Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Société de Chasse . > Anecdotes, récits, faits divers .... > Un chasseur de la battue atteint une chambre de la Bastide de Tourtour ! La (...)

Un chasseur de la battue atteint une chambre de la Bastide de Tourtour ! La balle à sanglier finit sa course dans une fenêtre de l’Hôtel quatre étoiles !!...

 Un chasseur de la battue atteint

 une chambre de la Bastide de Tourtour !

 La balle à sanglier finit sa course

 dans une fenêtre de l’Hôtel quatre étoiles !!...

Comme dirait une célèbre provençale philosophe à ses heures , " à Tourtour, on ne fait rien comme tout le monde " ... Parfois, elle rajoute avec envie " c’est vraiment extra à Tourtour ! vous êtes des super forts "....Elle a bien raison (ou presque) mais il faut avouer que quelques couacs , plus ou moins graves, ne lui donnent pas tout à fait raison à tous les coups ...(et surtout les coups de fusil ! la suite vous expliquera pourquoi ! hihihi ).

Par exemple, à Tourtour ne donne pas la meilleure image quand on se cache derrière d’obscures raisons pour dissimuler des faits très graves alors que l’on devrait se faire un honneur de ne pas se taire quand il faudrait au contraire parler... Il est vrai qu’à Tourtour on agit très souvent sous un modèle dit de " l’omerta " , bouche cousue, personne n’a rien vu ... Et ceux qui - pourtant - ont vu, ceux qui savent , tous ceux-là se taisent et tournent autant la tête que les talons ...

Le dernier exemple d’actualité de cette tradition locale concerne la société de chasse de Tourtour qui n’a guère voulu "communiquer" sur un fait divers qui aurait pourtant pu faire l’objet de nombreux reportages pour les journaux télévisés du soir ... Donc, "omerta oblige", il aura fallu deux longs mois pour qu’enfin certains chasseurs se confient ...Mais, comme on dit quand on ne veut pas parler trop fort, ils parlent (on peut presque dire qu’ils se confessent !) mais à la fin du récit de leur histoire, ils disent le classique " moi, quand je te dis ça , je n’ai rien dit !...) . Et pourtant, c’est dit, c’est écouté, c’est entendu et ce qui est dit est dit ...jusqu’à ce que ce qui est écrit soit bel et bien écrit !...

 

Mais de quoi s’agirait-il donc ? Quelles sont les informations fournies par ces chasseurs courageux et honnètes ? Quel poids peut-on accorder à leurs assertions ? Quelle est la crédibilité que l’on peut donner aux affirmations énoncées ? Qui saura maintenant nous renseigner pour de bon sur cette épineuse question et corriger ce qui pourraoit et devrait l’être ? Par contre, qui aurait néanmoins intérêt à faire circuler une grave accusation qui se révèlerait fausse ? Et, dans le même temps, qui aurait alors intérêt à ne pas divulguer les détails de cet incident qui aurait pu se transformer en drame ? ....

De quoi s’agirait-il donc ??....  

Les clients de l’Hôtel La Bastide de Tourtour vont devoir bien surveiller leurs fenêtres durant la saison de chasse s’ils ne veulent pas se trouver sur la trajectoire d’une balle tirée par un chasseur de la battue du village qui n’a pas tout à fait bien compris que les clients de cet établissement 5 étoiles avaient le droit élémentaire à la tranquillité et à la sécurité ... (avec le prix qu’ils déboursent on comprend ça !) .

 La Bastide de Tourtour .(et les bois environnants qui offrent un beau territoire de chasse !!).

Au mois d’octobre de cette saison de chasse, un fait divers aurait pu avoir des conséquences tragiques et il nous reste (encore une fois) à remercier notre protecteur Saint-Denis d’avoir préservé notre commune d’un drame terrible ... 

Ces derniers jours, sur une route nationale de l’Oise, un conducteur (au volant de son véhicule) a été mortellement atteint - en plein visage - par une balle destinée au gros gibier . L’enquête n’est pas encore terminée mais les premiers éléments montrent la présence de nombreux chasseurs en battue à quelques dizaines de mètres de ce drame affreux : la gendarmerie se prononcera bientôt sur les responsabilités de chacun et cet épisode douloureux nous rappelle que la chasse peut effectivement parfois se transformer en catastrophe ...

La commune de Tourtour a hélas connu autrefois des faits divers tragiques liés à la pratique de la chasse : les discussions se sont engagées et les langues se sont peu à peu déliées après le décès (ces jours-ci) du conducteur atteint par une balle à sanglier (ou chevreuil) . C’est ainsi que l’on apprend que Tourtour aurait pu également avoir (en octobre 2012) le triste privilège de faire les gros titres (le buzz , comme on dit !) .

Certains chasseurs tourtourains ne sont guère d’accord avec les pratiques illégales de quelques irréductibles qui se croient au-dessus de toutes les règles et de toutes les lois . Grâce à Saint-Denis (heureusement qu’il est là notre saint-patron !) , il existe des chasseurs qui ne veulent heureusement pas tout cautionner et qui veulent s’élever (à leur niveau) contre les dérives outrancières dont se rendent responsables des chasseurs irresponsables "sans foi ni loi " .

 

D’après leurs dires, des abus sont constatés pratiquement chaque jour de battue et les automobilistes qui circulent sur la route de Tourtour à Aups ou celle vers Flayosc voient très bien que les consignes de chasse sur les bords de la chaussée ne sont pas du tout respectées. D’autres chasseurs (plus rigoureux que leurs chers collègues) notent également les abus sur les colliers-bracelets sur le gros gibier (chevreuil), les tirs non autorisés avec des chevrotines, les pièges posés par des braconniers connus de tous mais "couverts" par manque de responsabilité des responsables du bureau de la Société de Chasse, des marcassins de quelques kilos tués pour finir à la broche...Autant de pratiques que l’on croyait pourtant disparues depuis l’arrivée de nouveaux dirigeants de la Société de Chasse : des efforts de transparence budgétaire ont semble-t-il commencé (même s’il reste apparemment quelques chapitres à "réécrire") mais, manifestement, un petit coup de balayette est encore nécessaire avant de passer, s’il le faut (et il semble bien qu’il le faille !), un bon coup de balai, en insistant bien dans les coins !...

De nos jours, la battue tourtouraine regroupe de nombreux chasseurs avec un certain nombre de voisins ou de chasseurs venus de loin (du 06, du 13) et l’intégration "culturelle" ne se fait pas toujours avec un grand succès : cela dit, cette question n’a pas grand chose à voir avec le sujet "du soir", on en reparlera une autre fois ...

A défaut de revenir à nos moutons, revenons donc vite à nos sangliers ! (et aux clients de l’hôtel).

Au mois d’octobre, le 20 précisément, un chasseur tire une balle qui n’atteint pas de sanglier mais qui continue sa course jusqu’à une façade de l’Hôtel de la Bastide de Tourtour : la balle  (une Brenneke de calibre 12) se fiche dans le volet, traverse la vitre et perfore un meuble dans une chambre . Fort heureusement, le miracle se produit et aucun blessé n’est à déplorer ! (Saint-Denis est vraiment souvent là !).

Il n’est pas difficile à imaginer qu’à la suite de ce tir de balle de chasse le propriétaire de l’établissement de luxe se soit mis dans une belle colère devant autant d’inconséquence, puisqu’il est évident qu’une balle dans la fenêtre du quatre étoiles relève de la faute impardonnable du chasseur . Malgré tout, quand on est le patron de l’hôtel mais que l’on est également adjoint au maire chargé de l’urbanisme, on a beau s’appeler Marc Lavergne on se doit de contenir son humeur pour des raisons touristico-commerciales ...

 ( la façade pourtant bien tranquille !..avant la pétarade ...)

Dans ces cas-là, que faire ? se sont demandés le maire, ses adjoints et le président de la société de chasse. La solution adoptée consistera à prendre les mesures d’urgence pour ne pas ébruiter l’affaire et surtout étouffer dans l’oeuf les conséquences qui pourraient naître de rumeurs téléguidées ... Donc, en avant, on se tait, on ne parle de rien ... Mais comment faire avec les dégâts occasionnés ? Difficile pour l’instant de porter plainte à la gendarmerie évidemment ... Donc, motus, on verra plus tard qui paiera la note ! (les finances de la Société de Chasse pourront - avec plusieurs milliers d’euros en caisse - se charger de régler cette dépense ...mais il n’empêche que des voix de chasseurs ne sont pas d’accord pour payer les frais occasionnés par des "branquignoles" et réclament donc que la note soit présentée à l’irresponsable pour lui donner une petite leçon ...)

Dans un deuxième temps, (et très vite) il a bien fallu tirer (sic) quelques enseignements de ce drame évité de justesse et le maire du village a donc convoqué le président de la société de chasse pour causer du pays ... Il n’est pas besoin de se revendiquer de la caste des cartomanciens pour comprendre que des bretelles ont du être remontées en même temps que du sparadrap aura été posé à des points stratégiques pour éviter des fuites quelque peu gênantes ... Quelles suites seront données ? Quelles décisions seront prises ? Quelles sanctions seront engagées ? Quelles nouvelles règles seront édictées sur les zones de chasse à proximité du village et des habitations ? ....On verra bien ! (peut-être ..). 

C’était donc le résumé de ce scénario "incroyable mais vrai" de la balle de chasse tirée sur une fenêtre de l’Hotel quatre étoiles la Bastide de Tourtour...

Voilà donc un épisode de la vie tourtouraine qui relève tellement de la science-fiction que - vous l’avez bien compris - c’est une élucubration qui a traversé l’esprit torturé d’un mythomane compulsif : vous vous rendez bien compte que toute cette histoire ne peut être qu’une pure invention d’un pauvre rédacteur de site internet en mal d’inspiration ou en recherche de sensationnel (quitte à le fabriquer ) ... 

Allez, ne soyons pas inquiets ! Soyons donc totalement rassurés...A Tourtour on est à l’abri de ces choses là !! ...

Allons, heureusement, pas de ça chez nous !!... OUF !!...

à moins que la fiction rejoigne la réalité ......qui sait ?...
à moins que la fiction rejoigne la réalité ......qui sait ?...
à moins que la fiction rejoigne la réalité ......qui sait ?...
On verra bien ....

 

 

Vos commentaires

  • Le 30 janvier 2013 à 21:26 En réponse à : Dégâts vrais ou inventés ?

    Je ne sais si le tir a atteint la Bastide de Tourtour mais je sais que des malheurs se produisent chaque année le temps de la chasse.
    Souvenez-vous d’Emile Charrier qui fut victime d’un tir malheureux (pour lui , pauvre Emile !)

  • Le 31 janvier 2013 à 15:34, par Christiane En réponse à : Exact !

    Tous les accidents sont-ils révélés ? Je me souviens d’un petit chemin à l’entrée d’une forêt, longeant des habitations, emprunté par les promeneurs et leurs enfants, où on entendait siffler les balles de près, vraiment trop près. Si bien qu’on n’osait plus s’y promener, surtout le dimanche... Je précise que ce n’était pas à Tourtour.

  • Le 31 janvier 2013 à 15:43, par Gilbert Giraud En réponse à : révélés ?...

    Chère Christiane,
    Nul doute (et la balle "perdue" de la Bastide de Tourtour en est une preuve locale récente !) que tous les incidents ne sont effectivement pas tous révélés : on sait très bien que le loobying des chasseurs est une structure sectaire très puissante qui pèse sur les élus et cette chappe de plomb(s)influe gravement sur les comportements des politiques dans nos villages ! Certains trouvent cela "normal" et traditionnel... bèn voyons !!...

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017