’est pas interdit. ) Jamais on ne me donne un renseignement. Je me débrouille complètement par moi-même. La plupart des Ampusians apprécient le Toupin , mais pas M. le maire et ses affidés.
    Tant pis. Faisons notre vie indépendants.
    Salut.
    Rosette (pas la cochonnaille lyonnaise...)

  • Le 12 janvier 2009 à 13:11, par Gilbert Giraud En réponse à : Et pourtant c’est la même route...

    Les 6 km qui séparent nos deux villages ne représentent qu’une faible distance et les questions qui sont soulevées sont elles aussi, très proches. J’ai un léger avantage sur vous, chère Rose, c’est que je ne vote pas à Tourtour ce qui me permet une certaine liberté et en tout cas une bonne autonomie. On peut seulement espérer que nos élus finissent par comprendre que leur rôle est de se tenir au plus près de l’expression populaire (quelle qu’elle soit), mais aussi de crever la bulle dans laquelle ils se complaisent sous prétexte de légitimité électorale. La démocratie implique évidemment le respect du résultat des urnes mais ne signifie pas la résignation et l’asservissement . Le seigneur Raphélis est un personnage sombre de l’histoire tourtouraine et il est dommage que certains élus communaux se considèrent comme ses héritiers... Nous aussi, avec d’autres, nous avons le souci de protéger notre village, de le valoriser, de le faire vivre, de lui donner une image : nous avons le droit (et aussi le devoir) de poser des questions, de soulever des problèmes, de faire des propositions, d’émettre des critiques et parfois des félicitations. Si certains estiment que nous dépassons les termes de la loi, il leur sera facile de nous intenter des actions en justice mais cela ne les dispensera pas longtemps de fournir des explications à leurs administrés et leur donner des informations sur l’état des dossiers prioritaires qu’ils s’étaient électoralement engagés à mettre tout de suite en oeuvre. Ce qui est inadmissible ce n’est pas la promesse non tenue, c’est surtout de ne pas donner la raison pour laquelle elle n’est pas tenue. Notre grand Georges disait déjà "mais les braves gens n’aiment pas que... l’on suive une autre route qu’eux ". : ce que nos élus oublient de croire c’est que nous sommes sur la même route qu’eux, celle du bien-être au village... Tant pis s’ils pensent être les seuls à savoir prendre les virages et tant pis s’ils ne comprennent jamais que l’on n’a pas de honte à parfois demander son chemin ... à bientôt .

Répondre à cet article

Stats | 12 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 23 juin 2018