Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 06 . Comptes-rendus des conseils municipaux . > Année 2016 . > Tourtour : Conseil municipal du vendredi 4 novembre 2016 : (le maire (...)

Tourtour : Conseil municipal du vendredi 4 novembre 2016 : (le maire "branche" le préfet !!)....

 Tourtour : Conseil municipal 

 du vendredi 4 novembre 2016 : 

 (le maire "branche" le préfet !!)... 

Le précédent conseil était le 03 juin...il y a donc 5 mois !...C’est sans doute un bon rythme pour la vie démocratique du village, ...

L’ordre du jour de cette session était :
1) Décision modificative (lignes budgétaires)
2) Demande de subvention équipement tenue CCff (comité forêts)
3) Subvention voyage scolaire.
4) Transports scolaires.
5) Mise à jour des conventions à la personne et utilistion des locaux communaux.
6) Modification des statuts de la Communauté de Communes Lacs et Gorges du Verdon (CCLGV)
7) Intercommunalité : demande d’d’adhésion de la commune de Fox-Amphoux à la CCLGV à compter du 01/01/2017
8) Rapport d’activité SPi 2015 "ID83"
9) Prolongation d’un contrat aidé (Musée des Fossiles).
10) Indemnité au comptable du Trésor chargé des fonctions de receveur de la commune.
11) Questions diverses.

On s’aperçoit que certaines questions qui ont occupé les esprits des habitants durant la période estivale ne figurent pas sur les préoccupations affichées par nos élus ! : quid des carrières, quid des festivités, quid de la Tour de Grimaud... Ah bon, certains ont pensé que de tels sujets pouvaient passer dans la catégorie "questions diverses" puisqu’ils ne semblent pas représenter pour nos élus un intérêt particulier ...Bon, d’accord, ça commence pas mal !!..

A notre époque, ce qui est le principal pour un élu c’est la couverture médiatique : dans ce domaine, il faut légitimement reconnaître que le maire de Tourtour se débrouille pas mal pour occuper l’espace dans les colonnes de Var-Matin ...Il a compris la formule célèbre de Charles Hernu, qui disait " ce qui est important ce n’est pas ce que l’on fait c’est ce que l’on dit qu’on fait !"...

Voici donc le verbatim du conseil dans les pages de VM sous la plume d’IB....

"Pierre Jugy tire à boulets rouges sur l’administration et le préfet"

" Ça commence à me courir ! " C’est en ces mots que le maire Pierre Jugy a tapé du poing sur la table lors du conseil municipal, en annonçant que la commune sera rattachée à la sous-préfecture de Brignoles au 1er janvier 2017.

" Le sous-préfet de Draguignan m’a appelé il y a un mois me demandant quelle était la position de la mairie et je lui ai répondu en listant tous les avantages que nous avions à rester à la sous-préfecture de Draguignan. La proximité, 17 à 20 minutes pour y aller, alors qu’il faut une heure pour aller à Brignoles. Mais ça sera Brignoles désormais ! Alors que nous avons dit que nous n’en voulions pas. Idem pour la commune de Villecroze ! "

Des élus "ridiculisés par l’administration"

La raison du choix du préfet : les villages font parties de la CCLGV, dont neuf communes sur les onze, sont déjà rattachés à l’arrondissement de Brignoles. " Quid des cinq communes qui descendent du Haut Var à qui il faudra 4 heures ! ", lançait Pierre Jugy. Et d’annoncer : " En tant que maire, je trouve cette décision lamentable pour un état de droit, pour des élus que vous êtes. Nous nous faisons ridiculiser à longueur de mois par l’administration française qui prend des décisions stupides, vouées uniquement à régler des délimitations territoriales plus politiques qu’intelligentes. Comment se fait-il que des gens qui sortent de l’ENA et de science Po, qui sont tous préfets ne comprennent pas que si on décide de se diriger vers notre bassin de vie c’est qu’on y vit depuis des générations et on sait ce qui est le plus pratique pour nous ? "

Le conseil a applaudi et en rejetant à l’unanimité la délibération de l’intégration des nouvelles communes (Trigance, Brenon, Châteauvieux, La Martre, Le Bourguet.) à la CCLGV et la modification des statuts de celle-ci.

Le Plan local d’urbanisme stoppé

À une question sur l’avancée du Plan local d’urbanisme (PLU), le maire devait faire une deuxième mise au point : "Je l’ai stoppé. Il est pratiquement fini pour respecter le délai de mars 2017, en y intégrant la loi montagne, les desiderata de l’État... sauf que dans ce PLU, il y a le dossier des deux carrières de la famille Giraud qui souhaitent y faire des extensions. La Dreal n’est pas du tout favorable à l’extension du Défend où coule la source du Saint-Rosaire alimentant le village en eau. Elle préférerait une autorisation plus importante sur celle du Pilabre. M. Marc Giraud n’était pas du tout satisfait des propositions de l’État, et non pas de Pierre Jugy et son conseil municipal, contrairement à ce qu’il pense. Pour me sortir de ce litige, pour lequel il y a eu des menaces de mort et des agressions physiques auprès de membres du conseil, j’ai demandé au sous-préfet de gérer désormais ce dossier en direct avec M. Giraud pour lui indiquer en direct les volontés de l’État. Une fois qu’ils se seront mis d’accord, je dirai aux Tourtourains ce que le préfet aura décidé. Si tout le monde est satisfait de cette décision, nous le dessinerons dans le PLU et je le relancerai. À ce jour tant que le préfet ne me donne pas sa volonté, je vous protège en vous évitant d’émettre un avis. Je souhaite que l’administration prenne ses responsabilités et nous donne un document sur lequel on puisse travailler au plus vite. Sinon au mois de mars, la commune n’aura pas son PLU et nous passerons en Règlement National d’Urbanisme comme 45 communes du Var. C’est le préfet qui devra gérer au coup par coup". Et d’estimer "que ce dossier est la responsabilité du préfet puisque, dans le cadre d’une carrière, que le conseil soit d’accord ou pas, il a parfaitement le droit d’en rajouter une troisième, quatrième ou cinquième pour l’intérêt public général !". A ce propos, un conseiller précisait que le préfet avait annulé le PLU de La Motte à cause d’une zone artisanale, malgré le vote du conseil.

Et le maire d’en remettre une couche : "On n’est pas dans un État de droit. C’est intolérable et insupportable !". Certains membres ont proposé la démission du conseil dans sa totalité. Suite avant la fin de l’année.

Encadré (en bleu, voir photo) : "Office de Tourisme, rien ne change"
"Le conseil a également abordé la compétence Office de Tourisme qui est désormais assumée par l’intercommunalité et devra prendre effet d’ici un an. L’OT étant jusqu’ici géré par une association, sa convention ne sera pas revue. "Il n’y avait aucun autre avantage à créer des intercommunalités que de réduire les coûts de fonctionnement des communes. Aujourd’hui on va exactement dans le sens inverse. On continue de dépenser de l’argent de façon démesurée. Il faut vraiment que les élus d’intercommunalité décident de leur politique commune en fonction de l’intérêt commun" estimait le maire.I. B.(Isabelle Bono).

______________________________________

Commentaires du site "Tourtour , notre village" :

**..." Les délégations d’Alain Ouaki " : (et les dénégations !!...) :
Tout à côté de l’église Saint-Denis, contre la table d’orientation, en présence de Françoise Rhodez, Alain Ouaki nous a dit qu’il demanderait au conseil municipal du 4 novembre que toutes ses délégations lui soient retirées. Françoise lui a donc demandé s’il allait démissionner : il s’en est défendu en disant qu’il n’était pas du genre à quitter le navire et qu’il allait plutôt se préparer pour l’avenir (avec un petit sourire en coin !!)...
Manifestement, il nous a bien roulé dans la farine, ou bien nous a-t-il bien menti délibérément, ou bien s’est-il fait recadré par le staff, ou bien n’a-t-il pas beaucoup de figure ?...Toujours est-il que le Tic n’a pas fait Tac...mais plutôt un léger flop...
**..." M. Marc Giraud n’était pas du tout satisfait des propositions de l’État, et non pas de Pierre Jugy et son conseil municipal, contrairement à ce qu’il pense" :
Isabelle Bono écrit (paraît-il !) des poèmes, bravo ...Par contre, parfois, ses phrases sont relativement ardues pour la comprenette !!...Dans le cas précis de cette phrase, Marc Giraud est donc satisfait de quoi et que pense-t-il ? Et dans "contrairement à ce qu’il pense", c’est qui le "il" ?l’état, Marc G ou Pierre J. ou le conseil ??...bien sûr, c’est chipoter mais c’est mieux quand le journal nous éclaire plutôt que quand il nous plonge dans l’embarras....
Relisez-bien le texte lentement et si vous comprenez le sens de tout ce méli-mélo, n’hésitez pas à le partager avec d’autres ....
**..." Il est pratiquement fini pour respecter le délai de mars 2017..." :
Ah bon, le PLU est presque fini !!!...Et les réunions publiques légales, c’est pour quand ? Evidemment, quand on craint l’irruption des présumés "terroristes de la Carrière du Défens", on préfère éliminer les rencontres avec la population...Cela dit, toute la procédure PLU de la commune de Tourtour aura été une totale mascarade...(sauf pour quelques privilégiés qui ne vont pas se plaindre de la poursuite du POS  !).
Au fait, les terrains Révelli & frères, ils en sont où dans l’histoire ? Et le tout à l’égoût en provenance de Saint-Pierre pour les alimenter dans l’avenir, ça avance ce dossier ??...(ou bien ne seraient-ce que des rumeurs ou élucubrations ?!..)
**..." Pierre Jugy tire à boulets rouges sur l’administration et le préfet" :
Oulalalala !...Au château communal, le cercle des communicants du village dans le ciel a du réfléchir longtemps avant de définir la démarche offensive contre les autorités préfectorales : le maire Pierre Jugy veut se faire passer pour le caïd du Haut-Var qui résiste au préfet et la cireuse de pompes l’aide avec un gros titre raccoleur dans Var-Matin . Hélas, la suite de l’histoire et la position du conseil municipal n’est guère aussi limpide que l’eau de la source du Rosaire : d’un côté les autorités sont irrespectueuses des intérêts des élus (et des habitants) à cause du transfert à Brignoles mais, de l’autre côté on confie allègrement toutes les responsabilités au préfet pour qu’il règle la question du PLU et celle des carrières de Marc Giraud !! Bèh voyons ! Donc, d’un côté on joue les cadors et de l’autre on se cague aux brailles ...
Il est question de menaces de mort à des élus tourtourains : Ah bon ? et si cela est vrai, aucune plainte déposée ? Ah bon ? Et on joue les durs contre le préfet ? Tout en attendant que ce soit lui qui décide de l’avenir du village alors que les élus n’ont pas été capables de se mobiliser pour réunir les habitants (pour le PLU plusieurs réunions publiques étaient obligatoires) afin de discuter des questions relatives au devenir de la commune : environnement, urbanisme, patrimoine, tourisme, culture, éducation, économie, questions essentielles qui dépendent aussi du PLU global...Mais non, on arrête tout , TOUT, soi-disant à cause des carrières, soi-disant à cause d’une gifle, soi-disant " pour protéger les élus en leur évitant de donner leur avis "...Et on confie tout au préfet, patate chaude bien vite transmise aux autorités préfectorales...C’est ce que l’on appelle prendre ses responsabilités en les donnant à d’autres pour qu’ils se dépatouillent d’une situation merdique que l’on a tellement laissée pourrir qu’elle doit être résolue ailleurs !!...Bravo, bravo !
**..."Office de Tourisme, rien ne change" :
Rien ne change mais, comme le dit l’article "la compétence Office de Tourisme qui est désormais assumée par l’intercommunalité" : dans un an, qu’en sera-t-il ? Pour l’instant, Mariette et Geneviève (avec la présidente Magali) continueront leur oeuvre avec l’engagement qu’on leur connaît .
**..."sortir de ce litige, pour lequel il y a eu des menaces de mort et des agressions physiques" :
Oulalalala, c’est grave ça, non ??...Bon d’accord, on savait que le premier adjoint avait pris une mandale au cours d’une scène où la tension avait grimpé fortement avec l’épouse de Marc mais on ne savait pas cette autre histoire de menaces de mort ... Menaces de mort !! ce n’est pas rien ça, non ?? On suppose donc que l’élu (ou l’élue ou les élus...), destinataire des menaces ne va pas laisser ça sans réagir, non ??...A moins que ce soit encore un effet de manche, une volonté d’embrouiller les choses et de noyer l’écrevisse dans le ruisseau de la Baume....Ou simplement un mensonge, "un mytho" comme disent les jeunes...
**..." On n’est pas dans un État de droit. C’est intolérable et insupportable !" :
Donc, si l’on comprend bien la thèse jugyste, quand on demande au préfet de décider c’est l’état de droit, mais quand le préfet décide en fonction des lois et de l’intérêt public, alors là c’est intolérable...Bèn voyons ! Cela dit, si Monsieur le Maire veut se poser en défenseur de l’état de droit dans sa commune, s’il veut que toute l’activité de son village fonctionne selon les règles établies et les lois en vigueur, s’il veut que chacun respecte les devoirs légaux de sa charge et de sa fonction (élective ou commerciale), alors là...il va falloir qu’il quitte les fourneaux l’été et qu’il vienne bien sur le terrain !!...Bien évidemment, quand notre cher Pierre monte sur ses canassons, il ne s’agit que d’un effet de manche, une déclaration relayée par la championne du copier-coller mais sans effets collatéraux ....Du pipeau...du galoubet !!...

Pour les autres sujets du conseil, bientôt un autre article en complément...

Répondre à cet article

Stats | 3 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le samedi 18 novembre 2017