Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les candidats pour la 8ème circonscription du Var en 2017 > Candidature "sans étiquette" de Pierre Jugy (avec soutien du (...) > La campagne électorale de Pierre JUGY en 2017 > Var-Matin : "ça balance déjà sur la 8ème..". Le suppléant de Pierre Jugy "joue" (...)

Var-Matin : "ça balance déjà sur la 8ème..". Le suppléant de Pierre Jugy "joue" la chochotte ....

 Var-Matin : "ça balance 

 déjà sur la 8ème....". 

 Le suppléant de Pierre Jugy 

 "joue" la chochotte ... 

Stéphane Pellegrin, suppléant du candidat Pierre Jugy, a publié une "lettre ouverte" où il s’épanchait face aux réalités difficiles à supporter qu’il serait contraint de subir durant ce début de campagne électorale : le but recherché étant surtout de "mériter" un autre article sur Var-Matin et -de fait- le journal local n’a pas pu résister à l’invitation !!...

Avec un titre bien clair "ça balance déjà sur la 8ème circonscription", l’article de V-M revient sur cette fameuse "lettre ouverte" pleine de simagrées pleunichardes d’un bizuth de la politique qui n’a manifestement pas assez mesuré où il mettait les pieds ...Après les premiers commentaires et infos sur cet épisode larmoyant du suppléant Pellegrin, Var-Matin accorde ensuite un droit de réponse à Olivier Audibert-Troin, député sortant : Stéphane Pellegrin n’avait pas eu le cran de citer le nom du président de la CAD mais les allusions étaient tellement tendancieuses et ciblées que la réponse s’imposait.

Article publié sur Var-Matin le 24 février 2017.

"ça balance déjà dans la huitième circonscription"

sous-titre : Législatives Stéphane Pellegrin, candidat suppléant soutenu par le Front national, dénonce les pressions qu’il subirait ainsi que son entourage

"Stéphane Pellegrin est candidat suppléant de Pierre Jugy (maire de Tourtour), aux élections législatives dans la huitième circonscription. Le duo, qui a reçu le 16 février dernier le soutien officiel du Front national (notre édition du 17 février), ne revendique pas son appartenance au parti frontiste, dont ils disent l’un et l’autre ne pas avoir pris la carte. Cela leur est d’ailleurs reproché sur les réseaux sociaux, où ils sont accusés de ne pas "assumer".
Cette première campagne électorale pour Stéphane Pellegrin, (la seconde pour Pierre Jugy) serait en train de tourner au vinaigre. Dans une lettre ouverte, intitulée "Fier d’être libre", il dénonce des "pressions personnelles, familiales et professionnelles depuis l’annonce de notre candidature". D’où ce courrier pour "exprimer mon exaspération".
Heureux du soutien de Marine
Sans jamais citer le moindre nom, ce chef d’entreprise accuse : "certains élus parmi les plus menacés par la défaite due à notre candidature, emploient des méthodes d’un autre âge, basées sur la menace, le chantage, la crainte et la peur, à notre encontre, mais également à l’encontre de personnes susceptibles de nous rejoindre et de nous soutenir ".
Des pressions qui seraient montées en puissance à l’occasion du Tour du haut Var-matin le week-end dernier, et peut-être aussi à l’encontre du monde associatif.
Et de défendre leur position : "Pierre Jugy porte le projet politique de la représentation et la défense de la Dracénie, du Haut Var et de la ruralité, écrit Stéphane Pellegrin. Je suis le symbole de cette ouverture, de cette représentation des citoyens refusant de se cacher, refusant de croire que c’est une honte de vouloir espérer encore aimer nos traditions, notre culture judéo-chrétienne, nos clochers qui rythment les heures, notre façon d’aimer la France comme nous l’avons toujours connue et pas comme nous sommes en train de la voir changer ".
Il ajoute "nous assumons et nous sommes très heureux du soutien de Marine pour cette élection, seule garante d’une protection française mais aussi locale".
Le candidat suppléant assure que cela ne les fera pas changer de cap : "ce que nous vivons depuis l’annonce de notre positionnement ne fait que renforcer notre détermination à faire changer les choses, notre capacité à expliquer, à fédérer, à rassembler, à rassurer".
V. G.

Stéphane Pellegrin (à droite) et Pierre Jugy (deuxième en partant de la gauche) ont reçu le soutien du FN la semaine dernière.(Photo doc Adeline Lebel)

____8 ème circonscription. du Var  _

Il était très probable que le député sortant, Olivier Audibert- Troin ne tarderait pas trop pour réagir ...(la réponse d’OAT est donc sous l’article précédent.)

Olivier Audibert-Troin "comprend" et "condamne"

"L’actuel député de la huitième circonscription, Olivier Audibert-Troin, que nous avons contacté hier, a été surpris : "je suis en vacances loin de Draguignan depuis quelques jours, je n’ai pas entendu parler de tout cela".
Les propos de Stéphane Pellegrin lui inspirent le commentaire suivant : "Une étiquette Front national est difficile à porter, surtout quand on est issu d’une famille traditionnellement de gauche. Il y a peut-être des réactions de citoyens ulcérés par cela".
Il précise aussi "pour avoir moi-même été l’objet d’attaques pendant la dernière campagne électorale des élections municipales, avec intrusion dans mon jardin, invectives, prise à partie de mon fils, je comprends ce que l’on peut ressentir. Et je m’élève avec force et condamne ce type de pratiques si tant est qu’elles aient eu lieu".
M. Audibert-Troin ajoute : "Nous avons besoin d’un débat le plus apaisé possible, qui me permette d’expliquer l’ineptie du programme du Front national pour notre pays, notre ruralité et la catastrophe économique qu’il représente et qui toucherait surtout les petits retraités et les classes moyennes".
Le député appelle de ses vœux "une campagne apaisée, courant contre courant. Ces messieurs ont dit qu’ils sont sur la même longueur d’ondes que le FN, qu’ils sont d’accord avec les 144 engagements du FN ou presque. On va pouvoir en discuter et prouver que ce sont de mauvaises propositions".

(Photo F.Tétaz)

___législatives 2017 sur la 8ème du Var__

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

**..."..il (S.Pellegrin) dénonce des "pressions personnelles, familiales et professionnelles " :
Dans la traditionnelle démarche de politique compassionnelle, le candidat-suppléant joue sur la corde sensible et larmoyante en dénonçant des pressions sur la famille : ça fonctionne souvent très bien mais parfois ça sent un peu le préfabriqué, le cousun-main pour tirer quelques émotions ...Au bout, ce n’est que le reflet d’une tactique d’amateur qui cherche à faire diversion par des moyens peu reluisants...
Cela étant, Stéphane Pellegrin devrait se pencher sur les dizaines et dizaines de coups tordus qui ont émaillé -au cours des trente derières années- les campagnes électorales de candidats du Front National : il s’apercevra très vite que ce qu’ont vécu des candidats anti-FN est un peu plus grave que ce qu’il ressent lui-même....

**..."Cela leur est d’ailleurs reproché sur les réseaux sociaux, où ils sont accusés de ne pas "assumer" :
Eh oui, les réseaux sociaux et les circuits parallèles ont désormais un poids que les "vieux" candidats (même quand ils jouent les jeunes !) ne cernent pas encore assez bien ... Et ces réactions de bouche à oreille sur le net sont encore plus efficaces que les vannes de comptoir...Il faudra que le quatuor Jugy-Pellegrin-Rachline-Boccaletti en tienne compte.

**..."certains élus parmi les plus menacés par la défaite due à notre candidature" :
Quand on voit qu’à ce jour, seulement trois candidats sont déclarés, l’allusion vicieuse de S.Pellegrin devient alors une accusation : il ne vise pas la candidate communiste (Marie-Pierre Burlando) qui ne représente pas -selon lui- un risque électoral mais il cible directement Olivier Audibert-Troin, sans avoir le courage de le nommer ...Celui-ci a répondu avec finesse, ironie et sens des responsabilités, qualités qui semblent manquer au catalogue du suppléant jugyste... 

**..."nous assumons et nous sommes très heureux du soutien de Marine pour cette élection" :
Mais la doublette Jugy-Pellegrin continuera néanmoins de se déclarer "sans étiquette" et à plastronner sur leur démarche "libre et indépendante"... Ce qui se résume par une formule bien appropriée " pas de figure !!"...Et par un adjectif "branquignoles "...

**..."notre capacité à expliquer, à fédérer, à rassembler, à rassurer" :
Beh voyons !!...Pour l’instant, expliquer c’est dire puis contredire, c’est affirmer puis démentir ! Donc bravo pour la clarté des explications !!..Pour fédérer, l’entreprise a l’air bien compliquée aussi puisque, par exemple sur Tourtour, cette candidature associée au parti frontiste n’a réussi qu’à susciter de fortes tensions dans les chaumières : les habitants sont ulcérés devant ce reniement des engagements tenus "sans étiquette" et devant cette trahison citoyenne pour des fins uniquement électorales et mercantiles...Pour rassembler, c’est la même problématique : pour le moment c’est surtout la division et les antagonismes qui caractérisent la camapagne Jugy-Rachline...Et enfin, pour rassurer, alors là le projet semble bien compromis car les élécteurs qui connaissent Pierre Jugy en fonction dans une mairie ne vont pas spontanément l’imaginer sur les bancs de l’Assemblée Nationale...(et encore moins aux côtés des amis de Marine !!).

**..."et condamne ce type de pratiques si tant est qu’elles aient eu lieu". :
Après la "lettre ouverte" de S.Pellegrin, la police d’investigation n’a pas été saisie, aucune plainte déposée, aucune accusation nominative, aucune preuve fournie... Autrement dit, on s’autorise (dans le milieux autorisés ! lol) à penser que la ficelle est un peu grosse et que le subterfuge a été bien monté... Mais, là aussi, sans preuve, on va se contenter de croire que -peut-être- il s’est passé quelque chose ...

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mardi 20 novembre 2018