Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les candidats pour la 8ème circonscription du Var en 2012 . > Pierre Jugy, non-inscrit . > Un nouveau combat pour le candidat député Pierre Jugy : la lutte contre le (...)

Un nouveau combat pour le candidat député Pierre Jugy : la lutte contre le moustique tigre !!...

Un nouveau combat pour le futur député Pierre Jugy : la lutte contre le moustique tigre !!...

 Le nouveau combat

 du candidat député Pierre Jugy  :

 la lutte contre le moustique tigre !!...

  

Notre cher Pierre Jugy , candidat au poste de député sur la 8ème circonscription du Var lors de l’élection législative de juin 2012, avait fait du gaz de schiste son unique argument de campagne ... Durant six mois, il s’est répandu sur les ondes radio et les articles de Var-Matin, il s’est infiltré dans le réseau des militants "Non au gaz de schiste", il a tout fait pour effrayer la population et entretenir la psychose mais il s’est aperçu que son sujet fétiche devenait un ballon de baudruche qui se dégonflait au fil des semaines (les écolos varois ne traitant même pas la question, et la candidate Eva Joly n’ayant jamais prononcé le mot schiste !!)...

Oui , mais !.... L’élection arrive dans cinq semaines et notre cher maire devait donc trouver un autre slogan pour entamer la deuxième partie de sa bataille électorale : avec son compère Coste Thierry, ils ont trouvé !!! C’est le moustique tigre !...............

Du lourd ! du buzz ! du scoop de première ! Le Var va être envahi par le moustique tigre ! Et la 8ème circonscription sera en première ligne dans l’attaque de l’insecte ravageur ! Comprenez-bien que Pierre Jugy a sauté sur le sujet et depuis quelques jours, il planche sur le sujet ... Il attend bien sûr les résultats du second tour de la présidentielle (il va voir où le vent souffle et il se laissera guider ..) mais il va attaquer la lutte anti-moustique dès le 7 mai ....

On se doute des slogans qui vont fleurir et de la démarche utilisée (ce sera la même que celle employée avec succès pour le schiste ) : des panneaux "non au moustique-tigre !", des conférences dans tous les villages des alentours, des articles estrampillés Bono où l’on retrouvera les fameuses formules qui ont forgé le héros de la Dracénie et du Haut-Var... On va à nouveau goûter à des expressions-choc à la une du type : 
** " Pierre Jugy porte l’étendard contre le dard du moustique tigre !..."
** " Pierre Jugy organise une réunion internationale sur le moustique tigre !..."
** " Pierre Jugy est le seul élu français à avoir été invité au colloque international de Londres !..."
** " Pierre Jugy va informer tous les maires du département des risques d’épidémie du moustique tigre !..."
** " Pierre Jugy a alerté le gouvernement sur la question du moustique tigre !..."

Motivé ! Ah ça ! il est motivé le Pierre ! Après le gaz de schiste, il lui fallait un sujet porteur .. Un sujet qui fasse peur ! Qui effraie les commerçants ( vous vous rendez compte ! si le moustique nous envahit les touristes ne viendront pas !...) ! Qui mette les jetons (les enfants sont les premiers piqués !)... Il va se régaler, Mr Jugy ! Il va coiffer tous les autres candidats sur le poteau !!!.......

Vous allez donc avoir un récital sur le moustique tigre et il est alors peut-être utile que quelques éléments d’informations soient déjà donnés afin que l’on engage assez vite les mesures préventives que chacun peut mettre en place, à son niveau .

D’après un article de Var-Matin paru le mercredi 2 mai 2012 (visible et vérifiable en cliquant sur le lien www.varmatin.com/article/draguignan/la-surveillance-du-moustique-tigre-a-debute-mardi-dans-le-var.850385.html

À l’initiative de la direction générale de la Santé, la surveillance du moustique tigre a débuté hier dans le Var, comme dans la plupart des départements du Sud-Est. Originaire d’Asie, ce moustique nuisible, Aedes albopictus, est susceptible de transmettre des maladies infectieuses comme la dengue ou le chikungunya.

En 2010 : quatre cas autochtones avérés.

Connu de longue date dans les départements français d’outre-mer dans l’océan Indien, le moustique tigre s’est installé dans les Alpes-Maritimes en 2004, en Haute-Corse en 2006, en Corse du Sud et dans le Var en 2007, dans les Alpes-de-Haute-Provence et à Marseille en 2010 et l’an dernier, dans l’Hérault, le Gard et le Vaucluse.
En 2011, la préfecture du Var a cité l’exemple d’un maire du Haut-Var qui a été piqué à la nuque et les séquelles neurologiques sont hélas encore visibles puisque cette victime déclarée du moustique tigre a posé sa candidature (en décembre 2011) pour un poste de député à l’Assemblée Nationale (élection législative de juin 2012) : devant de tels risques médicaux, on comprendra facilement que chacun doit se protéger avec rigueur de cet insecte diabolique ...

Il poursuivrait sa progression vers l’Ouest et le Nord....

Selon la DGS, « il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’épidémie de dengue ou de chikungunya dans ces départements. Cependant, pour la première fois en 2010, des cas autochtones de dengue (deux cas) et de chikungunya (deux cas) ont été identifiés pendant l’été dans les Alpes-Maritimes et le Var, soulignant ainsi la possibilité de voir se développer ces maladies dans les départements où le moustique est implanté. »

En septembre 2010, deux cas de dengue avaient été signalés à Nice, sur de jeunes hommes. Le même mois dans le Var, deux fillettes de Fréjus avaient développé les symptômes d’une infection au chikungunya. Le dispositif de lutte contre la dissémination du moustique Aedes albopictus est donc réactivé.

En veille sanitaire :

À commencer par une veille « entomologique » sur l’activité des populations de moustiques dans les zones où ils sont présents. Surveillance renforcée également par le signalement systématique des cas humains d’infection. Ce afin de permettre des mesures ciblées de démoustication et de protection individuelle.

La veille concerne enfin toutes les personnes résidant dans les zones concernées, afin de détruire dans leur habitat et dans les alentours toutes les sources d’eaux stagnantes, gîtes potentiels de reproduction des moustiques.

  

Gestes simples

Cette mobilisation de chacun pour participer à la lutte consiste en quelques gestes simples. Il suffit de veiller chaque semaine à vider les eaux stagnantes dans les soucoupes des vases et pots de fleurs.
À l’extérieur, penser aussi à vider les seaux, à éliminer les eaux de pluie retenues par les meubles de jardin, dans des bassins ou piscines désaffectés. L’eau peut aussi s’accumuler dans de vieux pneus, dans des gouttières mal entretenues. On peut encore recouvrir les réserves d’eau d’arrosage.
Enfin, les personnes qui se rendent dans des pays où circulent les virus du chikungunya et de la dengue doivent se protéger des piqûres de moustiques sur place mais également à leur retour dans le sud de la France.

_______________________________________________________________________

Notre futur député a beau s’en occuper comme un méchoui sur la braise, il nous revient de prendre quelques préventions d’usage . Connaître un peu mieux cet insecte dangereux nous aidera à nous en protéger avec de grandes chances de succès .

 

L’Aedes albopictus (moustique « tigre ») est apparu dans le Var en septembre 2007.

Il est implanté à ce moment-là sur les communes de Fréjus, Saint-Raphaël et Sainte-Maxime : depuis cette période son implantation est déclarée possible sur tout le département (et la région, bien sûr). Sa dangerosité n’a pas de territoire privilégié, surtout en période chaude . Ce moustique peut être vecteur, principalement en outre mer, en zones tropicales et subtropicales (Afrique, Asie, Océan Indien, Amérique du Sud, Océan Pacifique) de la dengue ou encore du chikungunya. Dans le Var, il n’a encore pour l’instant jamais transmis de telles maladies. Toutefois, dans le cas suivant, une contamination n’est pas impossible :

 

 

Si un individu porteur d’une de ces maladies est piqué par un moustique tigre une fois revenu de son voyage, l’insecte devient alors porteur du virus qu’il a prélevé avec le sang de la personne piquée. S’il pique d’autres personnes, elles peuvent-être contaminées à leur tour.

Voici quelques conseils et gestes simples pour apprendre à le reconnaître, s’en protéger et éviter sa prolifération.Comment le reconnaître ? 
Ce moustique est recouvert d’une multitude d’écailles. Il doit son nom de « moustique tigre » à sa coloration noire et blanche. C’est un insecte diurne. Il pique le jour, surtout en début de journée et en fin d’après-midi, ce qui le distingue de ses congénères plutôt nocturnes. Il ne rentre que rarement dans les maisons. Il vit plutôt en ville où les conditions requises à sa reproduction sont les plus favorables. Sa piqûre est douloureuse.

 

 

Comment s’en protéger ? 
- Appliquez sur la peau des produits anti-moustiques type répulsifs (sprays, crèmes…) bénéficiant d’un avis favorable des experts de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de Santé (AFSSAPS)

 

Pour cela :

 

Bien lire la notice des produits anti-moustiques avant toute utilisation . 
Consulter un pharmacien avant de les utiliser, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes. 
Demander l’avis de son médecin pour les enfants âgés de moins de 30 mois. 
Eviter de les appliquer sur le visage et les mains des jeunes enfants.

 

 

- Portez des vêtements couvrants et amples et les imprégner d’insecticide pour tissus (perméthrine , deltaméthrine) 
- Dormez sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour tissus. 
- Pulvérisez des insecticides dans votre habitation (diffuseurs électriques) et à l’extérieur (serpentins) .

 

Comment éviter sa prolifération ?

 

Le Conseil Général du Var va prochainement mettre en place un dispositif de lutte contre les moustiques de simple nuisance et vecteurs potentiels de maladies infectieuses via une surveillance accrue. 
En complément, au quotidien chacun peut d’ores et déjà agir chez soi. 
Tous les moustiques ont besoin d’eau pour se reproduire. Chaque femelle du « moustique tigre » peut pondre 200 œufs qui se transforment en larves puis en moustiques au bout de 7 jours. En supprimant les eaux stagnantes autour de votre domicile, vous éliminez les lieux de ponte éventuels. On se souvient de reportages-TV où l’on voyait des récipients tels que vieux pneus, bols, boîtes...remplis d’eau et qui servaient de zones privilégiées pour les moustiques tigres .

Si vous voulez vous renseigner sur l’évolution du moustique tigre et ses phases de développement, vous pouvez cliquer sur http://Cycle de développement de l’aedes albopictus

Quelques gestes simples :

 

- Jardinières : arrosez les de manière contrôlée de sorte à avoir un terreau humide, mais jamais d’eau apparente
- Soucoupes sous les pots de fleurs, vases, seaux : videz-les souvent
- Réserves d’eau (bidons, bacs pour arrosage) : couvrez-les d’une moustiquaire ou d’un tissu
- Bassins d’agrément : entretenez-les régulièrement. Vous pouvez également y introduire des poissons rouges, friands de larves.
- Piscines : entretenez-les en permanence. Hors saison, videz-les ou bâchez-les.(ça va faire du boulot pour l’entreprise Simon & co ) 
- Gouttières, rigoles d’évacuation : entretenez-les régulièrement, vérifiez leur bon écoulement.
- Matériels de jardin, jouets, pneus, réceptacles potentiels d’eau : videz-les, retournez-les ou rentrez-les. 

- Un responsable de l’eau sera désigné sur le village : le bruit court que la responsabilité devrait logiquement être confiée au spécialiste local, Maurice dit "la martellière" ...

_______________________________________________________________________

Dans un deuxième temps, après que Pierre Jugy ait épuisé le sujet (je ne veux pas être accusé de contrarier ni son action prophylactique ni sa campagne électorale !) un article spécifique sur cet insecte sera rédigé ...

Un détail : une cousine du moustique tigre est appellée " la dengue " ! ça va sûrement motiver encore plus le candidat ...

Vos commentaires

  • Le 4 mai 2012 à 20:00, par Goure En réponse à : Moustique tigre

    Avec ce combat , on n’a plus besoin de s’occuper du chômage et de tous les autres probèmes

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 26 septembre 2020