Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 03 . Programme des activités de l’été . > 04 . Programme été 2013 . > Tourtour, la fête estivale 2013, une édition en demi-teinte ....

Tourtour, la fête estivale 2013, une édition en demi-teinte ....

 Tourtour, la fête estivale 2013, 

 une édition en demi-teinte ....

Notre village de Tourtour étant l’espace régional où le nombre de galeries par habitant est un des plus importants, l’allusion aux peintures s’impose presque d’évidence !... On parlera donc d’une fête estivale 2013 en demi-teinte, aux couleurs assez ternes, aux tracés bien flous, aux tons guère flamboyants....

Comment imaginer par exemple que le journal local Var-Matin du dimanche 04 août 2013 ne cite pas une seule fois le nom "Tourtour" dans ses colonnes alors qu’il s’agit ce jour-là du week-end de la fête du village ?... Comment peut-on expliquer que le jour de la fête estivale de Tourtour (bis repetita, la fête du village !) pas une seule ligne ne soit consacrée aux festivités locales ?.... On croit vraiment rêver !....

Sans arrêt, tout au long de l’année, la miss pommade du journal local nous abreuve d’articles du style cirage de pompes du maire et de l’équipe municipale mais pour le jour même de la fête, là c’est le silence ! Bravo pour la communication ! Les deux donzelles (Mmes Bono et Coste-Barthillat) se croient les égéries de la communication grand format et tous azimuts en ouvrant une page Facebook et elles se vautrent ainsi en oubliant le journal local ...! Elles auront donc toutes les deux pleinement réussi leur coup de pub, le buzz ayant atteint les sommets !...(et, en plus, elles auront le loisir et l’outrecuidance d’en faire le reproche à d’autres qu’elles !). Il ne faut donc pas trop s’étonner alors que le dimanche n’ait guère fait recette auprès des touristes !

Cette bévue regrettable est totalement à l’image de cette fête estivale 2013 à Tourtour : de la bonne volonté (en général) mais aucune marque de recherche, d’innovation, de surprise ! Le programme de ces 4 journées ressemble comme un jumeau à celui de l’an dernier et chacun pourra le vérifier avec les archives : il suffit de regarder le programme de l’an dernier et chacun s’apercevra qu’il s’agit d’un simple copier-coller (à part quelques très minimes changements imperceptibles !).
Un détail : quand la fête se déroule au moment du chassé-croisé des vacanciers, il serait bon de prévoir ces années-là de la décaler afin d’éviter une baisse de l’affluence Ce changement n’aurait guère de perturbation au niveau des traditions locales (le 1er dimanche d’août n’est pas une institution séculaire puisque la fête estivale n’existait pas au début du XXème siècle) mais cela aurait, au contraire, des répercussions positives sur le nombre de touristes (à condition néanmoins que le journal en parle !).

Léger retour en arrière avec les 4 jours de notre fête estivale d’août 2013 :

La première soirée du samedi était consacrée à la "Soirée Mousse" qui a ravi les jeunes autour du podium (et ensuite autour de la fontaine, tradition maintenant incontournable).

Le dimanche matin, défilé provençal, danses sur la place du village et messe provençale à l’église Saint-Denis :

En tête du défilé les deux tambourinaïres et leurs galoubets, deux élus du conseil municipal, Henri Ferran et le maire Pierre Jugy . Une vingtaine de personnes habillées en costumes provençaux (ne jamais dire "déguisées", ce n’est pas convenable) : là aussi, la nouvelle équipe de l’association des "Bélugo" conduite par la présidente Mariette Brest , a un vrai projet devant elle pour redonner du lustre à ce défilé qui, autrefois, était célèbre dans tout le département .

Les quatre jeunes filles des Bélugo qui dansent encore (et entraînent la farandole) et qui perpétuent la mémoire de Marie-Claire Verdaine, l’institutrice de Tourtour qui apprenait les danses provençales à tous les enfants du village . Bravo et merci à Margaux, Laura, Maëlys et Lucie ...(elles hésitent pour le nom de leur groupe, entre LM-LM ou L2-M2 ou M and L’s !).

L’après-midi, les danses provençales avec le groupe d’Aups "lou pèbre d’aïl " : hélas, la représentation s’est faite devant une assistance clairsemée et les anciens du village ne se souviennent pas d’une telle désolation devant le mât des cordelles , le rigaudon ou la fricassée. Les danseurs et danseuses se sont vraiment décarcassés pour offrir un spectacle de qualité mais les applaudissements chaleureux manquaient, faute de spectateurs ...

Pour les non-initiés qui n’ont pas connu les danses provençales exécutées autrefois par les tourtourains du groupes des "Bélugo", ils auront peut-être l’impression qu’il y avait du monde ...

Pour les autres, ils commenteront avec une simple formule du coin : " y’avait dégùn !!...".(bien évidemment, la réaction peu constructive consistera à dire que gilbert a encore dit du mal du village, qu’il fait du mal au tourtourisme et autres couillonnades : il serait sans doute plus avisé de réfléchir aux causes plutôt que de se réfugier derrière des hypothèses bâtardes telles que la crise alors que les raisons sont bien plus diverses... Il serait également judicieux (et efficace) que les acteurs économiques locaux puissentt au moins se retrouver un jour autour d’une table afin d’analyser en groupe les succès mais aussi les difficultés pour bien en cerner les différents contours . N’accuser que le pouvoir d’achat des touristes n’est qu’un petit aspect du problème (problème qui est d’ailleurs et d’abord le leur !)....
Le dimanche soir, groupe musical sur le podium ( Synthèse ou Mirage, chaque année ils se partagent le dimanche et le lundi ).

Le lundi, un concours de boules "au jeu provençal" (on dit "à la longue") avec seulement 4 équipes triplettes (donc, au total 12 pénitents venus gentiment au pélerinage annuel) qui ont accepté de perpétuer une tradition qui, elle aussi, s’essoufle ...La société de boules du président Benhammou devait trouver un nouvel animateur, elle continue à chercher ....
Le lundi soir, groupe de musique ( Synthèse ou Mirage, chaque année ils se partagent le dimanche et le lundi ). On appelle cela (bis répétita) du "copier-coller" sur l’ordinateur mais également sur le programme de l’été.

Le mardi midi est consacré (depuis des lustres) à l’aïoli monstre où les convives sont servis par les employés municipaux : la place du village est pleine, environ 250 affamés qui se régalent avec la "pommade", préparée cette année par le restaurant "le Provençal" à Aups (la maison Archier).

Un grand bravo aux employés de la fonction territoriale, section tourtouraine car ils ont assuré avec maestria ce repas où les convives se sont bien régalés, dans la plus pure des traditions provençales, celle de la convivialité, de la galéjade et des émotions partagées ....

En parlant d’émotions, le vrai bouquet final de l’aïoli monstre a été un " boeuf" (après la morue !), un "boeuf musical" où notre maire, Pierre Jugy, a entonné une chanson de Johnny "Toute la musique que j’aime" avec les musiciens de Pat-Trio (déjà là l’an dernier) et avec l’accompagnement du comique M6 (José), Patrick Bouraly . Si avec ça, le maire n’est pas réélu ! (en plus, afin d’assurer le coup et grapiller encore quelques suffrages, pour Noël, il doit jouer le rôle de Bouffarèoù !..mais aussi, en novembre, il doit se cacher dans une ruelle pour Halloween et donner des bonbons aux enfants ...) ! Avec tout ça, on sent poindre à coup sûr l’élection au premier tour ...

Ceraines voix (peu nombreuses) disent que la fête du mois d’août ne doit plus être "provençale" car les touristes sont de moins en moins concernés par le patrimoine régional ou les traditions locales ... admettons ! ...D’autres voix (guère plus nombreuses) disent le contraire et veulent accentuer le côté provençal des festivités ... admettons ! Ce qui est par contre tout à fait évident,(et là les voix sont bien plus nombreuses) c’est que les quatre journées de fête estivale doivent être revues et analysées pour offrir un contenu de qualité qui puisse convenir à tous (touristes, habitants, associations, commerçants, élus...), sans se contenter béatement d’un minimum quelque peu maigrichon et désormais fortement inadapté à l’image que veut véhiculer notre village de Tourtour .
Notre commune mérite sans doute qu’on réfléchisse sur son devenir ..(pour la fête d’été et pour bien d’autres sujets). Rien n’est urgentissime et l’on peut continuer à se cacher les yeux mais la négation de la réalité n’a pas souvent réussi à résoudre les questions qui se posent ....A chacun de voir !....

Vos commentaires

  • Le 9 septembre 2013 à 21:50, par Goure En réponse à : Fête 2013

    De bien belles photos d’hommes et de femmes habillés en Provençaux !

Répondre à cet article

Stats | 0 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 14 septembre 2017