Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 08 . Le garde-champêtre, la sécurité, la Gendarmerie, les faits divers (...) > Le garde-champêtre . > Tourtour face aux incivilités et à la délinquance : bientôt un médiateur social (...)

Tourtour face aux incivilités et à la délinquance : bientôt un médiateur social ?

Tourtour : face aux incivilités et à la délinquance ,

bientôt un médiateur social ?

Le maire de Tourtour a soulevé la question des incivilités et de la délinquance à Tourtour lors d’une séance du conseil municipal , il y a quelques semaines . Les élus ont donc décidé d’engager pour l’été 2013 un garde-champêtre . A Lorgues et à Draguignan, une option innovante a été adoptée avec la mise en place de médiateurs sociaux . Pourquoi ne pas imaginer une telle solution pour notre village l’été ?... Voyons un peu !.......

Il est bien évident que les situations ne sont pas les mêmes à Tourtour que dans certains autres quartiers "chauds" de communes plus grandes mais si le maire, Pierre Jugy, en a parlé aux autres élus, c’est que la situation devient préoccupante et que des mesures préventives autant que répressives doivent être prises dans les meilleurs délais : le maire du village sauve ainsi l’avenir touristique et commercial du village, ce qui va réjouir les habitants soucieux du devenir tourtourain .

D’autres communes voisines confrontées aux mêmes problèmes ont également pris des mesures :

" Les médiateurs sociaux s’invitent à Draguignan ".

Publié dans Var-Matin le samedi 15 décembre 2012

Ils seront reconnaissables entre mille avec leur parka bleue. A partir d’aujourd’hui, six médiateurs sociaux, hommes et femmes, seront déployés dans les rues de Lorgues et Draguignan. Leur fonction : « participer au maintien de la tranquillité publique, à la réduction du sentiment d’insécurité », notamment, selon Olivier Audibert-Troin, président de la Cad, qui supervisera cette action .(Une réunion de présentation du dispositif a réuni les partenaires de la sécurité en Dracénie, jeudi dernier, notamment la police nationale et les polices municipales de Lorgues et Draguignan).

« Ni emplois jeunes, ni grands frères, selon Pierre Perez, directeur de l’AMS, Association de médiation sociale marseillaise qui les emploie, ce sont des professionnels ». Ils ont été recrutés en Dracénie et leur formation doit durer 15 jours.

Remettre du lien social

Leur présence au quotidien devrait surtout permettre de remettre « du lien social ». Ils redonneront ainsi « un sens aux règles de vie collectives en les explicitant à la population ». Ils peuvent jouer aussi un rôle de conseil et d’orientation.

Les médiateurs pourront intervenir « sur les conflits de basse intensité, sachant que les conflits physiques relèvent de la police », explique Patricia Autes, tutrice à l’AMS. « Mais quand on demande aux gens de se séparer, on n’est pas inactif », précise-t-elle. On l’aura compris les médiateurs n’ont pas vocation à « intervenir physiquement ». Ils travailleront en binôme, avec un téléphone portable. Et seront en liaison avec un coordinateur de l’AMS. Ce dernier pourra joindre les services de police et de gendarmerie si la situation le nécessite. « Sauf en cas d’accident ou d’urgence, où les médiateurs peuvent appeler directement les secours », précise Patricia Autes.

Les médiateurs sociaux s'invitent en ville - 19445306.jpg

Jean-Philippe Frémont, Noémie Bonizzoni, Ariel Besse-Atanoux, Jonathan Barthélémy, Daniel Benhamou, tous originaires du secteur, font partie des six médiateurs de l’association marseillaise AMS, que l’on pourra désormais croiser en ville, à Lorgues ou Draguignan.( article de Christophe Chavignaud).

Centres-villes, gares... 

« On a identifié des secteurs privilégiés à parcourir, a annoncé Olivier Audibert-Troin. Il s’agit des centres-villes de Lorgues et Draguignan, des gares, notamment la halte routière et des réseaux de transports ». Sans oublier la sortie des collèges, lycées... « Ils auront régulièrement des trajets à faire dans les transports urbains et scolaires », a précisé Jean-Daniel Santoni, vice-président de la Cad en charge de la cohésion sociale. Le maire de Draguignan, Max Piselli a aussi évoqué des lieux comme la rue Cisson, la place Cassin ou les allées d’Azémar. « Les incivilités doivent être traitées dans l’apaisement, a jugé Danielle Drouy-Ayral, procureur de la République au TGI de Draguignan. Chargée de la coordination des actions de prévention au tribunal, j’ai toujours professé qu’il valait mieux commencer par là, avant de voir arriver les auteurs chez nous ».

_ _________________________________________

On l’a bien vu sur la photo, notre cher Daniel (le célèbre Tchélou) fait partie du team ...On a guère de mal à l’imaginer à Tourtour pour officier ... Bientôt peut-être !

Un autre article de la presse locale avait déjà annoncé le dispositif des médiateurs , voir ci-dessous.

" Six médiateurs sociaux à Draguignan et Lorgues "

Publié dans Var-Matin le vendredi 14 décembre

www.varmatin.com/draguignan/six-mediateurs-sociaux-a-draguignan-et-lorgues.1068123.html

 

Employés par l’association de médiation sociale basée à Marseille et placés sous l’égide de la Communauté d’agglomération dracénoise, six médiateurs sociaux vont être dépêchés à Lorgues et Draguignan, à l’issue de 15 jours de formation.

Chargés de restaurer le lien social et de lutter contre les incivilités, ils seront plus spécialement présents dans les centre-villes et les transports. Cette action reçoit le plein soutien de la procureure de la République, Mme Drouy-Ayral, qui mise sur la prévention plutôt que la répression judiciaire.

L’association " Lorgues Maintenant " informe les citoyens des initiatives locales (municipales ou associatives) et elle présente donc le dispositif des médiateurs dans sa brochure d’hiver 2012 : vous pouvez retrouver les écrits en allant sur le lien suivant
 :
lorguesmaintenant.wordpress.com/la-politique-lorguaise/la-mediation-et-la-prevention-sociale-a-lorgues/
Ci-dessous, le texte consacré aux médiateurs en fonction sur la commune de Lorgues .
" La médiation et la prévention sociale à Lorgues ".

Depuis quelques mois, nombreux sont les administrés à remarquer que quatre personnes patrouillent en binôme dans notre village avec des tricots gris estampillés « agent de médiation sociale ». Vous les avez surement croisés par exemple aux HLM de la Couaste, de l’enclos, place Engélarie, dans les parcs, près du collège………
Sous l’initiative de Claude Alemagna, ces personnes sont au service des Lorguais et des Lorguaises pour des missions précises de médiation et de prévention.
Dans les grandes lignes, ces deux hommes et ces deux femmes œuvrent à réguler les tensions dans des endroits précis du village ou lors de patrouilles en intervenant soit directement soit en informant les services compétents.

Le but étant d’améliorer le climat social, ces médiateurs ont aussi pour objectif la prévention en allant au contact de jeunes ou moins jeunes qui posent problème lors d’attroupements. Ces contacts répétés dans la confiance mutuelle ont pour but de les aider au mieux dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer et de les orienter vers des services adaptés.

A noter que ces médiateurs ne sont pas des employés communaux mais des salariés d’une association Marseillaise spécialisée dans la médiation sociale. Leurs missions n’ont aucun impact financier sur la commune et ces médiateurs sont eux même en insertion professionnelle par l’intermédiaire de ce travail. D’ores et déjà, les patrouilles effectuées dans le centre ville portent leurs fruits. Certaines zones se sont apaisées par le dialogue et la ténacité de ces médiateurs. Un bilan des mois passés va bientôt être fait De plus, une réunion est prévue avec les habitants des HLM de la Couaste, des Ccombarelles et le Logis Familial Varois afin de proposer des services. Une autre réunion est aussi prévue avec le lycée et les jeunes internes afin qu’ils aient des occupations pendant les temps extras-scolaires.

Lorsque vous les croiserez, n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux car la prévention et la médiation sont l’affaire de tous. 

Mais qu’est-ce que l’A.M.S. ? L’association nous présente ses objectifs :

 

Sur les territoires les plus sensibles, il nous apparaît judicieux que la régulation de certaines problématiques (Rupture du lien social, difficulté de cohabitation entre les populations...) privilégie une approche préventive faisant appel aux techniques de la médiation sociale.

L’outil "Médiation sociale" devient pertinent et complémentaire d’une action

collective sur le système social en place de façon à aborder les problèmes dans toute leur complexité.

La médiation sociale par une présence bienveillante et rassurante auprès des habitants, l’écoute et le dialogue, permettra de lutter contre le sentiment d’insécurité à travers :

  • La restauration du lien social, le repérage et le diagnostic sous l’angle neutre de la médiation
  • La gestion des conflits
  • L’identification des dysfonctionnements urbains et faire le lien avec les services compétents.
  • Les missions des Agents de Médiation :

    • Assurer une mission d’observation de la situation d’un territoire donné
    • Faciliter la cohabitation des populations
    • Améliorer le climat social
    • Réguler les tensions par une intervention directe
    • Prévenir les situation à risque
    • Contribuer au respect des règles de fonctionnement des espaces publics
    • Participer à la mise en place des réponses diversifiées
    • Contribuer à la mise en lien entre les différents intervenants

      _________________________________________________

      Un médiateur social à Tourtour serait peut-être une bonne solution aux problèmes d’incivilités et de délinquance qu’a soulignés le maire de la commune au conseil municipal : à la différence du garde-champêtre, ce médiateur ne coûterait pas un seul euro aux finances communales ...De nos jours, faire des économies peut sembler raisonnable (n’est-ce pas Mme Coste ?)... Et proposer un transfert de Lorgues à Tourtour pour notre cher Daniel Benhamou serait un gros coup pour le mercato d’été ...

      Cela dit, quand on voit sa nouvelle voiture aux armoiries de l’AMS... on se dit qu’il va peut-être réfléchir quelques minutes avant de signer pour venir ici ... 

      Un détail technique :(pour les lecteurs assidus).
      Le site "tourtour, notre village" a été "silencieux" durant plusieurs jours suite à une panne due à l’hébergeur . J’ai heureusement bénéficié de conseils éclairés d’une âme bien charitable et la panne a été l’occasion de sauvegarder l’ensemble des articles sur un disque dur externe ... En cas de panne irréparable ou de malversation d’un piratage (intentionnel ou intempestif ou aléatoire), la totalité du site serait donc retrouvée sur la sauvegarde actualisée et pourrait donc être réinstallée sur un autre canal en quelques heures ... Cette panne a donc permis de sécuriser pleinement le site ... Merci encore au généreux conseilleur et aux techniciens habiles qui ont rétabli les diverses connections ...

       

    Vos commentaires

    • Le 29 décembre 2012 à 19:15 En réponse à : Face à la délinquance

      Vous faites tout en grand à Tourtour ...
      Je vous suggère d’imiter la maire du X (???) arrondissement de Marseille , qui a souhaité la présence de l’Armée !!
      Nos villages sont calmes , n’exagérons pas !! Vous voulez faire encore mieux que Baudinard ?
      Enfin BONNE ANNEE à tous , vivez tranquilles et heureux à Tourtour

    Répondre à cet article

    Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

    Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017