Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > " CourtsCourts ".. > Autres animations de "CourtsCourts". > " Les Lutins du court-métrage ". > Tourtour, le 4 mai 2013 : la soirée "les lutins du court-métrage" (...)

Tourtour, le 4 mai 2013 : la soirée "les lutins du court-métrage" ..

Tourtour, le 4 mai 2013 : la soirée "les lutins du court-métrage" ..

 

Tourtour, le 4 mai 2013 :

soirée "les lutins du court-métrage" . 

Michèle Van Panhuys-Sigler poursuit son oeuvre de militante citoyenne en nous proposant des soirées sur le thème du court-métrage : plusieurs fois dans l’année, elle organise des projections entrecoupées par des moments festifs et ces rencontres servent aussi de préparation du festival annuel qui se tiendra au nouveau Théâtre de Verdure "Marie-Claire Verdaine" à la fin du mois de juillet .
Laissons Michèle vous présenter cette rencontre ...

Notre prochaine soirée ciné soupe sera différente des précédentes, cette fois ci je n’ai pas sélectionné les films mais nous participons à la remise de prix de l’organisme connu : "les Lutins du court métrage". Chaque année ils sélectionnent les 25 meilleurs films français, puis font voter des professionnels et le public pour décerner des prix très convoités.
La soirée est trop courte pour tout voir, alors nous ne reverrons pas "Ce n’est pas un film de cowboy", "Fais croquer" et "Tram" qui font pourtant partir des 25, , et j’ai choisi ceux qui m’avaient l’air le plus prometteurs (et qui n’étaient pas trop longs !!!) . Comme vous, je ne les ai pas tous vus. Les adhérents pourront donner leur avis sur le vote de l’association, nous avons droit à une voix.
La séance se prolongera jusqu’à 23h si parmi vous des amateurs veulent rester ... mais il ne sera pas possible de les voir tous les 25 !!!!!!

Pour vous faire déjà une idée, aller voir notre blog : http://courtscourts.blogspot.fr/

Samedi 4 mai 2013
 
Salle Escarelle 18h30, Tourtour
Projection  et repas : 10 €
 
La nuit des « Lutins du court-métrage »

Les Lutins du court-métrage œuvrent depuis 1998 pour la promotion et la diffusion du court-métrage auprès du grand public. Pour voir leur site :http://www.nuitdeslutins.com/2012/Nominations_2013.html

 

à 18h45 : 


Les chiens verts, de C. et M. Rifkiss , 20mn.

 Oswaldo et Babass, deux ouvriers quinquagénaires amateurs de football, menacés par la délocalisation de leur usine en Roumanie, provoquent en match les jeunes cadres de leur direction. Pour cela, ils reforment leur mythique équipe amateur des années quatre-vingt, Les Chiens Verts. Mais les jeunes champions d’antan ne sont plus ce qu’ils étaient. Et la partie semble mal engagée quand Oswaldo choisit pourtant de parier leur avenir professionnel sur le résultat du match…

Le cri du homard de Nicolas Guiot, 30 mn.

D’origine russe et installé depuis peu en France avec ses parents, Natalia 6 ans, attend son frère, Boris, parti combattre en Tchétchénie. Le grand jour est arrivé, mais la fillette doit rapidement déchanter. Cet homme est il vraiment le frère qu’elle a connu ?

 Junior de Julia Ducournau, 22mn. 
 Justine, dite Junior, treize ans, des boutons et un sens de l’humour bien à elle, est un garçon manqué un brin misogyne. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastroentérite fulgurante, le corps de Junior devient le théâtre d’une métamorphose étrange...

 

à 20h : Chorba marocaine, dessert et boisson

à 20h45 : Pour ceux qui n’ont pas encore sommeil ...
 

Song Hong, Fleuve rouge, de S. Lansaque et F. Leroy, 15mn. 

 Viêt Nam. Les premières heures à Hanoï de trois jeunes frères fraîchement débarqués de leur village natal. Autour du pont Long Biên, trait d’union entre ville et campagne, ils croisent la route d’un jeune flic et d’une vendeuse ambulante.

Sur la route du paradis, de Uda Menyamina, 43 mn.

 Leila et ses deux enfants, Sarah et Bilal, ont quitté leur terre natale afin de s’installer en France. Sans-papiers, à la recherche de son mari réfugié en Angleterre, Leila souhaite offrir à ses enfants une vie meilleure et tente de survivre en les élevant dans la clandestinité. Alors qu’elle retrouve enfin la trace de son époux et dispose de l’argent nécessaire pour le rejoindre, l’étau se resserre...

 La tête froide de Nicolas Mesdom, 27mn. 

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2013 à 21:35, par Goure En réponse à : Les lutins du court métrage

    Très beau programme culturel qui place Tourtour toujours au-dessus du panier. Bravo, sincèrement

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017