Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Boule Tourtouraine . > Animations, activités loisirs, challenges . > Une drôle d’outil pour mesurer le point...c’est tout nouveau à Tourtour (...)

Une drôle d’outil pour mesurer le point...c’est tout nouveau à Tourtour !!...

 Un drôle d’outil pour mesurer le point...

 c’est tout nouveau à Tourtour ! !... 

Depuis toutes les années où je m’occupe des boules à Tourtour, il sera facile d’imaginer que, des historiettes, j’en ai vu de toutes les teintes, des vertes et des pas mûres, des comiques et d’autres moins rigolotes... Avec des gabarits du genre Jean-Charles,Tchélou, Olivier, Jean-Louis, Calou, Loulou, Sèb, Ricou, Roland, Christian, Louqué, Damien, Jeannot, Coco, Pierre et bien d’autres artistes, vous vous doutez bien que le boulodrome tourtourain a souvent été le théâtre d’épisodes fameux, d’anecdotes piquantes, de séances d’anthologie.... Et pourtant, ce mercredi 30 octobre, vers 16 heures, il s’est passé une séquence que personne n’avait encore jamais vue !...Un moment d’exception...

Claude balayait les feuilles des platanes et des marronniers dans le jardin Annabel et Bernard Buffet ...En allant chercher une livre de produit de la panification, je me suis permis d’aller lui dire bonjour (à Claude, pas à la baguette), en prenant soin de ne pas troubler le rendement de l’équipe des territoriaux, surtout à une période où le responsable des services techniques est en congé...Un détail : à Tourtour, le travail des municipaux (et de leur chef) est tellement extensible qu’en fin octobre on peut cumuler deux mois de récupérations en tous genres, en heures Rtt pour arriver à un congé de deux mois consécutifs... Oh boùn Dioù, le chef en vacances pour deux mois !!... Heureusement, grâce à Saint-Denis, les autres membres du Staff communal, Claude-Judikaël-Daniel-Jean-Eric et Christophe peuvent passer huit semaines de suite sans chef puisqu’ils connaissent toutes les tâches à accomplir, les missions à remplir, les services à effectuer ...Ouf...Jean-Marc peut dormir tranquille !!... Et nous donc !...

Sur le terrain de boules, un couple d’une trentaine d’années jouait à la pétanque pendant que leur petite gamine d’environ trois ans jouait autour des mûriers-platanes (ceux que l’on peut aussi appeler Morus australis !)... Responsable du club bouliste du village et attentif à tout ce qui peut se passer sur notre terrain, mon oeil (le gauche, surtout) a été attiré par le fait que la température était bien fisquette mais que, pourtant, la jeune femme était simplement vêtue d’un gilet bien léger et échancré dans le dos ...Brrrr !!...Jouer aux boules avec le bras et les épaules au froid n’augure pas souvent de gestes réussis... Mais, planin-planan, le couple passait un bon moment...N’allez surtout pas croire que la discussion avec Claude a duré longtemps (on se méfie depuis l’époque où la mère Candelé surveillait des fenêtres de la mairie !) mais néanmoins nous avons eu l’esprit détourné par la partie de pétanque du couple de visiteurs.... Le point était mesurable ! (c’est vous dire que la mène était sérieusement disputée )...

Les deux tourtereaux pétanqueurs n’avaient pas de mètre pliant, ce qui peut se concevoir pour des touristes...Le fameux mètre enrouleur qui est l’ustensile le plus utilisé par les passionnés de l’intégrale...(il ne s’agit pas là du bronzage mais d’une ancienne marque de boules, en laiton ). On mesure en prenant le repère au centre du cochonnet (ou du bouchon durant le ramadan)... Hélas, pas de mètre ce jour-là pour nos deux joueurs... Pourtant, les deux boulistes auraient aussi pu avoir un autre moyen...

Depuis quelques années, un très bon outil, la tirette : facile d’emploi, pratique à tenir, efficace et laissant peu de doutes sur la mesure... De plus en plus visible sur les boulodromes... mais pas ce jour-là...

Alors un compas, non ? Les adeptes de la géométrie pétanquière ne jurent plus que par le compas pour les mesures ne dépassant pas vingt centimètres... Néanmoins, il n’est pas si facile que ça à utiliser... Et dans le sac d’une dame, ce n’est pas fréquent... Mais alors, cette jeune pétanqueuse n’aurait-elle pas pu avoir -sur son portable- une application pour mesurer le point ?

Il eut été étonnant que les nouvelles technologies ne viennent pas tourner autour des jeux de boules... Et ne voilà-t-il pas qu’une application sur mobile vous permet aujourd’hui de mesurer les points... Avec une marge d’erreur qu’il ne faut pas négliger, à tel point que certains joueurs sont farouchement opposés à son utilisation...

Le couple aux pieds tanqués ne voulait manifestement pas en rester là sans savoir à qui était le point.... Le temps que le responsable de la Boule Tourtouraine se dirige vers le local municipal de l’Union (siège de l’association) pour aller leur chercher un mètre, le monsieur et la dame s’étaient penchés sur les boules et avaient saisi un objet de mesure encore plus atypique que les cagettes bleues de l’artiste Bruno (juste après le porche de la Trinité)... Figurez-vous que le couple mesurait avec ...... la trottinette rose de la petite fille... En prenant appui contre la boule avec la poignée et en posant le doigt au-dessus du repère de l’autre boule... Et ils ont fini par trouver à qui revenait le point !!... Avec Claude, nous les avons félicités pour leur ingéniosité et je leur ai promis d’en parler au village...Ce qui fut fait très vite en racontant cette anecdote à Sylvia et Mélissa, devant la boutique "Grain de folie"...Et aujourd’hui en leur consacrant quelques lignes ....

 ...pour mesurer un point à la pétanque ....

Répondre à cet article

Mis à jour le samedi 4 avril 2020