Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 10 . Actions sociales, médicales et humanitaires. > Prévention virus et autres risques, Gestion du Covid-19 > Si un cas de Covid se déclarait à la cantine de Tourtour , faudrait-il le (...)

Si un cas de Covid se déclarait à la cantine de Tourtour , faudrait-il le dire ou se taire ??....

Si un cas de Covid se déclarait à la cantine de Tourtour ,

faudrait-il alors le dire ou se taire ??....

Pratiquement tout le monde se connaît à Tourtour et le bouche à oreille fonctionne souvent aussi efficacement que le téléphone berbère quand une info mérite d’être rapidement partagée... Néanmoins, on sait ausssi que dans d’autres situations, les tourtourains se réfugient derrière la sacro-sainte loi de l’omerta, la culture de la bouche cousue... On ne dit rien, on garde pour soi... Si je ne dis rien, les autres ne diront rien !... Admettons !...

Prenons un exemple d’actualité... Depuis bientôt neuf mois, la crise du Covid-19 occupe tous les esprits, perturbe tous les comportements, aiguise les angoisses, accroît l’anxiété : bien sûr, dans notre village, on s’imagine à l’abri, on se croit protégé, et l’on cultive la valeur du "on craint dégùn !". On oublie un peu vite que le jeune fils de la boulangère a été déclaré positif (quelques semaines auparavant) et que tous les enfants du centre aéré avaient été testés (ainsi que le personnel du centre). L’affichette sur la porte de la boutique indiquait seulement "fermée pour une raison indépendante de ma volonté" ...

Quand il s’agit d’un cas positif pour une maladie qui devenait alors une pandémie mondiale, peut-on traiter ce cas comme s’il s’agissait d’une crise de goutte ou d’une inflammation du ménisque.?.. Mais quand il s’agit d’un cas positif au coronvirus et que l’on sait les risques de contamination, doit-on garder le silence ? Tous les habitants que l’on croise tous les jours n’ont-ils pas droit à être informés pour prendre les mesures qu’ils jugeraient appropriées ? Fort heureusement, pas de suites problématiques sur ce cas précis...

Après un exemple précis (et vécu), imaginons une situation encore plus stressante qui placerait les tourtourains dans un cas de conscience ... Imaginons qu’à l’école du village, un personnel municipal (Atsem Isabelle ou cantinière Maureen ou même la directrice de l’école) se retrouve en congé maladie... Mais que l’on ne connaisse pas le motif (secret médical)... Si le malade sait qu’il a été déclaré positif, il serait alors obligatoire de se noter comme tel auprès de l’employeur afin que les mesures règlementaires soient enclanchées auprès des familles, du personnel, des enfants... Oh que oui, les contraintes seraient draconniennes pour les "cas contact" mais ce serait une position raisonnable pour l’ensemble du village... Il serait criminel de se taire, de cacher le problème et il faudrait parler avec le sentiment d’avoir accompli un geste salvateur pour les habitants...

Allez, inutile de se biler...Dormons bien sur nos deux oreilles !... C’était un moment de peur, un instant d’angoisse, une minute d’anxiété mais ne nous inquiétons pas, c’était une hypothèse ...d’école !!...
____________________________

Certains pourront se demander le but de cet article... Bientôt...

Répondre à cet article

Mis à jour le dimanche 17 janvier 2021