Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le billet de bonne ou mauvaise humeur. > Tourtour : un dangereux individu interrogé par les gendarmes (...)

Tourtour : un dangereux individu interrogé par les gendarmes ....

  Tourtour  : un dangereux individu 

 interrogé par les gendarmes .... 

   

Deux voitures de la Gendarmerie Nationale sont stationnées au beau milieu de la Place des Ormeaux, entre les deux terrasses des bars du village : il est 15h10 le dimanche de la fête estivale et les questions fusent pour savoir l’exacte raison de cette présence de la maréchaussée un jour de liesse dominicale… Les langues se délient peu à peu car les représentants de l’autorité tout habillés de bleu marine demandent aux habitants s’ils savent où se trouve un certain monsieur Xx….(l’enquête en cours nous oblige pour l’instant à cacher l’identité de ce fugitif !) : de nombreux tourtourains connaissent ce monsieur Xx…et la surprise est grande de le voir être l’objet de recherches investigatrices … Que s’est-il passé ? Qu’a-t-il pu bien faire pour devenir aujourd’hui la cible des gendarmes ? ….Comme dans de nombreux villages, les rumeurs circulent vite, les scénari s’échaffaudent et les suppositions se chevauchent ... 

Les hypothèses sont lancées et les pistes sont nombreuses …

** Serait-il le cambrioleur qui écume les résidences secondaires de Tourtour depuis des mois ?... C’est peu probable puisqu’il n’est là que depuis début juillet ! (donc hypothèse à repousser…).
** Serait-il le responsable des tags sur les murs du jardin Buffet, juste à côté des cabines téléphoniques ? Là aussi, peu probable car l’écriture des graffitis est d’une calligraphie peu compatible avec l’habileté manuelle du suspect dans le domaine du cursif sur réglure Sèyes….
** Pourrait-il être le saligaud qui provoque les directives du garde-champêtre en accumulant les détritus à Camp-Fournier ? ...(peu crédible, ce chemin étant celui de ses ancêtres il ne le dégraderait pas ainsi !)...
** Aurait-il écrit un article irrespectueux sur quelqu’un du village ?...(là encore, peu de chances car il sait jusqu’où il peut aller et les articles sont toujours rédigés dans la limite du respect des règles fixées par la liberté d’expression).
** Serait-il plutôt coupable de travail clandestin ou d’activités illégales sous le sceau du travail au black non déclaré ?...Là encore (et encore bien plus ) l’hypothèse est peu probable car le jour où les gendarmes se déplaceront pour éradiquer l’institution tourtouraine des « jobs au black », ce sera plutôt un convoi de trois cents véhicules en stationnement du Chemin du Chavardet jusqu’au bas de la Gardure, avec une escouade d’environ mille gendarmes pour résoudre cette plaie gangréneuse qui place le village en zone totale de non-droit (encore bien plus que les cités dites défavorisées !)…
** Mais alors, serait-il le voleur de la piscine du centre aéré , forfait survenu la semaine dernière ? … Non, n’exagérons pas, les 32 m2 qu’il occupe dans le village ne lui permettent guère de fantaisie dans le mobilier extérieur (et intérieur aussi !)...

Pendant que les hypothèses s’accumulent, les deux gendarmes (une jeune femme et un jeune homme) réussissent à retrouver le suspect à la terrasse des Ormeaux en train de boire le café avec sa fille : ils l’invitent à le suivre  et le conduisent devant la maison Rabbia-Mandin pour l’interroger. Après quelques formalités d’usage, identité et domicile, les fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur lui signifient la raison de le venue de deux véhicules de gendarmerie au village : le serveur du restaurant « Relais saint-Denis » s’est plaint d’avoir été bousculé vers 13h et il s’est également plaint de dégradations commises l’an dernier sur le trottoir devant l’établissement (basilic arraché dans un pot !!...).
Autrement dit, un dimanche après-midi, jour de fête locale, deux véhicules de gendarmerie sont réquisitionnés pour stationner en plein milieu de la place du village, avec deux fonctionnaires assermentés envoyés sur place pour aller interroger un dangereux individu coupable d’avoir "bousculé" un autre individu qui mesure un bon 1,89m et qui a pourtant cru nécessaire de faire intervenir la maréchaussée devant la dangerosité de l’anecdote et les conséquences dramatiques qu’il a du craindre ...Peuchère !

Tant qu’on est sur le sujet, un peu de réclame, un chouià de pub ! .....(si les gendarmes se déplacent à chaque couillonnade de ce genre, il est certain que le recrutement de milliers de gendarmes va devenir une urgence gouvernementale !).

 

On frémit pourtant à l’idée que ces deux gendarmes se soient effectivement retrouvés en face d’un siphoné complet, un gaga dangereux, un psychopathe en crise et l’on imagine le drame qui aurait pu alors se jouer sur notre belle place ....
Heureusement, (Saint-Denis nous a protégés !), les choses se sont apaisées rapidement, le contrevenant ayant réussi à rassurer les gendarmes qui - devant la sérénité et le calme du "suspect" n’ont évidemment pas dressé de procès-verbal et ont sans doute pensé fortement que ce déplacement de Salernes à Tourtour
n’avait guère été d’une utilité indéniable tant la question posée était anodine et le problème relevait surtout d’un enfantillage ...Moins de cinq minutes "d’interrogatoire" et ensuite, chacun a pu regagner ses pénates, les deux gendarmes dans leurs voitures bleues et le "forcené" sur la terrasse pour finir son café avec sa fille ....

________Gendarmerie ....____________________

Malgré tout, le site " Tourtour, notre village " n’a pas voulu en rester là et la machine s’est mise aussitôt en marche pour partir dans une enquête d’investigation qu’elle goûte particulièrement ...
Il fallait absolument en savoir un peu plus sur cet incident et le mieux était donc de se renseigner directement auprès du principal "accusé" !...Nous avons donc rencontré le "dangereux individu" qui avait provoqué l’arrivée des deux véhicules officiels de la Gendarmerie Nationale et nous lui avons posé quelques questions sur "le pourquoi du comment " ...
** " Vous avez été interrogé par deux gendarmes à propos d’un incident avec un serveur du restaurant Relais Saint-Denis : pouvez-vous nous indiquer la gravité des faits qui vous étaient reprochés ? ".
+°+ " Les faits ont effectivement été considérés comme gravissimes puisqu’ils ont nécessité la venue de deux véhicules des gendarmes ! Non, je plaisante, bien sûr ! Ce qui s’est vraiment passé est une pécadille, un enfantillage de cour de récréation et l’on se demande bien comment on a pu en arriver à voir les gendarmes impliqués dans cette histoire de vraiment rien du tout !.."
** " A moins que les plaignants, ceux du restaurant, aient un autre son de cloche ? ".
+°+ " Ils auront du mal à raconter une autre version, mais vous pourrez leur demander  ! En tout cas, ce jour-là, nous sommes attablés à la terrasse des Ormeaux en famille, avec mon épouse, ma fille, mon gendre et ma petite fille . Vers 12h30, nous nous levons, ma fille part dans la Rue Grande et avec mon épouse nous nous dirigeons vers la Rue du Lavoir : sur le trottoir, arrivé à hauteur du resto en question, le serveur me coupe intentionnellement "la route" pour prendre les cartes-menus posées sur un rebord en pierre . Je n’ai pas pu éviter le serveur et je l’ai donc touché : sachant pertinemment qu’il avait fait exprès de me passer devant (et que c’était donc une provocation), je lui ai effectivement donné un petit coup d’épaule (on appelle ça un "pousson" !) pour bien lui montrer que je n’avais pas trop apprécié son geste . il a réagi en me disant " oh ! mais tu fais quoi ?" et je lui ai simplement repondu " bèh oui !". Ma femme était juste derrière moi, elle a vu le "grave incident" et elle m’a poussé avec le doigt pour que je continue à marcher .... Voilà donc ce qui s’est passé, tout ça à cause d’un serveur qui n’a même pas la correction de laisser passer les gens sur le trottoir (croyant sans doute que ce même trottoir fait partie du fonds de commerce !). Tout cela a duré moins de quatre secondes, aucune échauffourée, aucune bagarre, aucun cri, aucune goutte de sang...juste un petit pousson ! Et deux bagnoles bleues pour si peu !... (encore un exploit de ce resto qui se sera toujours distingué pour tout sauf pour sa cuisine !...).

Précision : de nature, je ne suis guère favorable au flicage que peut représenter la vidéosurveillance mais il faut reconnaître que, parfois, l’utilité serait indéniable... On aurait ainsi pu - sur ce coup précis - voir la violence extrème de la bousculade et les gendarmes n’auraient évidemment pas été appelés !...

Un détail : il se pourrait fort bien que le serveur (aidé par son boss-chaperon) fasse circuler le bruit que l’appel aux gendarmes ferait suite à la même démarche (soi-disant) de ma part quand ce même serveur Ludo(vic) -Véry Important Comic) m’avait menacé de "me faire manger mon blog" en 2011 : une belle langue de vipère avait alors déclaré sur la terrasse des Ormeaux que je m’étais rendu à Salernes pour déposer plainte et je lui avais donc gentiment conseillé de mieux se renseigner !.... Je profite donc de ce nouvel épisode pour redire que je n’ai jamais fait appel - de quelque nature que ce soit - aux gendarmes de Salernes (ou d’Aups) pour cette anecdote et les services policiers pourront en donner la preuve (ou plutôt, ils ne pourront jamais fournir une quelconque preuve d’un dépôt de plainte venant de mon côté ). Il est facile de balancer des vannes à la cantonade, il serait peut-être moins aisé de les écrire : certains sont des stentors sur les terrasses mais n’assument pas souvent leurs paroles et ils les oublient ensuite rapidement en se cachant derrière la volatilité des paroles par rapport à la longévité des écrits (surtout sur internet !).

Un autre détail : je regrette vraiment de devoir écrire sur des sujets "personnels" mais il serait anormal de les ignorer car ils dénotent - de la part de quelques uns - certains comportements détestables (menaces, intimidations ...) évidemment destinés à instaurer un drôle de climat malsain et en attribuer la responsabilité à d’autres (autrement dit à moi !...). Procédé classique mais qui ne réussit pas toujours à duper tout le monde !....

 

Vos commentaires

  • Le 18 août 2013 à 21:43, par Goure En réponse à : Les gendarmes à Tourtour

    C’est sûrement à cause de ton blog que tu as ces ennuis et d’autres. Toi ce sont les gendarmes....et moi ce sont les chiottes !!!
    Qu’est-ce qu’on n’est pas prêt à faire pour essayer de faire taire les blogueurs de Tourtour ou d’Ampus ?

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017