Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > Lei bélugo . > L’association : statuts, objectifs, AG... > Un nouveau bureau pour l’association "leï bélugo de Tourtour"

Un nouveau bureau pour l’association "leï bélugo de Tourtour"

 Un nouveau bureau pour l’association 

 "leï bélugo de Tourtour" 

Les couleurs du titre de l’article (rouge et or-jaune) sont à mettre en rapport avec celles de la Provence ... c’est pour rire !...

Les tourtourains connaissent "leï bélugo" depuis des décennies et les plus anciens se souviennent encore des répétitions de danses provençales sur la place des Ormeaux, sous la conduite de notre chère Marie-Claire Verdaine...

Mais se souvient-on vraiment de la raison pour laquelle l’association se nomme "leï bélugo"..? En langue provençale, les bélugues sont les étincelles mais le rapport direct de ce terme avec le patrimoine local n’apparaît cependant pas au premier coup de paupière ...

Revenons alors sur la place, avec Marie-Claire qui expliquait aux enfants du village (Annie, Mireille, Maryse, Chantal, Danielle, Brigitte, Michel, Loulou, Henri, Jeannot, Gilbert, Jean-Marie...) les différentes scènes de la danse "la fricassée" sur le rythme donné par le tambourinaire... La la la - lalalala - la la la - lalalala... Parmi les spectateurs aussi attentifs qu’ébahis par l’application des jeunes provençaux, un homme prononça cette phrase devenue depuis historique : "aquellî pitchouns fan bèn deï bélugo"...(ces petits font vraiment des étincelles)...

Plus tard, quand l’association se créa, l’anecdote fût rappelée et le nom était ainsi tout trouvé.. "leï Bélugo"...

_________________________________

Vendredi soir, le 14 septembre, à 18h30, était organisée (à la Bastide Escarelle) une Assemblée Générale Ordinaire de l’association, sous forme de réunion de bureau (puisque les seuls présents étaient les membres du bureau...et qu’ils sont d’ailleurs les seuls membres adhérents !)...
Parmi les sujets abordés :

** adhésion à l’association : le tarif pour l’année 2019 sera baissé de 15 à 10€ car le solde positif du compte budgétaire (environ 4 000,00€) laisse largement la possibilité de fixer une carte de membre à un prix raisonnable. Un effort sera fait pour recruter de nouveaux membres bénévoles, pour dynamiser encore plus les actions prévues et conduire les projets qui seront engagés.
** La présidente sortante, Mariette Brest, ne souhaite pas se représenter et son poste revient alors au candidat unique, Gines Pérez, élu à l’unanimité.
** La trésorerie continuera à être assurée par Gilbert Giraud qui avait déjà accepté de succéder à Jean Lainé, décédé au printemps dernier.
** Le secrétariat sera à la charge de Michèle Lainé.
** La communication, la médiatisation seront de la responsabilité de Mariette Brest.
** Une page Facebook a été ouverte sous le nom "leï bélugo de Tourtour" (comme son nom l’indique !)... Vous pouvez la consulter en allant sur le site suivant
https://www.facebook.com/Le%C3%AF-B%C3%A9lugo-de-Tourtour-684371011926740/?modal=admin_todo_tour
** Les objectifs prioritaires de l’association ont été rappelés : sauvegarde et préservation des traditions provençales au plan local, animation et organisation des festivités provençales (défilé, danses), collaboration avec d’autres associations (la Rapugue, la Pastorale, la Boule Tourtouraine, les coulisses de Tourtour, les Diablotins, les Amis de Saint-Denis)...
** La question des locaux utilisés pour l"exposition des costumes, des objets (outils, boules cloutées..) lors des deux Journées du Patrimoine devra être étudiée et résolue : à la Bastide Escarelle ou dans le local de la Rapugue ...?
** Même hypothèse pour une exposition qui durerait toute la période d’été (de fin juin à début septembre) avec ouverture journalière...Il est évident que le local au pied de l’horloge serait plus fréquenté que celui de la montée Saint-Joseph qui offre un trajet peu sécurisé...
** La réflexion s’engagera aussi très vite sur des cours de langue provençale, sur la reprise de la confection de costumes provençaux (recherche déjà entreprise pour trouver des "petites mains"...).
** L’association continuera à acheter (brocantes, vide-greniers) des objets typiques de la vie provençale (outils, vaisselle, livres, cartes postales, petits meubles..) mais elle fera appel aux dons de généreux particuliers soucieux d’enrichir le patrimoine du village et favoriser la conservation d’archives matérielles locales...(à noter que l’idée d’un musée villageois - volonté d’Albert Escarelle lors du legs de sa bastide à la commune - n’est pas abandonnée mais qu’elle se heurte actuellement à des questions de logement d’une famille (les Simon) et de travaux nécessaires (asainissement, déshumidification..).
** Parmi les projets innovants et ambitieux que leï Bélugo veulent vraiment initier et poursuivre sur le long terme, figure la constitution d’un fonds documentaire (papier et audio) pour la création d’un livre sur les mémoires tourtouraines : nous connaissons les deux livres consacrés à l’Histoire de Tourtour mais il semble intéressant et vital que l’on ne tarde pas à recenser historiettes, souvenirs, anecdotes et bien sûr photos pour illustrer un recueil de mémoires du village...Nous avons laissé partir trop de mémoires anciennes (Odette, Angèle, Paulette, Ginette, Suzanne, Auguste, Alexandre, Doudou, Armand, Bonifay et d’autres) et il est temps de conserver les souvenirs des anciens. Un entretien d’Albert Escarelle avait été réalisé par la radio France-Inter et cet intervew sera un point de départ...Les thèmes seraient par exemple : les fêtes au village, les défilés, les danses, les mariages, les parties de boules, les travaux des champs, les charrettes, les restanques, les repas, les maisons et bastides, les récoltes, l’école, les commerces, les bars, les habits, les métiers...Les articles de journaux anciens seront aussi une base importante de relations des faits survenus sur le village...Notre association lance donc un appel à tous ceux qui pourront apporter leur petite pierre à l’édifice des archives "mémoires" dela commune...
** De nos jours, il est facile de numériser, de scanner un document écrit ou une photo : leï bélugo seront heureuses de recevoir vos documents et de les scanner sur une clé USB avant de vous rendre bien sûr tous les originaux...Il est important de préserver le patrimoine local dans le domaine architectural mais également dans celui des mémoires vivantes...
** Leï Bélugo proposeront plusieurs fois dans l"été des tartines d’anchoïade et de tapenade mais elles inviteront à goûter une nouvelle tartine (une rôtie d’ail avec tomate frottée) qui se nommera "la tourtourade" ou bien "bélugade" ou encore "la bélugade de Tourtour" pour bien garder le nom de l’association...
** Autre sujet abordé, le défilé provençal du dimanche de la fête estivale (1er dimanche d’août) : l’association pourra prêter des costumes (pour enfants et adultes) sans exiger la cotisation obligatoire de 15€ (à l’époque). Néanmoins, il faudra définir des critères précis pour assurer un prêt qui garantisse une rigueur exemplaire : par exemple, caution (autour de 50€) rendue si les vêtements sont rapportés propres et en bon état...Cette contrainte pourra passer pour une mesure trop sévère mais elle est nécessaire pour que la belle collection de costumes provençaux conserve toute sa qualité...

A ce propos ...

L’un des projets prioritaires que l’association veut mettre en place pour l’été prochain, c’est le retour (espéré par les villageois mais aussi par les visiteurs) des danses provençales au village avec la démonstration du groupe aupsois, "lou pèbre d’aï"...(bien sûr, à plus ou moins long terme, l’idée des Bélugo est de reformer un groupe tourtourain de danseuses et danseurs mais cela demandera un certain temps pour dénicher les volontaires qui accepteront de "faire les cordelles" !).

Quelques éléments de présentation du groupe aupsois :

Buts : Groupe folklorique fondé en 1970 par la volonté de musiciens et de danseurs passionnés et originaires d’Aups et ses environs. Lou Pèbre d’aï tient son nom de la plante aromatique la sarriette aussi appelée pèbre d’aï (qui signifie en provençal "poivre d’âne"), que l’on trouve sur les bords des chemins méditerranéens. Comme beaucoup de petits groupes de la région, le groupe a pour but de maintenir et de perpétuer les traditions provençales (chants, danses et autres fêtes traditionnelles).


les cordelles autour du mât...

Activités : Tout au long de l’année, le groupe participe à des défilés, fêtes votives, animations de messe, mariages, maison de retraite et de village de vacances dans tout le Var et sa région.
Les représentations du groupe se déroulent en plein air comme dans des lieux couverts. La durée des spectacles est d’environ deux heures comprenant des danses d’ensembles populaires et de caractères animés par un ensemble de 15 danseurs et 3 musiciens (les tambourinaires avec leurs galoubets).
Tous les deux ans à la veille de Noël, le groupe organise la crèche vivante au sein de la collégiale Saint Pancrace d’Aups.


___________________________

Espérons donc bien fort que le groupe de danseurs aupsois vienne nous régaler pour la fête de notre village, le premier dimanche d’août 2019...Dans tous les cas, "leï Bélugo" feront tout pour que le défilé provençal et le spectacle de danses provençales puissent à nouveau faire la joie des touristes et des tourtourains...


sur la Pace des Ormeaux, nos jeunes danseuses...(et ce n’est pas si vieux !)...

Répondre à cet article

Stats | 3 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 4 décembre 2018